Dog Pound : Un voyage saisissant en milieu carcéral

Partager l'article
Vous lisez:
Dog Pound : Un voyage saisissant en milieu carcéral
Porté par un cast impressionnant de sincérité, "Dog Pound", le nouveau long-métrage de Kim Chapiron, livre un portrait sans concession des prisons pour jeunes.

On croyait avoir fait le tour des films de prison, après le très réussi Un Prophète de Jacques Audiard l'an dernier. Pourtant, Kim Chapiron, fondateur avec Romain Gavras de la boîte de production "Kourtrajme", paraît un cran au dessus avec son nouvel opus Dog Pound, qui permet d'enfin tourner la page de l'incompris Sheitan.

Un cast sur mesure



Dog Pound, la fourrière en anglais, a pour décor la prison pour jeunes d'Enola Vale, dans le midwest américain. Centré sur le quotidien carcéral de trois adolescents, Davis, Angel et Butch, arrêtés respectivement pour trafic de stupéfiants, vol de voiture avec violence et agression sur un officier de police, le film prend le parti de ne pas ignorer les figures classiques du genre : violences, bourreaux, bizutages, trafics de drogue, humiliations... La prouesse du film n'est néanmoins pas tant dans son scénario, qui, tout en étant incroyablement efficace, n'est pas vraiment original.

Si Chapiron arrive à livrer un film aussi authentique, c'est parce qu'il a longuement enquêté dans les prisons juvéniles américaines et qu'il est allé chercher ses acteurs au plus près des préoccupations de son film. La révélation du film, le talentueux Adam Butcher, venait tout juste de sortir de cure de désintoxication avant le début du tournage, et d'autres sortaient de prison deux jours seulement avant d'arriver sur le plateau. Presque tous délinquants ou anciens délinquants, ces adolescents permettent de présenter l'état des lieux des prisons pour jeunes de la manière la plus frontale et réaliste possible.

Un spectacle effrayant et brillamment réalisé



Pendant plus d'une heure et demie, la violence, physique, morale et en tout point insoutenable, ne permet aucun amalgame, la simplicité implacable du scénario l'y aidant : lieux d'autodestruction, ces milieux carcéraux ne sont qu'un leurre de reconstruction de soi et ne mènent qu'à la détresse, la barbarie ou la mort. Image surexposée, gros plans et bande-son tour à tour stressante, narrative et complaisante, permettent d'illustrer ce point de vue sans concession.

A la différence du film d'Audiard, Chapiron n'apporte pourtant pas de point de vue éclairant sur cette réalité. Son tableau est certes noir, extrêmement violent et parfois dérangeant, mais il est ponctué de touches émouvantes et comiques (la scène où l'excellent Shane Kippel raconte ses prouesses sexuelles dans les dortoirs) et de moments de tendresse qui sortent le spectateur du jugement permanent, mais qui rendent paradoxalement le spectacle encore plus éprouvant.

Au final, le film de Kim Chapiron ne se positionne jamais vraiment entre une réelle narration ou, à l'inverse, un pamphlet documentaire. Sans doute est-ce là la vraie force du film, à la fois drame psychologique et thriller paranoïaque, qui parvient à révolter et sensibiliser le spectateur sans jamais aller trop loin dans la complexité morale et la dénonciation d'un drame contemporain.

Un Prophète
Un Prophète
Un remake anglophone pour "Un Prophète" de Jacques Audiard
Autour de Un Prophète
l'info en continu
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec Martichoux : Le zapping de la semaine
TV
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec...
Audiences Youtube : Qui de Squeezie, Mastu, Benjamin Verrecchia ou Joyca arrive en tête ?
Internet
Audiences Youtube : Qui de Squeezie, Mastu, Benjamin Verrecchia ou Joyca arrive en...
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
TV
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
"District Z" : L'émission de zombies de Denis Brogniart de retour sur TF1 ce soir
Programme TV
"District Z" : L'émission de zombies de Denis Brogniart de retour sur TF1 ce soir
Canal + diffusera la cérémonie des César au moins jusqu'en 2025
Cinéma
Canal + diffusera la cérémonie des César au moins jusqu'en 2025
Audiences access 20h : "Les princes et les princesses de l'amour" au plus bas sur W9, "Quotidien" large leader des talks
Audiences
Audiences access 20h : "Les princes et les princesses de l'amour" au plus bas sur...