Faustine Bollaert & Guillaume Pley ("Rising Star") : "Les gens nous attendent au tournant"

Partager l'article
Vous lisez:
Faustine Bollaert & Guillaume Pley ("Rising Star") : "Les gens nous attendent au tournant"
Faustine Bollaert et Guillaume Pley en interview sur puremedias.com pour "Rising Star"
Faustine Bollaert et Guillaume Pley en interview sur puremedias.com pour "Rising Star" © PIERRE OLIVIER/M6
puremedias.com a rencontré Faustine Bollaert et Guillaume Pley, les deux animateurs de "Rising Star", le nouveau télé-crochet événement de M6.

Ils seront deux à animer "Rising Star", le télé-crochet événement de la rentrée de M6. Dans les prochaines semaines, après un test grandeur nature le lundi 15 septembre entre 20h30 et 20h40 en direct, la chaîne lancera ce nouveau programme. Pour l'occasion, elle a confié les clés à Faustine Bollaert, animatrice présente dans le groupe M6 depuis 2010, et à une nouvelle recrue, Guillaume Pley, qui officie chaque soir sur NRJ dans "Guillaume Radio 2.0". puremedias.com a rencontré ce duo "moderne et connecté" selon M6.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

Propos recueillis par Kevin Boucher.

puremedias.com : C'est un duo étonnant que vous formez. Vous n'avez pas la même cible.
Faustine Bollaert : C'est ça qui est intéressant.
Guillaume Pley : Moi, je trouve qu'on a la même cible : les gens. On parle au maximum de gens, on parle au peuple et on leur laisse la parole dans l'émission.

"Ce n'est pas parce que c'est une grosse émission que l'on doit être des robots"

Vous vous connaissiez avant ?
FB : En fait, je me lève à l'heure où Guillaume se couche. On s'en est surtout rendu compte depuis qu'on passe du temps ensemble. Lui m'écrit des messages à 4h-5h du matin alors que ma fille me réveille à 6h du matin. Donc à un moment, je lui fais "Va te coucher" et moi, il me dit "Bonne journée" ! (Rires) On s'est rencontrés parce que la chaîne nous l'a demandé. On a déjeuné ensemble, on ne se connaissait que de nom. Tout de suite, on s'est reconnus sur le même humour, on parlait de la même façon... On voit le programme de la même façon, on voit la manière de l'animer de la même façon.
GP : On a les mêmes points communs à part les trucs de gonzesse qu'elle a. (Rires) On est sur la même longueur d'ondes.

Comment allez-vous vous répartir les rôles ?
GP : On va faire de la co-animation 50/50. On va essayer de partager avec les gens, de partager avec les jurés et de partager tous les deux. Le concept est exceptionnel. Le plateau va être exceptionnel. Faustine est bronzée, c'est exceptionnel. Y'a plus qu'à ! On va essayer vraiment de rigoler. Ce n'est pas parce que c'est une grosse émission que l'on doit être des robots et ne pas vivre l'instant. Si on a envie de se prendre dans les bras, on se prendra dans les bras, basta.

Mais il y a la place pour la spontanéité d'un animateur dans un gros format comme celui-là ? On sait que dans "The Voice" ou "Danse avec les stars", peu de libertés sont accordées.
FB : On en a discuté avec M6. Et je pense que, justement, s'ils sont venus nous chercher, Guillaume et moi, c'est car ils ont envie de casser les codes, comme on revendique que ce télé-crochet va casser les codes. On a vraiment envie que ce soit décomplexé. En même temps, que ce soit moi dans mes émissions ou Guillaume à la radio, on n'a pas vraiment de filtre ni de personnage. On est à l'antenne comme on est dans la vie. Après, ça reste beaucoup de pression.

"On va faire des émissions spéciales sur NRJ"

M6 vous présente comme un duo connecté. Faustine, vous avez retrouvé votre mot de passe Instagram ?
FB : (Rires) Vous avez raison de vous moquer de moi ! Lui, il se fout de ma gueule depuis des semaines avec ça ! Je suis connectée sur Twitter mais je suis beaucoup moins connectée que lui. En revanche, clairement, par rapport à pas mal d'animatrices, moi j'aime partager. Mais Instagram, je suis complètement débutante, je l'assume complètement. Ils ont peut-être voulu dire qu'on était un duo connecté... tous les deux ! Du coup, il m'aide.
GP : Faustine est très connectée sur Twitter. Mais maintenant, il y a une multiplication des réseaux sociaux. Moi j'y suis parce qu'avec la radio, on doit suivre tous les nouveaux réseaux. J'adore Instagram, c'est mon réseau social préféré en ce moment mais pour quelqu'un comme Faustine, franchement, aller sur trois réseaux sociaux en même temps, envoyer des photos sur les trois, ça prend beaucoup de temps. Moi, ça me prend quand même du temps. C'est une attention de chaque instant.

Guillaume, vous allez mobiliser la communauté que vous avez sur NRJ pour "Rising Star" ?
GP : Oui oui, on va même faire des émissions spéciales. On va recevoir le jury, Faustine, les chanteurs... Du coup, on va essayer de faire une corrélation entre les médias. C'est ça qui est chouette, de faire découvrir les gens à la télé et à la radio.

"Pour mon émission sur NRJ, je ne sais pas encore comment on va faire"

Comment allez-vous gérer la diffusion simultanée de "Rising Star" sur M6 et de "Guillaume Radio 2.0" sur NRJ ?
GP : On va trouver une solution. Mais je ne suis pas pro-best-of ni émissions enregistrées. Mon émission, je la revendique en direct. Je suis là le jour de l'an, je suis là le jour de Noël. En un an, on a pris cinq jours de repos. Pendant "Rising Star", je ne sais pas encore comment on va faire. Ce sera soit une émission enregistrée, soit une partie en direct et je filerai au studio, soit j'arriverai après. Ca va dépendre des horaires et des jours de diffusion de "Rising Star". Dès qu'on aura la date réelle, je vais prendre une décision.

Faustine, vous avez décidé d'arrêter "100% Mag" pour vous consacrer à "Rising Star" et au "Meilleur pâtissier". Vous aviez peur de devenir Stéphane Rotenberg au féminin ?
FB : (Rires) J'avais vraiment envie de me consacrer à "Rising Star". Et je n'avais pas envie de faire une indigestion car les émissions vont être diffusées à peu près en même temps. Pour ma part, c'était ingérable de me consacrer pleinement à "Rising Star" avec une quotidienne en télé. A un moment, cet enjeu est tellement important pour moi que je n'avais pas envie de le faire en courant dans tous les sens. Présenter "100% Mag" et "Le Meilleur Pâtissier" en même temps, c'était déjà sportif et épuisant donc, là, j'avais besoin de prendre du temps et de faire les choses bien.

"Les gens nous attendent au tournant"

Le jury de "Rising Star" est composé de personnalités hautes en couleurs. Vous n'avez pas peur tous les deux de vous laisser dévorer par les sorties de Cathy Guetta ou de Cali ?
GP : C'est ça qui est bien, ça ne va pas être lisse. On a vu les pré-sélections, je n'ai jamais vu ça. Cali s'est levé, il est à moitié parti. Morgan (Serrano, ndlr) a gueulé, "Vous me faites chier" tout ça... Il y a de la vie et ça manque à la télé. Surtout, il y a des vraies émotions...
FB : C'est ça aussi la force de ce programme. Les gens nous attendent au tournant. Il y a des gens qui critiquent déjà. C'est ça qui est vraiment excitant. On est vraiment dans un défi à relever. On est dans une émission qui fait parler déjà alors qu'elle n'est pas à l'antenne.

Justement, il y a eu beaucoup de critiques sur les réseaux sociaux. Certains reprochent au jury de ne pas être légitime, d'autres critiquent le choix de Guillaume alors qu'il n'a jamais animé une émission de télévision...
FB : Pour le coup, si je commence à lire les critiques... Je suis juste contente d'être là. On sait ce qu'on fait avec Guillaume. Au contraire, le fait qu'il n'ait jamais fait de télévision, c'est sa force.
GP : Attends attends, je bous là ! (Rires) On reproche tout le temps aux chaînes de ne pas prendre de risques. Et quand quelqu'un laisse un nouvel animateur, tout le monde dit "Ah, il n'a jamais fait de télé". C'est comme un mec qui rentre en boîte et qui n'a pas sa carte de fidélité. S'il ne rentre pas, il ne l'aura jamais. La télévision, c'est pareil. Si je ne rentre pas là, je ne rentrerai jamais. NRJ a pris le risque il y a trois ans de me mettre à l'antenne et je pense qu'ils sont contents. Parfois, le risque paye.
FB : Je me permets de rappeler aussi que, dans "Nouvelle Star", quand est sorti le jury avec Dove Attia, Manu Katché et les autres, tout le monde disait "Mais c'est qui ces gens ?". Et c'est devenu l'un des jurys les plus emblématiques ! Ce n'est pas la notoriété qui fait la force du jury, c'est la cohésion. Et là, ça matche bien ensemble. Nous aussi on matche bien ensemble.

"Il y a encore de la place pour un télé-crochet, surtout pour 'Rising Star'"

Cet été, "Rising Star" a connu un échec aux Etats-Unis. Ca vous fait peur ?
GP : Les fuseaux horaires, ce n'était pas le top pour une émission de ce type. Moi, si l'émission passait à 3h du matin en France, je n'irais pas la regarder. C'est le direct qui est intéressant. Et dans une bonne partie des pays, ça a marché.
FB : Surtout, chaque pays a fait son adaptation. Nous, le programme que l'on va faire ressemble plus à la version israélienne et à la version portugaise qu'à la version américaine. Après, on ne peut pas comparer les cultures. "L'Amour est dans le pré", aux Etats-Unis, ça a fait un bide.

L'une des raisons de l'échec aux Etats-Unis est aussi la force des deux mastodontes : "The Voice" et "American Idol". En France, "The Voice" est très puissant et "Nouvelle Star" a réussi sa renaissance sur D8. Il reste encore de la place pour un télé-crochet ?
FB : Je suis persuadée que oui. Il y a surtout de la place pour ce télé-crochet, parce que celui-là est vraiment différent.
GP : On est dans l'air du temps. On va utiliser enfin les applications pour un show. Et c'est gratuit ! Tout le monde va pouvoir voter, voir sa photo apparaître. Moi, ça me correspond, ça me parle, ça me plaît. J'ai vraiment hâte d'y être.

Rising Star
Rising Star
"Rising Star" : Le gagnant Corentin Grevost dévoile le clip de "Ne me dis pas non"
"Rising Star" : La saison 2 démarre bien... en Israël
"Rising Star" : Le finaliste Arno Santamaria sortira un album début 2015
"Rising Star", la finale : "Un moment historique"
Voir toute l'actualité sur Rising Star
Sur le même thème
l'info en continu
Présidentielle US : Le dispositif des chaînes (MAJ)
TV
Présidentielle US : Le dispositif des chaînes (MAJ)
"Koh-Lanta" : Bertrand-Kamal éliminé à la surprise générale, TF1 lui rend un nouvel hommage
TV
"Koh-Lanta" : Bertrand-Kamal éliminé à la surprise générale, TF1 lui rend un...
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de TF1 puissant leader, "28 minutes" en forme, record pour "TPMP ouvert à tous"
Audiences
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de TF1 puissant leader, "28 minutes" en...
Audiences access 19h : Les masters de "N'oubliez pas les paroles" plus forts que "DNA", "TPMP" en hausse
Audiences
Audiences access 19h : Les masters de "N'oubliez pas les paroles" plus forts que...
Audiences : "Koh-Lanta" leader en hausse, succès pour le doc d'Ardisson sur France 3 devant le final de "Bull"
Audiences
Audiences : "Koh-Lanta" leader en hausse, succès pour le doc d'Ardisson sur France...
"Manifest" : La série phénomène de TF1 revient pour une saison 2 le 10 novembre
Programme TV
"Manifest" : La série phénomène de TF1 revient pour une saison 2 le 10 novembre
Vidéos Puremedias