France Télévisions : Bientôt la fin des émissions disponibles en intégralité sur Youtube

Partager l'article
Vous lisez:
France Télévisions : Bientôt la fin des émissions disponibles en intégralité sur Youtube
La chaîne Youtube de "On n'est pas couché"
La chaîne Youtube de "On n'est pas couché" © DR
Le groupe public veut reprendre la main sur la distribution de ses contenus de flux.

Regarder l'intégral de "On n'est pas couché " sur Youtube ne sera bientôt plus possible. Comme l'a rapporté cette semaine "La Lettre A", France Télévisions ne veut plus mettre à disposition sur la plateforme vidéo ses émissions en intégralité. Alors que Delphine Ernotte répète à l'envi qu'elle ne "danse pas avec Netflix", elle ne compte ainsi pas non plus chanter avec Youtube. Depuis un plus d'un an, la patronne de France Télé a décidé de sevrer progressivement son groupe de la puissance de la plateforme américaine afin de reprendre la main sur la distribution de ses contenus. Une nouvelle stratégie numérique en rupture avec celle dite "d'hyper-distribution" jusque-là mise en oeuvre par France Télé, et qui prônait la maximisation de l'exposition des contenus du groupe via l'utilisation de tous les canaux possibles.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

"Nous voulons faire de Youtube un outil pour drainer du trafic vers notre propre plateforme, france.tv", explique désormais à puremedias.com Encarna Marquez, la patronne du numérique chez France Télé. Arrivée au sein du groupe public en juin 2018, celle-ci tient à préciser que les programmes des chaînes publiques seront toujours présents sur la plateforme américaine, mais désormais sous forme de courts extraits et de teasers, à l'image de ce qui est fait pour "Skam", la série à succès de France Télé à destination des jeunes. "Notre présence sur Youtube a vocation à assurer la notoriété et la promotion de nos marques. Elle doit nous permettre de toucher des publics que nous touchons moins via nos antennes linéaires", résume-t-elle, regrettant que les contenus de France Télé exposés aujourd'hui sur Youtube ne soient pas toujours attribués au groupe public par les internautes.

"Ca râle parfois chez certains producteurs"

Depuis plus d'un an et "comme le fait la BBC" au Royaume-Uni, France Télévisions a donc entamé un travail de migration de ses émissions de flux vers france.tv. Le groupe audiovisuel espère aller au bout de ce lourd processus, d'ici la fin de l'année 2019, non sans se heurter dès à présent à la grogne de certains producteurs. Car si ces derniers tirent quelques recettes publicitaires de l'exposition de leurs émissions sur Youtube, ils ne gagnent en revanche pas un centime lorsqu'elles sont consommées sur france.tv. "Ca râle parfois chez certains producteurs", confirme Encarna Marquez, sans vouloir donner d'exemples. Selon nos informations, Tout sur l'écran, la société de Catherine Barma produisant "On n'est pas couché", et dont la chaîne Youtube affiche 545.000 abonnés et 450 millions de vidéos vues, serait de ceux-là. "Pour la plupart des producteurs, la perte est marginale. Et pour les autres, nous devons faire un travail de pédagogie", préfère souligner Encarna Marquez.

Et pour France Télévisions, quel sera l'impact financier de cette nouvelle stratégie de la rareté sur Youtube ? "Très limité" selon la "Madame numérique" du groupe. Si la "Lettre A" évoque une perte pour France Télé de cinq millions d'euros, Encarna Marquez la situe davantage autour de 300.000 euros. Une somme qu'elle entend bien compenser par de meilleures recettes publicitaires sur france.tv, grâce justement aux reports d'audience en provenance de Youtube. "Sur les dix premiers mois de l'année, nous enregistrons une hausse de l'audience de france.tv de 25%, une partie provenant d'un report de trafic de Youtube vers france.tv - 10 à 15% pour les chaines appliquant les bonnes pratiques de renvoi", se félicite la directrice du numérique, revendiquant aussi plus d'un milliard de vidéos vues cette année sur la plateforme publique. Et d'ajouter : "Aujourd'hui, la stratégie est payante et nous espérons qu'elle va continuer à payer".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
MBAPPE

et le carton de ca commence aujourd'hui face aux films de noel



Yoni

C'est contre productif par exemple par rapport à certains reportages d'Envoyé Spécial! Les supprimer c'est se priver de reportages visibles par un grand nombre de personnes ! Et surtout pour lutter contre les fake news (notamment sur youtube)



Yoni

c'était pratique pour certains épisodes de séries issus de Slash, il faut avoir le réflexe d'aller sur France.tv...



Illiam Remil

Excessivement débile. Les gens n'iront pas non plus sur France TV.fr so... c'est un peu stupide.



walter

Effectivement, je me suis planté, c'est celle de 2018. Vous avez bien fait de me reprendre.



Lemoussaillon

Il n'y a plus les intégrales de ONPC depuis juin dernier. Où donc avez-vous vu l'émission du 10 novembre sur YouTube ?



La Sardine

1000 X d'accord avec toi sur la HD.



Sir Tainly

Est-ce qu'il y aura vraiment une partie archives ? Ce pourrait être une mine d'or pour les chercheurs, d'avoir tous les docus, les émissions de reportage, les émissions de variétés, les concerts (en masse, pas au compte-gouttes comme actuellement). Après Netflix, & cie, Salto, ça laisse encore dubitatif sur l'intérêt de la chose.



Jon75

Depuis, les intégrales ont disparu, et c'est dommage, les intégrales sans limite de temps à regarder en replay sur france.tv, faudra repasser.



LittleBoots

Dommage après ça fait déjà depuis le début de l'année (télé) que les émissions ne sont plus disponibles sur Youtube comme ONPC, Cash Investigation ou encore Envoyé Spécial. C'est dommage, on ne passe pas souvent sur France.tv alors que youtube si. Sans parler que France.tv ne garde pas longtemps les programmes sur leurs serveurs (ce qui est compréhensible pour l'environnement mais moins pour le consommateur.



Starlight

La partie payante est prévue. Ce sera Salto ;)



Sir Tainly

Décision logique et pleine de bon sens financièrement, mais il faut améliorer la plate-forme france.tv et la durée de disponibilité des programmes. Avec du boulot, et même peut-être une partie payante, ils pourraient, par exemple, mettre à dispo toutes les archives du groupe depuis 2000 ou 2005, comme c'est possible dans la presse.



DansTonTube

Youtube permet de toucher un large public et offre une service techniquement très avancé mais ça n'est pas sans contreparties.
Sur France.tv, France Télévisions pourra maîtriser les revenus publicitaires de ces programmes qu'elle a financés et fidéliser une partie du public pour proposer d'autres contenus que ceux qu'il sera venu chercher.

L'important sera de ne pas trop régresser sur la quantité et la qualité des vidéos.



Famille 54ZY

Youtube me permet de voir d'ancienne émission, d'extrait de séries, des films en entier, des musiques, si tout est supprimer, Youtube n'a plus aucun intérêts s'il n'y a que des vidéos amateurs sans compter les censures de musique de fond sur les vidéos !
Tous est sur Youtube, si France TV s'en va il perde plein de gens, personne ne va aller sur leur site ou on ne peut même pas récupérer en AVI une vidéo.



Simsoland2

ridicule, leur site à francetélé est nul, sur YouTube ya plus de monde, meilleur player et en plus on peut exporter les videos sur des sites web



darklinux

À ce niveau de bêtise ...



Geo

Tous les programmes de France Télévisions, exceptés les œuvres cinématographiques, sont disponibles pendant une semaine ou un mois après leurs premières diffusions à l'antenne sur leur plateforme.

Télécharger des émissions sur Internet pour les conserver longtemps, je doute que c'est la meilleure solution. Moi, je préfère enregistrer direct quand ça passe à l'antenne avec mon graveur DVD/enregistreur HDD pour une bonne qualité d'image et de son sur mon téléviseur et une longue conservation.



La Sardine

Au moins c'est cohérent. On voit bien que ça fait iech grave Catherine Barma qui est près de ses sous et qui apprécie ce complément de revenus au frais de france tv. Mais il faut recadrer l'activité audiovisuelle.



Auré

Les archives d'On n'demande qu'à en rire génèrent beaucoup de vues.



walter

Très faible, très faible... ça reste relatif quand même. J'ai pris au hasard le nombre de visionnages sur YT d'un ONPC récent dans son intégralité (et c'est important parce qu'on y propose aussi des tas de vidéos tronquées ne comportant que la partie d'un seul invité) et je vois que l'émission du 10 novembre dernier par exemple a atteint quasiment 150 000 visionnages et il se trouve qu'en audience télé, elle avait fait 858 000 téléspectateurs, on atteint donc déjà le million. Si tu rajoutes le chiffre de ceux qui l'ont regardé en replay sur France TV, ceux qui l'ont vue en rediff sur TV5, ceux qui sélectionnent leurs séquences sur YT et ceux qui ne l'ont pas encore vue mais la regarderont un de ces jours, je me dis que Ruquier et Barma n'ont finalement pas trop à s'inquiéter...



Vanessa Ritchi

ONPC n'est pas du tout en intégralité sur Youtube MDR ! Les vues sont très faible d'ailleurs (dédicace à BARMA la mytho ) J'aime bien regarder LA QUOTIDIENNE sur YOUTUBE puisque c'est mis très rapidement en ligne .Sur youtube l'avantage c'est que ça reste des années les émissions et non pas une semaine ...



saga55

Dans ce cas, qu'ils laissent les émissions dispo plusieurs mois ou années au lieu de 1 semaine.



Panpan

Dans ce cas, ils devraient aller prendre des cours de développement de plateforme numérique chez Arte...



imperialpop_

Décision incompréhensible. Quand ont voit le succès de la chaîne YouTube de Ça commence aujourd’hui par exemple. Si ils pensent que les gens vont aller sur leur site de replay, ils peuvent rêver.



Starlight

Ce public est capable d'aller sur France.tv quand l'offre s'adresse à lui (Slash est par exemple hébergée sur France.tv). Pour le reste, il y a des améliorations à apporter mais entre ce qu'était la plateforme lors de son lancement début 2017 et ce qu'elle est aujourd'hui, les améliorations sont notables. Quant à la HD, j'ai vu le sigle s'afficher plusieurs fois lors de visionnages de programmes (sur PC). C'est récent semble-t-il.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
TV
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
TV
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
TV
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
TV
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent Delahousse, Les Marseillais au plus bas
TV
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent...
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
TV
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
Vidéos Puremedias