Feu vert pour la fusion entre AT&T et Time Warner malgré l'hostilité de Trump

Partager l'article
Vous lisez:
Feu vert pour la fusion entre AT&T et Time Warner malgré l'hostilité de Trump
AT&T
AT&T © DR
La fusion des deux entités représente un gros désaveu pour le ministère de la justice américain.

Un colosse pour lutter contre Amazon et Netflix. Mardi, AT&T, plus grand fournisseur de services téléphoniques aux Etats-Unis, a été autorisé par un juge américain à racheter Time Warner, le géant des médias qui, entre autres actifs, possède notamment HBO, CNN ou encore Warner Bros. C'est le juge fédéral Richard Leon qui a autorisé, sans condition, la manoeuvre en déboutant le ministère de la Justice américain, opposé à ce rapprochement jugé néfaste pour les consommateurs. Le juge a par ailleurs mis en garde les autorités américaines contre les risques représentés par un éventuel appel.

À lire aussi
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"

David McAtee, directeur juridique d'AT&T, a indiqué qu'il comptait désormais boucler la fusion, évaluée à près de 86 milliards de dollars, d'ici le 20 juin. De son côté, le ministère de la Justice, par la voix du gendarme antitrust nommée par Donald Trump en mars 2017, s'est dit "déçu" par la décision du tribunal, estimant que "le marché de la télévision payante sera moins compétitif et moins innovant". Le feu vert de la justice américaine, plus d'un an et demi après l'annonce de la fusion, est un camouflet à plus d'un titre pour Donald Trump. Au cours de la campagne de 2016, ce dernier avait ouvertement pris partie contre l'opération, menaçant même de la bloquer.

Vers une contre-offre de Comcast sur Disney ?

L'autorisation de la fusion entre AT&T et Time Warner pourrait marquer le début des grandes manoeuvres dans la perspective d'une grande refondation du secteur des télécoms et des médias aux États-Unis. L'idée étant de fusionner les acteurs de distribution et de création. Le câblo-opérateur Comcast, propriétaire de NBC et des studios Universal, pourrait tenter de ravir la 21st Century Fox, pourtant promise à Disney depuis décembre, en déposant une offre supérieure dans les prochaines heures. Alors que CBS et Viacom traînent des pieds pour se (re)marier, l'opérateur de télécommunications Verizon pourrait également tenter de récupérer la chaîne de télévision américaine.

l'info en continu
Masters de "N'oubliez pas les paroles" : Découvrez les 32 maestros et les premiers matchs de la 9e édition
TV
Masters de "N'oubliez pas les paroles" : Découvrez les 32 maestros et les premiers...
"Demain nous appartient" : Lorie Pester dévoile la date de son retour dans le feuilleton de TF1
Séries
"Demain nous appartient" : Lorie Pester dévoile la date de son retour dans le...
"Kaamelott" : La sortie du film d'Alexandre Astier encore repoussée
Cinéma
"Kaamelott" : La sortie du film d'Alexandre Astier encore repoussée
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
Professeur assassiné : BFMTV diffuse des caricatures de "Charlie Hebdo" dans un spot sur son antenne
TV
Professeur assassiné : BFMTV diffuse des caricatures de "Charlie Hebdo" dans un...
Professeur assassiné : France 2 bouleverse sa programmation ce soir
TV
Professeur assassiné : France 2 bouleverse sa programmation ce soir
Vidéos Puremedias