Eric Zemmour dénonce à Lille "la propagande immigrationniste, woke et décoloniale de France Inter"

Partager l'article
Vous lisez:
Eric Zemmour dénonce à Lille "la propagande immigrationniste, woke et décoloniale de France Inter"
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Eric Zemmour en meeting à Lille le 5 février 2022. © BFMTV
En meeting à Lille ce samedi, le candidat Reconquête sera l'invité lundi de la matinale spéciale présidentielle de la radio publique.

Nouvelle charge d'Eric Zemmour contre "les médias de gauche". En meeting à Lille, ce samedi 5 février, le candidat Reconquête à la présidentielle a présenté son programme économique et social, avec en guise de proposition une prime zéro charge pour les salariés.

À lire aussi
CNews : Un ex-journaliste politique rallie Emmanuel Macron
Politique
CNews : Un ex-journaliste politique rallie Emmanuel Macron
"Je suis censurée pour avoir dit des vérités interdites" : Ségolène Royal ne digère pas son éviction de BFMTV
Politique
"Je suis censurée pour avoir dit des vérités interdites" : Ségolène Royal ne...
Conflit TF1-Canal+ : La ministre de la Culture intervient auprès de la chaîne cryptée, Maxime Saada lui répond
Politique
Conflit TF1-Canal+ : La ministre de la Culture intervient auprès de la chaîne...
La suppression de la redevance validée par le Conseil constitutionnel
Politique
La suppression de la redevance validée par le Conseil constitutionnel

"Les Français n'ont pas besoin de médias de gauche qui les détestent"

Exemples à l'appui, il a ensuite développé sa thèse selon laquelle l'Etat gaspillerait l'argent public des Français. "L'argent public, c'est votre argent", a affirmé celui dont l'un des axes de campagne est la préservation du pouvoir d'achat. "Nous allons arrêter de prendre leur argent aux Français pour financer les dépenses que l'Etat ne devrait pas financer. Vous voulez des exemples de ce que nous allons arrêter de financer ?", a-t-il interrogé.

Devant plusieurs milliers de militants chauffés à blanc Eric Zemmour a alors lancé, prétendument "au hasard" et dans un sourire : "Prenons l'audiovisuel public", a-t-il affirmé, sous les huées de ses partisans. "Nous payons tous ici cette redevance télé. Evidemment, nous serions tous d'accord pour financer un service public de qualité mais la France et les Français n'ont pas besoin de médias de gauche qui les détestent. Ils n'ont pas besoin de financer la propagande immigrationniste, woke et décoloniale de France Inter, qui n'hésite pas à insulter les Français qui ne pensent pas comme eux", a attaqué le journaliste.

Eric Zemmour souhaite, pour rappel, la privatisation du service public de l'audiovisuel et par voie de conséquence la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. "Ce sera une taxe de moins et une économie de 138 euros pour chaque foyer", a-t-il dit dans un discours teinté de populisme et diffusé en intégralité sur BFMTV, CNews et LCI. Avant de conclure : "Rendez-vous compte, l'audiovisuel public nous coûte chaque année plus cher que nos prisons. Aujourd'hui, on préfère financer des programmes télé plutôt que d'assurer la sécurité des Français. Oh, je sais, les bobos vont hurler, les gauchistes qui vivent de cet argent public vont s'indigner mais ce n'est pas mon sujet".

"Mais qui recevra Eric Zemmour lundi ?"

"Mais qui recevra, parce que média pluraliste, Eric Zemmour lundi dans sa matinale spéciale", a répliqué, sur Twitter ce samedi, Yaël Goosz, chef du service politique de France Inter. "Pourquoi faire siffler le service public ?".

Son opposition à l'audiovisuel public n'empêche effectivement pas Eric Zemmour de se rendre dans les studios de la Maison de la radio. Le candidat Reconquête sera ce lundi 7 février entre 8h et 9h30 l'invité de France Inter. Il répondra aux questions de Nicolas Demorand et Léa Salamé dans "Le grand entretien" puis fera "face aux auditeurs" et aux éditorialistes du "7/9". Thomas Legrand, Dominique Seux, Pierre Haski, Sandy Dauphin questionneront le candidat sur les grands enjeux politiques, économiques, environnementaux et de politique étrangère de la campagne.

France Inter
France Inter
France Inter : Augustin Trapenard ému aux larmes pour la dernière de "Boomerang"
France Inter : Nathalie Iannetta et Claude Askolovitch aux commandes de "L'esprit sport" à la rentrée
France inter : Charline Vanhoenacker et Thomas Legrand arrêtent leur billet quotidien dans la matinale
André Manoukian, Claude Askolovitch, François-Régis Gaudry... : La grille d'été 2022 de France Inter se dévoile
Voir toute l'actualité sur France Inter
Autour de France Inter
  • Pascale Clark
  • Frédéric Mitterrand
  • Charline Vanhoenacker
  • Sophia Aram
  • Jean-Luc Hees
  • Philippe Vandel
  • François Morel
  • Philippe Val
  • Isabelle Giordano
l'info en continu
Conflit TF1-Canal+ : Récit d'un feuilleton médiatique, entre guerre des nerfs et guerre d'usure
Business
Conflit TF1-Canal+ : Récit d'un feuilleton médiatique, entre guerre des nerfs et...
Audiences samedi : Carton pour "Quelle époque", le nouveau talk de Léa Salamé sur France 2
TV
Audiences samedi : Carton pour "Quelle époque", le nouveau talk de Léa Salamé sur...
Audiences : Succès pour "100% logique" le nouveau jeu de Cyril Féraud
TV
Audiences : Succès pour "100% logique" le nouveau jeu de Cyril Féraud
Ce soir à la télé : Ce film avec une star de Canal+ n'est pas resté dans les annales
Programme TV
Ce soir à la télé : Ce film avec une star de Canal+ n'est pas resté dans les...
"Quelle époque !" : Découvrez les invités de la première de Léa Salamé sur France 2
TV
"Quelle époque !" : Découvrez les invités de la première de Léa Salamé sur France...
Audiences Youtube : Joyca casse la baraque en se baignant dans une piscine d'insectes
Audiences
Audiences Youtube : Joyca casse la baraque en se baignant dans une piscine d'insectes