Fiction française : Le gouvernement annonce un "plan séries"

Partager l'article
Vous lisez:
Fiction française : Le gouvernement annonce un "plan séries"
Franck Riester entouré notamment de Françoise Nyssen, Laurence Herszberg et Frédérique Bredin à Séries Mania
Franck Riester entouré notamment de Françoise Nyssen, Laurence Herszberg et Frédérique Bredin à Séries Mania © Abaca
Franck Riester, le ministre de la culture, a annoncé de nouvelles mesures en faveur des séries.

Un pas de plus dans la reconnaissance de la fiction française. Ce mercredi, au festival Séries Mania à Lille où il était présent, le ministre de la Culture, Franck Riester, a annoncé un plan pour soutenir la création de séries. Il en a profité pour saluer la réforme européenne sur le droit d'auteur, qualifiée de "première étape d'une responsabilisation des plateformes" qui permettra "un meilleur partage de la valeur"."Je veux que nous transposions la directive droit d'auteur et qu'elle entre en vigueur le plus rapidement possible", a également assuré le locataire de la rue de Valois, ajoutant que la partie relative aux droits voisins était en cours et que la proposition de loi serait inscrite à l'Assemblée nationale le 9 mai. Le reste du texte figurera dans la loi audiovisuelle, qu'il doit présenter cet été en conseil des ministres.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

"Les séries font partie de nos vies, elles ont un impact considérable sur nos imaginaires. (...) La France (est) une terre de séries, et je veux qu'elle le soit encore", a déclaré le ministre avant de détailler le "plan séries" porté par le CNC (Centre National du Cinéma et de l'image animée, ndlr). "L'objectif du 'plan séries', c'est de soutenir les oeuvres les plus créatives, et à forte ambition internationale", a ajouté Frédérique Bredin, patronne du CNC. Concrètement, le plan comporte trois volets distincts.

L'internationalisation des séries française en ligne de mire

La première mesure consiste à favoriser le développement de nouveaux formats "pour répondre à la demande internationale et aux attentes du jeune public". Pour soutenir la production de ces nouveau formats, le CNC va accorder un bonus de 25%, déjà en vigueur pour les premières saisons de séries de 52 minutes, aux séries au format plus court, qui durent plus de 20 minutes et moins de 52 minutes. Deuxième mesure, consistant à encourager les producteurs à accélérer le rythme de production des séries françaises : le bonus de 25% accordé aux premières saisons va être étendu aux deuxièmes saisons des séries de 20 à 52 minutes. "Il faut aider nos séries à se doter d'une logique industrielle. Faciliter le passage d'une saison à la suivante. C'est une attente forte du public", a commenté Frédérique Bredin.

Enfin, la dernière mesure vise à soutenir les projets internationaux. Un bonus de 25% pourra donc être accordé aux oeuvres qui bénéficient d'un préfinancement "substantiel" à l'étranger. Au global, c'est une enveloppe d'environ 3 millions d'euros qui est débloquée. Une somme qui sera complétée par un second volet qui portera sur l'écriture et le développement. Ce deuxième volet devra aussi permettre de "faciliter le recours des séries originales françaises aux effets visuels". Par la voix de Frédérique Bredin, le CNC a indiqué qu'il allait poursuivre dans les prochaines semaines la concertation avec les professionnel sur ces aspects.

Les feuilletons impactées par la réforme des aides du CNC

Ces annonces interviennent alors que le secteur avait accueilli avec beaucoup d'inquiétude l'annonce de la réforme des aides du CNC, prévoyant un rééquilibrage en faveur des oeuvres considérées comme les plus créatives. Ce rééquilibrage implique une baisse de l'aide aux feuilletons quotidiens et séries longues et une augmentation de l'aide aux séries originales à fort potentiel d'exportation. Le CNC a annoncé l'année dernière son projet de faire 30 millions d'euros d'économies sur deux ans. Les professionnels du secteur avaient déploré que les aides accordées à la télévision soient concernées, et non celles touchant au cinéma.

Sur le même thème
l'info en continu
"C que du kif" : Un bug technique empêche Cyril Hanouna de prendre l'antenne à l'heure
TV
"C que du kif" : Un bug technique empêche Cyril Hanouna de prendre l'antenne à...
Salto : La plateforme s'offre la série québécoise "C'est comme ça que je t'aime"
SVOD
Salto : La plateforme s'offre la série québécoise "C'est comme ça que je t'aime"
Quel lecteur de Puremedias êtes-vous ?
Quel lecteur de Puremedias êtes-vous ?
Alexia Laroche-Joubert ("Koh-Lanta") : "Un surcoût sanitaire de 60.000 euros pour la finale"
Interview
Alexia Laroche-Joubert ("Koh-Lanta") : "Un surcoût sanitaire de 60.000 euros pour...
Tony Vairelles veut lancer une "Star Academy" du football à la télévision
TV
Tony Vairelles veut lancer une "Star Academy" du football à la télévision
"La Chanson de l'Année" : Nouveau lieu et retour au direct pour Nikos Aliagas sur TF1
TV
"La Chanson de l'Année" : Nouveau lieu et retour au direct pour Nikos Aliagas sur...
Vidéos Puremedias