France Télévisions condamné à verser 150.000 euros pour le licenciement abusif de Pierre-Etienne Léonard

Partager l'article
Vous lisez:
France Télévisions condamné à verser 150.000 euros pour le licenciement abusif de Pierre-Etienne Léonard
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Le générique de Stade 2 sur France 3 © Nathalie Guyon / FTV
Dans le sillage d'une interview de Clémentine Sarlat dénonçant le sexisme au sein du service des sports de France Télévisions, trois journalistes avaient été licenciés.

France Télévisions lourdement condamné. Comme le rapporte "Le journal du dimanche" hier, le groupe public a, la semaine dernière, été condamné par le conseil des prud'hommes de Paris à verser près de 150.000 euros pour le licenciement abusif en 2020 de son journaliste sportif, Pierre-Etienne Léonard. D'après le jugement consulté par puremedias.com, cette somme comprend 45.236 euros "d'indemnité de licenciement sans cause réelle et sérieuse", ainsi que 100.000 euros de dommages et intérêts pour "licenciement prononcé dans des conditions vexatoires". A cela s'ajoutent 2.000 euros à payer au titre des frais de justice.

À lire aussi
"Va à la niche !" : Le tribunal de Montargis se saisit après la diffusion de propos racistes de militants RN dans "Envoyé spécial" sur France 2
Justice
"Va à la niche !" : Le tribunal de Montargis se saisit après la diffusion de...
Mis en examen, Arnaud Lagardère contraint de quitter de son poste de PDG du groupe Lagardère
Justice
Mis en examen, Arnaud Lagardère contraint de quitter de son poste de PDG du groupe...
"Faut s'arrêter là !" : Le youtubeur Cyprien Iov annonce déposer plainte contre de fausses publicités usurpant son image avec une IA
Justice
"Faut s'arrêter là !" : Le youtubeur Cyprien Iov annonce déposer plainte contre de...

"Répercussions dramatiques"

Dans sa décision, accablante pour France Télévisions, le conseil déplore notamment un licenciement "sans contradictoire" et appris dans la presse par le principal intéressé. "Son nom apparaît dans de nombreux articles de presse comme étant lié à des propos sexistes. Son image et sa réputation sont ternies", relève la juridiction, fustigeant des "répercussions dramatiques" pour la "vie professionnelle" et la "vie privée" de Pierre-Etienne Léonard.

Spécialiste des sports extrêmes, le journaliste de 43 ans faisait partie des trois membres de la rédaction des sports de France Télévisions licenciés à l'issue d'une enquête réalisée par le cabinet Interstys. Celui-ci avait été mandaté par la direction du groupe public après la publication d'une interview de Clémentine Sarlat dans "L'Equipe", en avril 2020. L'ex-journaliste sportive de France Télé y rapportait avoir été victime de harcèlement et de sexisme au sein de la rédaction du groupe public.

"Zéro tolérance envers le harcèlement"

Désireuse d'afficher "une politique d'exemplarité et de zéro tolérance envers le harcèlement", la direction de France Télévisions avait dans la foulée confié à Interstys le soin de mener des investigations sur les faits dénoncés par Clémentine Sarlat. Après avoir mené une centaine d'entretiens, le cabinet avait pointé du doigt dans son rapport l'atmosphère sexiste régnant au sein du service des sports. A l'été 2020, Pierre-Etienne Léonard, Alain Vernon et Jean-François Laville avaient été licenciés.

Les trois journalistes avaient dans la foulée contesté leur licenciement. Si Pierre-Etienne Léonard est resté silencieux jusqu'à la décision des prud'hommes, Alain Vernon et Jean-François Laville ont depuis fustigé dans des livres - "Le service des porcs" et "Viré" - l'attitude de leur ex-employeur. Dénonçant "une décision ignoble", Alain Vernon, 65 ans, avait notamment déclaré en juillet 2021 avoir été "détruit" par son licenciement.

"Dossier vide"

Désormais journaliste indépendant collaborant notamment pour TV5 Monde, Pierre-Etienne Léonard estime pour sa part que son "dossier est vide" depuis le début. "Sur la cinquantaine de témoignages mis en avant par France TV, aucun ne me vise", assure-t-il. L'ex-commentateur déjanté de Roland-Garros tient aussi à souligner que Clémentine Sarlat a produit un témoignage en sa faveur devant les prud'hommes. "J'avais un métier où j'étais épanoui. J'ai tout perdu de manière injuste", résume celui qui a passé son diplôme d'entraîneur de triathlon depuis son départ de France Télévisions.

Déjà condamné à débourser 150.000 euros, le groupe public doit encore affronter deux procédures devant les prud'hommes dans ce dossier. Contacté par nos soins, il n'a pas souhaité faire de commentaires. Il dispose désormais d'un mois pour faire appel de la décision concernant Pierre-Etienne Léonard.

France Télévisions
France Télévisions
"Un incident de diffusion" : France Télévisions mis en demeure par l'Arcom pour avoir interverti des clips de campagne en faveur de Jordan Bardella et Valérie Hayer
"Télématin" amputé sur France 2, "Le 7/10" de France Inter supprimé... Les effets de la grève se font sentir sur les antennes de France Télévisions et Radio France
"Il s'agit d'une affaire concernant un homonyme" : France Télévisions soutient le journaliste Julien Pain, "faussement accusé de violences" sur les réseaux sociaux
Opposés à la fusion de l'audiovisuel public, les syndicats de France Télévisions et Radio France appellent à la grève les 23 et 24 mai
Voir toute l'actualité sur France Télévisions
Autour de France Télévisions
  • France 3
  • François Hollande
  • David Pujadas
  • Alessandra Sublet
  • Stéphane Bern
  • N'oubliez pas les paroles
  • Bruce Toussaint
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • France 5
  • Jean-Luc Reichmann
  • Frédéric Lopez
  • Dany Boon
  • Tout le monde veut prendre sa place
  • Taratata
  • Bruno Guillon
l'info en continu
Laurence Ferrari, Benjamin Castaldi, Nikos Aliagas... Pluie d'hommages après la mort de Nonce Paolini, ancien patron de TF1
Personnalités
Laurence Ferrari, Benjamin Castaldi, Nikos Aliagas... Pluie d'hommages après la...
"Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons" : Philippe Gougler raconte la scène qui l'a "marqué à vie" dans "Des trains pas comme les autres" sur France 5
Interview
"Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons" : Philippe Gougler raconte la...
Audiences access : le "20 Heures" de Karine Baste sur France 2 réduit l'écart avec celui de Julien Arnaud sur TF1
Audiences
Audiences access : le "20 Heures" de Karine Baste sur France 2 réduit l'écart avec...
Audiences : "La 7e compagnie" sur TF1, vainqueur dans un fauteuil, catastrophe pour "Des racines et des ailes" sur France 3
Audiences
Audiences : "La 7e compagnie" sur TF1, vainqueur dans un fauteuil, catastrophe...
Nonce Paolini, président de TF1 de 2008 à 2016, est mort à l'âge de 75 ans
Personnalités
Nonce Paolini, président de TF1 de 2008 à 2016, est mort à l'âge de 75 ans
"R.I.P" : Après son lancement réussi en prime time, la fiction avec Claudia Tagbo aura-t-elle une suite sur TF1 ?
TV
"R.I.P" : Après son lancement réussi en prime time, la fiction avec Claudia Tagbo...