Europe 1 : Bientôt une campagne de pub pour faire connaître la nouvelle grille

Partager l'article
Vous lisez:
Europe 1 : Bientôt une campagne de pub pour faire connaître la nouvelle grille
Les visages d'Europe 1 pour la saison 2019-2020
Les visages d'Europe 1 pour la saison 2019-2020 © CAPA PICTURES / PIERRE OLIVIER
Constance Benqué présentait officiellement ce matin la grille de rentrée de la station généraliste du groupe Lagardère.

Europe 1 fait le pari de la modestie. Sans tambours ni trompettes, la station du groupe Lagardère, à l'audience et aux moyens amenuisés, organisait ce matin, dans ses locaux du XVe arrondissement à Paris, sa conférence de presse de rentrée. L'occasion pour Constance Benqué, nouvelle directrice générale de la station, formellement confortée dans ses fonctions par Arnaud Lagardère - "Elle est là pour de bon !" a lancé le dirigeant présent sur place -, de présenter officiellement la grille de rentrée d'Europe 1 et de détailler sa stratégie de "reconquête".

À lire aussi
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Sport
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend au "Parisien"
TV
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend...
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la retransmission du handball féminin
Sport
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la...

"On a voulu construire sur ce qui marche et on a eu à coeur de ne pas tout casser", a d'emblée expliqué celle qui est une figure de longue date du groupe Lagardère et qui pilote aujourd'hui l'ensemble du pôle news, composé d'Europe 1, RFM, Virgin Radio, "Le Journal du Dimanche", "Paris Match" et l'exploitation de la marque "Elle" à l'international. Reconnaissant pudiquement une situation économique "pas simple", malgré "des chiffres publicitaires moins mauvais que la baisse d'audience", Constance Benqué a assumé sa stratégie de miser sur des talents interne. Citant Matthieu Belliard, Matthieu Noël ou encore Emilie Mazoyer, elle a dit avoir "la conviction que la reconquête de l'audience d'Europe 1 passera par le recours à ces talents", tous promus cette année.

Positionnement clarifié

Concernant la grille en tant que telle, qu'elle assume explicitement avoir construit en collaboration avec Ramzi Khiroun, bras droit d'Arnaud Lagardère, et avec Donat Vidal Revel, directeur délégué à l'information, Constance Benqué a estimé que celle-ci retrouvait une "cohérence d'ensemble". Elle a notamment insisté sur l'importance donné au "son", avec "une vraie signature sonore pour chaque émission", et a vanté "la reconquête de territoires stratégiques d'Europe 1 : le divertissement, la culture, les médias et surtout l'information". Elle a ainsi rappelé que, depuis la rentrée, les journaux ont été allongés tandis que l'écriture, auparavant très codifiée, de la matinale a été revue et simplifiée.

En parallèle de la refonte de la grille, Constance Benqué dit aussi avoir voulu clarifier le positionnement de la station auprès des annonceurs. "Nous visons principalement les actifs qualifiés, entreprenants, plutôt urbains, quadragénaires avec enfants, qui sont dans un état d'esprit positif", a-t-elle indiqué. Pour séduire ce coeur de cible et faire connaître sa grille, la dirigeante pourra compter sur une campagne publicitaire cet automne. Pour un montant non-dévoilé, le budget de celle-ci a été accordé à l'agence Romance, qui s'occupe notamment d'Intermarché dont elle a piloté le re-positionnement d'image.

"Vous nous verrez encore des années et des années"

Attendue pour octobre, cette campagne n'aura peut-être pas le temps d'avoir un potentiel impact sur la première vague d'audience de la saison, à la mi-novembre. Vague, dont Arnaud Lagardère et Constance Benqué, n'excluent pas qu'elle soit baissière. "On a le temps, c'est une course de fond", a temporisé Arnaud Lagardère, louant "l'équipe de marathoniens" mise en place par ses fidèles. Dans un élan d'optimisme, le patron du groupe fondé par son père en 1992 s'est même risqué à lancer : "Et, qui sait, la remontée sera peut-être plus rapide que ce que l'on espère !". En guise de clin d'oeil à ceux qui prophétisent une vente d'Europe 1, le dirigeant a ensuite conclu : "Vous nous verrez encore des années et des années".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
lampeapetrole

avec un fort pouvoir d'achat



stef38

Sur les deux premières semaines d'écoute, voici mes impressions :
- Matthieu Belliard : un journaliste qui bosse et qui donne la prime à l'info, petit reproche : ses rires parfois "forcés" et inutiles avec ses chroniqueurs. On peut être dans la bonne humeur sans être dans une trop grande démonstration.
- Vandel : rien à dire, cette tranche est bien supérieure à l'an dernier
- Roumanoff : on a bien fait de réduire la durée... j'étais pour la suppression
- Duchemin : personnellement, je n'aime pas sa voix... alors quand Constance Benqué parle d'une priorité au "son"... sa voix aigue et stridente irite les oreilles ; au delà de ça, l'émission est intéressante.
- Hondelatte : ras
- Matthieu Noël : il fait le job, mais ça va être difficile de tenir 2 heures toute l'année. Un reproche tout de même, : l'émission qui est enregistrée.
- Nathalie Levy : un peu arrogante et encore un peu trop dans l'esprit BFM buzz, je coupe la parole, je pose des questions de 3 kms et je recoupe la parole.... est-ce que c'est bien "moi" la star de la tranche. Beau journal de Sébastien Kreps.



haye jérome

il i a 28 ou 29 ans Jean Luc Lagardère disait moi je dis Achette est ses associé vont sauver la cinq,et ensuite achette a jeter l' éponge et la cinq est fermé,le père a tuer la cinq,le fils va tuer europe 1



Tenue correcte exigée

Ah oui, j'ai essayé Matthieu Noël mais autant lui est plutôt bon, autant le concept de son émission (une sorte de battle d'infos "insolites" comme on en voit partout) m'échappe.



lucienBorniez

La moyenne d’âge des auditeurs de ce genre de radio c’est quoi ? 40, 50 ou 65 ans ?



Marc Paget 7️⃣5️⃣

En radio c'est en septembre que les auditeurs choisissent leurs radios.
Ils n'attendent pas un campagne de pubs au mois d'octobre ou novembre, c'est trop tard.

Hélas, la grille reste pour moi inaudible (Matthieu Belliard et sa matinale insupportable, Vandel et ses hésitations permanentes, Roumanoff et son "humour" qui ne me fait pas rire, même Matthieu Noël ne me fait plus rire c'est dire...).
Bref, cette grille n'est pour moi absolument pas novatrice, originale ou attractive. Dommage. Attendons les sondages.
Ps : même cette photo de groupe ne donne pas envie...



FIAConsulting

Quelle diversité...Même quand on ne les voit pas, on les cache !

Tenue correcte exigée

"Nous visons principalement les actifs qualifiés, entreprenants, plutôt urbains, quadragénaires avec enfants, qui sont dans un état d'esprit positif"
Elle a oublié de dire aussi roux avec un ongle incarné au pied droit et des sandalettes. Une radio généraliste doit parler à tout le monde, si on part sur une cible aussi restrictive, ça ne peut pas marcher.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences access 20h : L'info de TF1 et de France 2 en forme, record pour "Quotidien"
Audiences
Audiences access 20h : L'info de TF1 et de France 2 en forme, record pour "Quotidien"
Audiences access 19h : "DNA" puissant leader, "La meilleure boulangerie", "Quotidien" et "TPMP Darka" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" puissant leader, "La meilleure boulangerie",...
Audiences : "Colombine" bon leader sur TF1, "L'amour est dans le pré" domine en FRDA-50, France 3 battue par W9
Audiences
Audiences : "Colombine" bon leader sur TF1, "L'amour est dans le pré" domine en...
"La boîte à secrets" : France 3 parie sur Faustine Bollaert en prime time
TV
"La boîte à secrets" : France 3 parie sur Faustine Bollaert en prime time
Vincent Lindon dans une série inspirée par un livre de Fabrice Arfi
TV
Vincent Lindon dans une série inspirée par un livre de Fabrice Arfi
Canal+ intègre Netflix dans ses offres en France
TV
Canal+ intègre Netflix dans ses offres en France
Vidéos Puremedias