France Télévisions veut plus de femmes sur ses antennes

Partager l'article
Vous lisez:
France Télévisions veut plus de femmes sur ses antennes
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Logo de France Télévisions
Logo de France Télévisions © DR, FTV
Le PDG de France Télévisions, Rémy Pflimlin a annoncé hier une batterie de mesures pour renforcer la place des femmes sur les antennes de son groupe.

France Télévisions va profondément renforcer la place des femmes au sein de son entreprise et de ses programmes. Voilà le grand message qu'a tenu à faire passer hier Rémy Pflimlin lors d'un grand colloque sur la parité intitulé "En avant toutes !".

À lire aussi
Législatives 2024 : Salhia Brakhlia et Mouloud Achour posent leurs caméras dans les coulisses de Franceinfo pour un documentaire
TV
Législatives 2024 : Salhia Brakhlia et Mouloud Achour posent leurs caméras dans...
Keen'V devient acteur dans la série "Camping paradis" avec Laurent Ournac sur TF1
TV
Keen'V devient acteur dans la série "Camping paradis" avec Laurent Ournac sur TF1
Législatives 2024 : Julien Courbet se lance dans l'arène avec une spéciale de "Capital" sur M6
TV
Législatives 2024 : Julien Courbet se lance dans l'arène avec une spéciale de...
Crise à TV5 Monde : Après le départ d'Yves Bigot, un cadre de France Télévisions nommé PDG de la chaîne par intérim
TV
Crise à TV5 Monde : Après le départ d'Yves Bigot, un cadre de France Télévisions...

Pour les femmes évoluant au sein de l'entreprise France Télévisions, le PDG, Rémy Pflimlin, a ainsi promis des actions volontaristes. Il a notamment annoncé qu'il "sera rendu obligatoire de considérer au minimum une candidature féminine pour tous les postes de cadres à pourvoir, sans aucune exception". Par ailleurs, dans les rédactions des chaînes publiques, le nombre de femmes rédactrices en chef devra rapidement augmenter. Rémy Pflimlin a ainsi fait part de son intention "de passer la proportion des femmes dans l'encadrement des journalistes d'un quart en 2012 à un tiers en 2015".

"Une plus juste représentation des femmes"

Deuxième gros chantier, les programmes du service public. Le président de France Télévisions s'est ainsi engagé à ce qu'ils donnent "une plus juste représentation des femmes" en luttant contre les stéréotypes sexués. L'entreprise souhaite ainsi mettre à l'antenne un plus grand nombre "d'expertes". Un rapport récent de Brigitte Gresy a en effet relevé un "taux d'expertes" sur le service public de seulement 18% dans les journaux télévisés et les principales émissions de débat comme "C dans l'air", "Complément d'enquête"ou "Pièce à Conviction". Insuffisant selon Rémy Pflimlin qui a pris hier l'engagement de faire passer cette part à 30% "au plus tard à la fin de l'année 2014", en précisant que cet objectif s'appliquera aussi aux émissions "Envoyé Spécial", "Mots Croisés" et "Ce Soir ou jamais" présenté par Frédéric Taddeï.

Outre un nombre grandissant d'expertes, la lutte contre les stéréotypes passera également par une modification du contenu des programmes. Rémy Pflimlin a ainsi annoncé qu'une attention particulière allait être portée dans les programmes jeunesses au nombre de personnages masculins et féminins ainsi qu'au poids de ces personnages dans les intrigues. Par ailleurs, les équipes de France Télévisions "instruiront" désormais tous les projets à l'aide de nouveaux indicateurs dits de "binarité", déjà utilisés sur certains programmes.

Censure ?

Ces indicateurs de binarité permettront de mesurer les représentations données des femmes dans un programme. Dans le cas d'une fiction par exemple, il s'agira de se demander si "les personnages féminins proposés sont actifs ou passifs, comment ils sont traités du point de vue de l'apparence et de l'intellect", ou encore si ces personnages féminins sont majoritairement placés dans un environnement domestique ou, au contraire, projetés vers l'extérieur, dans le monde du travail par exemple.

Le but n'est n'est pas de censurer mais d'éviter une forme de représentation unique et stéréotypée des femmes dans les programmes. De son côté, Rémy Plimlin a lui aussi tenu, hier, à rassurer les créateurs : "Il ne s'agit pas de gommer l'écriture des auteurs, mais de veiller à ne pas reproduire des stéréotypes lorsqu'ils ne sont pas spécifiquement justifiés dans les intentions d'écriture".

Rémy Pflimlin
Rémy Pflimlin
France Télévisions : La Cour des comptes épingle la présidence de Rémy Pflimlin
Rémy Pflimlin : "Les plaintes déposées contre la nomination de Delphine Ernotte sont déplacées"
Rémy Pflimlin : "Je pense que j'ai rempli la mission qui m'était fixée"
Présidence de France Télévisions : Rémy Pflimlin candidat à sa succession
Voir toute l'actualité sur Rémy Pflimlin
Autour de Rémy Pflimlin
  • Gulli
  • Alcaline, l'instant / Alcaline, le mag / Alcaline, le concert
l'info en continu
"Nouvelle école" : On connaît (enfin) la date du retour de la célèbre émission de rap sur Netflix
Plateforme
"Nouvelle école" : On connaît (enfin) la date du retour de la célèbre émission de...
Législatives 2024 : Salhia Brakhlia et Mouloud Achour posent leurs caméras dans les coulisses de Franceinfo pour un documentaire
TV
Législatives 2024 : Salhia Brakhlia et Mouloud Achour posent leurs caméras dans...
Keen'V devient acteur dans la série "Camping paradis" avec Laurent Ournac sur TF1
TV
Keen'V devient acteur dans la série "Camping paradis" avec Laurent Ournac sur TF1
Netflix : Cette saga mythique de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
Plateforme
Netflix : Cette saga mythique de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
Législatives 2024 : Julien Courbet se lance dans l'arène avec une spéciale de "Capital" sur M6
TV
Législatives 2024 : Julien Courbet se lance dans l'arène avec une spéciale de...
Crise à TV5 Monde : Après le départ d'Yves Bigot, un cadre de France Télévisions nommé PDG de la chaîne par intérim
TV
Crise à TV5 Monde : Après le départ d'Yves Bigot, un cadre de France Télévisions...