Erik Izraelewicz : le directeur du "Monde" est mort

Partager l'article
Vous lisez:
Erik Izraelewicz : le directeur du "Monde" est mort
Par Julien Lalande Journaliste - Directeur de la publication
Julien Lalande est journaliste pour puremedias.com. Passionné par le monde des médias depuis de longues années, il a co-fondé le site en 2002 lorsqu'il était encore étudiant.
Eric Izraelewicz
Eric Izraelewicz © Abaca
Erik Izraelewicz, directeur du quotidien "Le Monde" et membre du directoire, est décédé mardi à l'âge de 58 ans. Il était une figure de la presse économique française.

Le journaliste Érik Izraelewicz est mort aujourd'hui à l'âge de 58 ans à la suite d'un incident cardiaque, dans les locaux de son journal, a-t-on appris ce soir. Il était le directeur du journal Le Monde après avoir fait l'essentiel de sa carrière dans la presse économique.

À lire aussi
"Mariés au premier regard" : Un expert présent depuis le début quitte l'émission de M6
TV
"Mariés au premier regard" : Un expert présent depuis le début quitte l'émission...
La danse hilarante et endiablée de Bertrand Chameroy sur une bande-annonce de BFMTV
TV
La danse hilarante et endiablée de Bertrand Chameroy sur une bande-annonce de BFMTV
"The Voice" : Un ancien coach emblématique de retour pour l'étape des "Super Cross-Battles"
TV
"The Voice" : Un ancien coach emblématique de retour pour l'étape des "Super...
Jean-Luc Lemoine hérite de la case de "Plus belle la vie" dès ce soir
TV
Jean-Luc Lemoine hérite de la case de "Plus belle la vie" dès ce soir

Une figure de la presse économique

Né en février 1954 à Strasbourg, Érik Izraelewicz a suivi des études de journalisme et d'économie avant d'intégrer tour à tour les rédactions de L'Usine nouvelle et L'Expansion dans les années 80. De 1986 à 2000, il collabore au journal Le Monde à de multiples postes : d'abord simple journaliste, il devient chef du service économique, éditorialiste, correspond à New York avant d'être nommé en 1996 rédacteur en chef. Entre 2000 et 2010, Érik Izraelewicz renoue avec la presse économique, d'abord aux Echos en qualité de rédacteur en chef, ensuite à la La Tribune où il occupa les mêmes fonctions dès 2008.

En 2011, après sa prise de contrôle par le trio Bergé-Niel-Pigasse, Érik Izraelewicz retourne au Monde pour prendre la direction du quotidien et siéger au conseil d'administration de la Société éditrice du Monde. Il y a encore quelques jours, le journaliste était à la télévision pour présenter la nouvelle formule du Monde.

"Aujourd'hui est une triste journée pour le Monde".

Louis Dreyfus, président du directoire du groupe Le Monde, a immédiatement réagi : "Aujourd'hui est une triste journée pour le Monde. Pris d'un malaise au journal, Erik a été hospitalisé en fin d'après-midi à l'hôpital de la Salpétrière. En dépit des premiers soins qui lui ont été prodigués au journal, puis de l'intervention du corps médical, Erik est mort en tout début de soirée", a-t-il expliqué dans un communiqué.

"C'est pour nous tous, pour le journal, pour notre collectivité et plus largement pour la profession, une très grande perte.Erik faisait partie de ces rares professionnels qui savaient allier professionnalisme, talent, indépendance et rigueur. En plus de toutes ses qualités, il avait une rare capacité d'écoute et un sens de l'humour qui rendait notre quotidien plus léger. C'est aujourd'hui un ami que nous perdons. En cette heure triste, je souhaitais partager avec vous ce chagrin."

Érik Izraelewicz était l'auteur de plusieurs ouvrages, tels "Le capitalisme zinzin" (Grasset), "Quand la Chine change le monde" (Grasset), "Monsieur Ni-ni : l'économie selon Jospin" (Robert Laffont) ou encore "L'arrogance chinoise" (Grasset).

Erik Izraelewicz
Erik Izraelewicz
Au moins 5 candidats pour reprendre la direction du "Monde"
Alain Frachon, nouveau directeur par intérim des rédactions du "Monde"
La direction de Télérama censure une partie de la nécrologie d'Erik Izraelewicz
Bergé-Niel-Pigasse : l'hommage des propriétaires du "Monde" à Erik Izraelewicz
Voir toute l'actualité sur Erik Izraelewicz
l'info en continu
Après 36 ans sur RTL, Jacques Esnous quitte la station
Radio
Après 36 ans sur RTL, Jacques Esnous quitte la station
"Cyril Hanouna participe à la banalisation de l'extrême droite" : Un écologiste refuse l'invitation de "Face à Baba"
Politique
"Cyril Hanouna participe à la banalisation de l'extrême droite" : Un écologiste...
"Mariés au premier regard" : Un expert présent depuis le début quitte l'émission de M6
TV
"Mariés au premier regard" : Un expert présent depuis le début quitte l'émission...
La danse hilarante et endiablée de Bertrand Chameroy sur une bande-annonce de BFMTV
TV
La danse hilarante et endiablée de Bertrand Chameroy sur une bande-annonce de BFMTV
Audiences access 20h : Quel score pour le lancement de la quotidienne de Jean-Luc Lemoine sur France 3 ?
Audiences
Audiences access 20h : Quel score pour le lancement de la quotidienne de Jean-Luc...
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" remonte la pente
Audiences
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" remonte la pente