Facebook retire un clip de campagne de Donald Trump comportant un symbole nazi

Partager l'article
Vous lisez:
Facebook retire un clip de campagne de Donald Trump comportant un symbole nazi
Donald Trump
Donald Trump © Abaca
Le réseau social avait jusqu'ici résisté à la pression de s'attaquer au président.

Facebook au pied du mur. Attaqué de toutes parts, y compris en interne, pour son inaction face aux appels à la violence et aux propos déplacés de Donald Trump, le réseau social dirigé par Mark Zuckerberg avait jusqu'ici refusé de censurer d'une manière ou d'une autre les publications du président américain ou de ses équipes. Mais Facebook a retiré hier un clip de campagne pour la réélection de Donald Trump, expliquant que les symboles nazis qui y figuraient contrevenaient à sa politique interdisant "la haine organisée".

À lire aussi
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

Le triangle rouge inversé

Dans le clip en question, le président dénonce des "dangereux groupuscules d'extrême-gauche qui courent les rues et causent des dommages majeurs". Le spot utilise un triangle rouge inversé, un symbole utilisé dans les camps de concentration nazis pour marquer les prisonniers politiques pendant la Deuxième Guerre mondiale. "Notre politique interdit d'utiliser les symboles utilisés par un groupe qui prône la haine pour identifier les prisonniers politiques, sans que ce symbole soit condamné ou discuté", a déclaré Facebook.

La campagne du président a rétorqué que le triangle rouge inversé était "un symbole souvent utilisé par les anti-fascistes" et a souligné qu'il ne figurait pas dans la base de données des symboles de haine tenue par la Ligue Anti-Diffamation. Cette dernière a précisé en retour que sa base de données n'incluait pas les symboles historiques, mais seulement les symboles utilisés de nos jours par les groupes qui prônent la haine envers une ou plusieurs communautés, signale "Variety".

Facebook agit donc bien après les prises de position de Twitter et Snapchat contre les propos de Donald Trump. Twitter a en effet masqué des "appels à la violence" lancés par le président américain, puis supprimé une de ses vidéos de campagne tandis que Snapchat a annoncé qu'il ne mettrait plus en avant les publications de Donald Trump sur sa page "Discover". De son côté, Facebook s'était contenté d'évoquer la semaine dernière un réexamen de ses règles de modération.

Facebook
Facebook
Mark Zuckerberg veut réexaminer les règlements de modération de Facebook
Facebook va verser 52 millions de dollars à ses modérateurs
Facebook perd-il des abonnés en France ?
Voir toute l'actualité sur Facebook
Sur le même thème
l'info en continu
"Tout le sport" de retour ce soir sur France 3
Programme TV
"Tout le sport" de retour ce soir sur France 3
Elodie Frégé : "Si les images de la 'Star Academy' pouvaient disparaître, ça m'arrangerait"
TV
Elodie Frégé : "Si les images de la 'Star Academy' pouvaient disparaître, ça...
Audiences : La semaine noire de M6
Audiences
Audiences : La semaine noire de M6
"Mrs. America" : La mini-série événement avec Cate Blanchett arrive ce soir sur Canal+
Programme TV
"Mrs. America" : La mini-série événement avec Cate Blanchett arrive ce soir sur...
"Le Figaro" augmente son tarif à 3 euros
Presse
"Le Figaro" augmente son tarif à 3 euros
"Bienvenue en vacances" revient à 18h10 sur TF1
Programme TV
"Bienvenue en vacances" revient à 18h10 sur TF1
Vidéos Puremedias