Emploi fictif : Anne Hidalgo va porter plainte contre le magazine "Capital"

Partager l'article
Vous lisez:
Emploi fictif : Anne Hidalgo va porter plainte contre le magazine "Capital"
Anne Hidalgo, maire de Paris
Anne Hidalgo, maire de Paris © Abaca
Accusée par le magazine "Capital" d'avoir occupé un emploi fictif, la maire de Paris a annoncé vouloir porter plainte pour diffamation.

La maire de Paris contre-attaque. Le magazine "Capital" accusait hier Anne Hidalgo d'avoir occupé un emploi fictif, témoignages et documents à l'appui. "Face à cette atteinte grave à mon honneur et à ma probité, j'ai décidé de déposer plainte pour diffamation", a expliqué la maire de Paris dans un tweet publié en fin d'après-midi, accompagné d'un communiqué. Elle assure contester "avec la plus grande fermeté l'accusation d'emploi fictif qui est portée contre elle dans ce nouvel article".

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs de la matinale de France 2 (MAJ)
TV
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h

Et c'est bien connu, la meilleure défense, c'est l'attaque. Dès les premières lignes de son communiqué, Anne Hidalgo rappelle que l'auteur de l'article de "Capital", Philippe Eliakim, a été condamné en 2013 pour diffamation à l'encontre de l'ancien maire de Paris, Bertrand Delanoë, dont Anne Hidalgo a été première adjointe, déjà pour une affaire d'emplois fictifs.

L'attachement de la maire de Paris "au respect du droit"

Dans son nouvel article, le journaliste de "Capital" concluait notamment : "En vingt-six mois d'emploi imaginaire, la pasionaria du vivre-ensemble et de la mobilisation citoyenne (qui n'a pas souhaité répondre à 'Capital') se sera mis dans la poche un peu plus de 100.000 euros. Si l'on défalque les 21.000 qu'elle a été contrainte de rembourser, l'addition pour le contribuable se monte à environ 80.000 euros". Dans son communiqué, Anne Hidalgo rappelle qu'elle a déjà eu à répondre par le passé à ces accusations d'emploi fictif. "Face aux accusations qui avaient été portées contre elles sur ce même sujet par un syndicaliste, le ministère du Travail et Anne Hidalgo avaient déjà fourni à la justice tous les éléments permettant de confirmer la légalité de sa situation", écrit-elle. Et l'élue de rappeler "son attachement le plus complet au respect du droit".

Anne Hidalgo
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo refuse de participer à "On n'est pas couché" et "Balance ton post !"
César 2018 : Anne Hidalgo huée pendant le discours de Manu Payet
JO 2024 : Un concert pour fêter la victoire de Paris ce soir sur C8 et RFM
Voir toute l'actualité sur Anne Hidalgo
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Dito1

Belle pirouette mais effectivement vous avouez sans vous en rendre compte que la concentration de voitures en ville induit un air beaucoupplus irrespirable qu'à la campagne ...
et oui j'ose comparer ces deux régions car quand je vis à Paris je me retiens de respirer



zur ten

mon "vous êtes mignon" était du même ressort que votre question, qui tentait juste de dire que je n'y connaissait rien. Vous croyez que je ne marche pas dans la rue ? Allons ! Et tous les jours également.

Comparer la région parisienne et le sud ouest... C'est bien ce que je disais, il vous reste la campagne.



NorbertGabriel

Combien d"accidents mortels causés par les vélos? Combien de piétons écrasés? Ou de véhicules percutés en tuant les passagers? Mais il faut aussi "contrôler" les piétons qui traversent souvent sans s'occuper des feux, et qui ne respectent pas le code des piétons...



NorbertGabriel

Allez au bout de l'info, il s"agit d'une contestation sur la définition des postes, mais pas d'emplois fictifs.
PARIS
(AFP) - Le magazine Capital a été condamné mardi par le tribunal
correctionnel de Paris pour diffamation à l'encontre de Bertrand
Delanoë, pour avoir accusé le maire PS de la capitale d'être "pire que
Chirac" en matière "d'emplois fictifs".

Le directeur de la publication du journal a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à 1.500 euros d'amende et l'auteur de l'article litigieux à une amende de 2.000 euros avec sursis.

Ils ont en outre été condamnés à verser solidairement à M. Delanoë un euro de dommages et intérêts et 3.000 euros pour les frais de justice et le tribunal a ordonné une publication judiciaire dans le mensuel et sur le site du journal.

"On n'accuse pas impunément le maire de l'une des premières collectivités de France d'avoir commis une infraction pénale quand c'est injustifié", s'est félicité l'avocat du maire de Paris, Me Emmanuel Tordjman.

En octobre 2010, le mensuel économique avait écrit que le maire socialiste de la capitale finançait le syndicat CGT avec les deniers des contribuables, à l'image de ce qu'avait fait avant lui pour le parti RPR le maire de droite et ex-président de la République Jacques Chirac.
M. Chirac a été condamné en 2011 à deux ans de prison avec sursis dans l'affaire des emplois fictifs de la ville de Paris.
Capital affirmait que Bertrand Delanoë avait salarié depuis son élection en 2001 "une bonne trentaine de permanents planqués dans l'une des mutuelles de la ville, la MCVPAP", (Mutuelle complémentaire de la ville de Paris, de l'Assistance Publique et des administrations annexes), "satellite de la CGT" selon lui.

Le tout pour quelque 10 millions d'euros, montant qui avait fait écrire au journaliste sur le site internet de Capital que l'actuel maire de Paris était "pire" que JacquesChirac, lequel avait remboursé à la ville 2,2 millions.

A l'audience le 26 février, Me Tordjman avait rappelé que les agents
détachés à la mutuelle étaient des "correspondants sociaux", "qui
exercent une fonction municipale" et n'occupent donc pas des emplois "fictifs".
Ces "correspondants" sont notamment chargés d'aider les agents de la ville de Paris à mener des démarches auprès de la Sécurité
sociale. En 2005, une inspection générale avait relevé que leur statut n'avait "pas de véritable fondement juridique", argument qu'avait exploité le journaliste de Capital, Philippe Eliakim.



Marmotin666

Vous avez lu l'article de Capital ? Quel rapport avec les mesures anti-voitures d'Hidalgo ??

http://www.capital.fr/econo...



Marmotin666

Ce que ne précise pas Anne Hidalgo, c'est que si ce journaliste avait déjà été condamné en 2013 pour des faits similaires, c'était uniquement sur la forme de ses écrits, et non sur la véracité de ses dires...



L'Œil

Je propose un deal à l’État français.
Ce dernier souhaite que les Français roulent en véhicules électriques ?
Ok, pas de problème. Je suis pas fermé.
Il n'a qu'à payer l'écart entre la cote argus d'un vieux Diesel de sales pauvres polluants et un véhicule électrique neuf qui n'est source d'aucune pollution.
Tout le monde sera content.
Et l’État qui pourra passer à autre chose.
Et les Français qui pourront rouler sans se faire emmerder par des mesures coercitives.
Il en pense quoi Macron ?
Prêt à mettre la main au portefeuille ?



Backpacker

Pourvu que ce "journaliste" se fasse à nouveau condamner pour diffamation puisque la leçon n'a visiblement pas suffit!



Backpacker

Au sujet des Chinois, j'ajouterai que bien que 2ème pollueurs de la planète, ils ont un gouvernement qui fait beaucoup pour l'écologie. Ce fait est totalement méconnu ici. Pourtant c'est la vérité.



Backpacker

Elle a bien raison de ne pas se laisser salir par quelques frustrés incapables de laisser leur bagnole chez eux et prêts à écrire n'importe quoi à son encontre dans le seul but de la salir et de remettre la droite corrompue dans la capitale.
Hidalgo est encore plus courageuse que son prédécesseur et parfaitement en phase avec la COP21 : normal qu'elle respecte ses engagements.



Backpacker

Il n'y a qu'à changer ses habitudes ringardes : transport publics, vélo, marche, covoiturage... Pourquoi dans toutes les capitales c'est possible mais pas à Paris? Au contraire, Hidalgo vit avec son temps et fait preuve de beaucoup de courage. D'où le lynchage scandaleux dont elle fait l'objet.



brako

la mairie de paris finance airparif



brako

j'ai repéré un autre emploi fictif à droite sur la photo https://uploads.disquscdn.c...



L'Œil

"Le piéton ne va nulle part - mais, en revanche, il est partout, partout où il ne devrait pas être. C'est une sorte d'ennemi qui a été créé pour rendre la circulation difficile."

On va se quitter sur du Guitry.



L'Œil

Ce que je tente de t'expliquer, c'est que voiture polluante est une sorte de pléonasme.
Même la voiture la moins polluante (j'exclue l'électrique bien sûr) sera toujours suspecte aux yeux d'un intégriste de l'écologie.
Alors, on fait quoi ?
C'est ça la question à 1000 balles !



L'Œil

Ah non, pas d'écriture inclusive !
Pas toi Norbert :)



L'Œil

Une restriction, c'est quelque chose qui touche tous les citoyens sans ostracisme. La liberté de circuler les jours pairs est une connerie, mais cela reste correct de ce point de vue-là.
Par contre, cibler uniquement des voitures sous le seul prétexte qu'elles sont vieilles et qu'elles roulent avec une énergie non désirée est une mesure discriminatoire.



NorbertGabriel

...rouler avec un véhicule polluant



L'Œil

Sachant que 99% des véhicules polluent un minimum, autant interdire la voiture, ça ira plus vite...
Et ceux qui travaillent et qui sont dans des zones non-desservies resteront chez eux.
J'ai hâte.



NorbertGabriel

Bon j'explique, la loi a limité l'alcoolémie au volant, c'est une restriction de liberté individuelle, OK ? Pour la liberté de circuler avec un véhicule dangereux, pneus lisses, c'est aussi une restriction, OK? parce que c'est un risque potentiel pour les autres dans les deux cas..
Rouler avec un véhicule polluant est un risque réel pour les autres, tu vois ? ou pas?



L'Œil

J'ai vu un reportage passionnant sur le moteur à eau.
Le cauchemar en puissance pour tous les pays arabes !



L'Œil

Pas Paris Match hein !



L'Œil

Je vois pas trop ce que vient faire l'alcool au volant dans cette histoire - c'est une connerie au-delà d'un certain seuil, c'est sûr.
Je te parle de la liberté de circuler en tant que grand principe, tu me parles d'un fait annexe.
C'est comme si tu comparais le droit de grève au fait d'empêcher les gens d'aller travailler.
Un droit d'un côté, une dérive de l'autre.



NorbertGabriel

C'est vrai l'état français et les constructeurs ont été très peu prévoyants dans plusieurs domaines industriels que nos amis chinois commencent à exploiter avec des brevets dont beaucoup étaient français... Mais les écolos qui disaient ça étaient renvoyés aux veillées à la bougie par nos gouvernants irresponsables.



L'Œil

L’État français vient nous donner des leçons de morale sur la voiture diesel et essence alors qu'il a lui-même empêché l'électrique de se démocratiser - remarque valable pour tous les pays occidentalisés, tous liés au lobby du pétrole. Et maintenant, on devrait se sentir coupable. La bonne blague.
On reparlera de tout ça quand les voitures électriques ou hybrides seront un peu plus abordables et performantes. Sur le principe, j'ai rien contre hein.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 2 au 8 novembre 2019
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 2 au 8 novembre 2019
"L'Express" : La SDJ et les syndicats accusent Alain Weill de "sacrifier" l'hebdomadaire
Presse
"L'Express" : La SDJ et les syndicats accusent Alain Weill de "sacrifier"...
La SDJ de Canal+ demande à CNews de "ne pas continuer sa collaboration avec Eric Zemmour"
TV
La SDJ de Canal+ demande à CNews de "ne pas continuer sa collaboration avec Eric...
"Nina" : La saison 5 arrive le 6 novembre sur France 2
Programme TV
"Nina" : La saison 5 arrive le 6 novembre sur France 2
"Mask Singer" : TF1 lance son concours événement le 8 novembre
Programme TV
"Mask Singer" : TF1 lance son concours événement le 8 novembre
"L'émission pour la Terre" : France Télé donne ce soir le coup d'envoi de sa programmation dédiée à l'Environnement
Programme TV
"L'émission pour la Terre" : France Télé donne ce soir le coup d'envoi de sa...
Vidéos Puremedias