Disney rachète les principaux actifs de la Fox

Partager l'article
Vous lisez:
Disney rachète les principaux actifs de la Fox
Bob Iger, PDG de Walt Disney Company
Bob Iger, PDG de Walt Disney Company © Abaca
Avec cette opération massive, le géant américain, qui s'apprête à lancer son service de vidéo à la demande, muscle son catalogue.

La petite souris a les dents longues. Disney a officialisé aujourd'hui sur son site l'acquisition de la section divertissement du groupe 21st Century Fox de la famille Murdoch, pour 52,4 milliards de dollars en actions, auxquels il faut ajouter une dette de 13,7 milliards soit un total de 66,1 milliards de dollars. C'est donc l'aboutissement d'un long processus de négociations débuté il y a plusieurs semaines. Conséquence immédiate, le PDG de The Walt Disney Company, Bob Iger, a prolongé son mandat de deux ans, jusqu'en 2021, pour superviser l'intégration des actifs.

À lire aussi
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"

Cette opération inclut les studios télé et cinéma de la Fox, les chaînes FX et National Geographic, ainsi que des actifs internationaux comme le puissant groupe de télévision britannique Sky. De quoi permettre à Disney d'élargir considérablement sa cible, alors que ses chaînes actuelles s'adressent à un public jeune et familial. De même, Disney met la main sur les 39% détenus dans le site de vidéo à la demande Hulu, ce qui en fait l'actionnaire majoritaire de la plateforme, dont il détenait déjà 30%.

Des poids-lourds intègrent le catalogue Disney

Le groupe de Rupert Murdoch, de son côté, va se concentrer sur l'information, avec des chaînes comme Fox News, ses chaînes locales, sportives ou encore ses journaux. Disney attend de cette acquisition des économies d'échelle à hauteur de 2 milliards de dollars. Cette acquisition doit encore recevoir le feu vert des autorités américaines de la concurrence.

Ces nouveaux contenus permettront d'alimenter la plateforme de vidéo à la demande que Disney veut lancer en 2019 pour peser face au mastodonte Netflix ou face à la concurrence qui se renforce du côté d'Amazon ou d'Apple en matière de contenus vidéo. Avec cette acquisition, le géant de l'animation voit entrer dans son giron le premier volet de la trilogie historique de "Star Wars", "Un nouvel espoir", mais aussi le plus gros succès de tous les temps au cinéma, "Avatar", dont quatre volets supplémentaires sont en préparation ou encore les "X-Men".

Sur le même thème
l'info en continu
Masters de "N'oubliez pas les paroles" : Découvrez les 32 maestros et les premiers matchs de la 9e édition
TV
Masters de "N'oubliez pas les paroles" : Découvrez les 32 maestros et les premiers...
"Demain nous appartient" : Lorie Pester dévoile la date de son retour dans le feuilleton de TF1
Séries
"Demain nous appartient" : Lorie Pester dévoile la date de son retour dans le...
"Kaamelott" : La sortie du film d'Alexandre Astier encore repoussée
Cinéma
"Kaamelott" : La sortie du film d'Alexandre Astier encore repoussée
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
Professeur assassiné : BFMTV diffuse des caricatures de "Charlie Hebdo" dans un spot sur son antenne
TV
Professeur assassiné : BFMTV diffuse des caricatures de "Charlie Hebdo" dans un...
Professeur assassiné : France 2 bouleverse sa programmation ce soir
TV
Professeur assassiné : France 2 bouleverse sa programmation ce soir
Vidéos Puremedias