Fin des aides postales pour les magazines télé et people

Partager l'article
Vous lisez:
Fin des aides postales pour les magazines télé et people
Par Benjamin Meffre Rédacteur en chef
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Fleur Pellerin
Fleur Pellerin
Fleur Pellerin a dévoilé hier les grandes lignes de sa réforme des aides à la presse. Grand perdant, la presse dite "de loisirs".

Big bang dans les aides à la presse. Comme le rapporte Les Echos, Fleur Pellerin a révélé hier les grandes lignes d'une réforme de la répartition de ces subventions publiques particulièrement stratégiques pour les titres de presse en ces temps de crise. En nette augmentation ces dernières années, les aides à la presse ont représenté en 2014 un pactole de 820 millions d'euros via des aides directes (130 millions d'euros) et indirectes (aides postales et taux de TVA réduit à 2,1%).

À lire aussi
"Les Nouvelles Calédoniennes" : L'édition papier du seul journal du territoire va disparaître en 2023
Presse
"Les Nouvelles Calédoniennes" : L'édition papier du seul journal du territoire va...
"L'Equipe" et "Le Figaro" s'attaquent à Apple
Presse
"L'Equipe" et "Le Figaro" s'attaquent à Apple
Institut de sondages : Le groupe Les Echos - Le Parisien veut s'offrir OpinionWay
Presse
Institut de sondages : Le groupe Les Echos - Le Parisien veut s'offrir OpinionWay
"Un imposteur" : La famille de Charlotte Valandrey dézingue Yann Moix après son hommage
Presse
"Un imposteur" : La famille de Charlotte Valandrey dézingue Yann Moix après son...

Fleur Pellerin va ainsi ouvrir les aides directes jusque-là réservées aux quotidiens de la presse d'information politique et générale à l'ensemble des périodiques quelle que soit leur périodicité. Parmi les nouveaux entrants, on retrouvera notamment "Charlie Hebdo", "Le Monde diplomatique", "Politis", "Causette" ou encore "Society". Ces derniers devraient se partager une enveloppe de cinq millions d'euros par an. Quant à la TVA réduite, elle restera appliquée à toutes les familles de presse.

"Public", "Closer", "Télé Loisirs", "Télé Star" privés d'aides postales

Si certains titres gagnent avec la réforme, d'autres perdent. Fleur Pellerin a ainsi décidé de supprimer l'aide postale à la presse dite de "loisirs", une catégorie qui réunit les magazines people et télé. Cette famille de titres est désormais distinguée de la presse "d'info générale" et de la presse "de connaissance et de savoirs", une nouvelle catégorie réunissant des titres spécialisés, jeunesse ou scientifiques. Ces deux dernières conserveront les aides postales.

Fleur Pellerin a justifié sa décision par la meilleure santé financière des magazines de loisirs. "Bon nombre de ces titres connaissent en général une situation économique plus favorable, qui les met en condition de négocier des tarifs avantageux avec La Poste", a-t-elle expliqué à Libération. Le détail des pertes pour ces magazines comme "Closer", "Public", "Télé Star" ou encore "Télé Loisirs" devrait être précisé en septembre. Cette opération devrait permettre à l'Etat d'économiser 50 à 70 millions d'euros qui seront réaffectés à l'aide à l'innovation des titres.

l'info en continu
Ce soir à la télé : Kevin Mayer veut "marquer l'histoire" sur France 2 (màj)
Programme TV
Ce soir à la télé : Kevin Mayer veut "marquer l'histoire" sur France 2 (màj)
Audiences dimanche : Harry Roselmack redresse la barre en access
TV
Audiences dimanche : Harry Roselmack redresse la barre en access
Audiences : "Gran Torino" en tête, le Festival interceltique plus fort que Fr2 et M6
TV
Audiences : "Gran Torino" en tête, le Festival interceltique plus fort que Fr2 et M6
"L'école de la vie" : Julie de Bona succède à Guillaume Labbé comme professeur principal de la série de France 2
Séries
"L'école de la vie" : Julie de Bona succède à Guillaume Labbé comme professeur...
La suppression de la redevance validée par le Conseil constitutionnel
Politique
La suppression de la redevance validée par le Conseil constitutionnel
Polémique Grégory Schneider/OM : "L'ADN de 'L'équipe du soir' est de débattre", arbitre la chaîne L'équipe
TV
Polémique Grégory Schneider/OM : "L'ADN de 'L'équipe du soir' est de débattre",...