Furieuse après le "New York Times", Madonna s'estime "violée"

Partager l'article
Vous lisez:
Furieuse après le "New York Times", Madonna s'estime "violée"
Madonna
Madonna © Abaca
La chanteuse assure que le papier que lui consacre le magazine est "une preuve supplémentaire que le 'New York Times' est l'un des pères fondateurs du patriarcat".

"Madonna à soixante-ans". Tel est le titre du long papier que consacre aujourd'hui le "New York Times Magazine" à la Reine de la pop, avec de nombreuses photos signées JR. Des clichés que la chanteuse a partagé - avec quelques inédits - sur son compte Instagram... tout comme un long coup de gueule dans les commentaires contre le "New York Times" et la journaliste à l'origine du portrait ! "Dire que je suis déçue de l'article serait un euphémisme", écrit-elle, poursuivant "Vous ne pouvez réparer la société et son besoin sans fin de diminuer, dénigrer ou dégrader ce qui est bon. En particulier les femmes indépendantes".

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

La cause de la colère de Madonna ? "La journaliste qui a écrit ce papier a passé des jours, des heures et des mois avec moi et a été invitée dans un monde que peu de personnes peuvent voir mais a choisi de se concentrer sur des choses triviales et superficielles", citant notamment... "la fabrication de (ses) rideaux" ! L'interprète de "Medellin" regrette également que le papier du "New York Times Magazine" fasse référence à son âge, une pratique qui n'aurait pas eu lieu selon elle si elle était un homme et qu'elle trouve d'autant plus dommageable que la journaliste à l'origine du papier est une femme.

"MORT AU PATRIARCAT"

"Je suis désolée d'avoir passé cinq minutes avec elle. Je me sens violée. Et oui, j'ai le droit d'utiliser cette analogie puisque j'ai été violée à l'âge de 19 ans", continue l'artiste. Pour Madonna, cet article est "une preuve supplémentaire que le 'New York Times' est l'un des pères fondateurs du patriarcat". "Et je dis MORT AU PATRIARCAT, tissé profondément dans la fabrique de la société. Je ne cesserai jamais de me battre pour l'éradiquer", conclut Madonna, incluant un coeur brisé à son message.

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 juin 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 juin 2020
"Kiffons l'été !" remplace "C que du kiff" et "A prendre ou à laisser" sur C8 à partir du 22 juin
Programme TV
"Kiffons l'été !" remplace "C que du kiff" et "A prendre ou à laisser" sur C8 à...
"La France a un incroyable talent" : Le spin-off "La bataille du jury" démarre le 23 juin sur M6
Programme TV
"La France a un incroyable talent" : Le spin-off "La bataille du jury" démarre le...
Droits télé : La Ligue de rugby et Canal+ trouvent un accord financier après l'arrêt des championnats
Sport
Droits télé : La Ligue de rugby et Canal+ trouvent un accord financier après...
Le Monde : 30 millions d'euros de manque à gagner en 2020
Presse
Le Monde : 30 millions d'euros de manque à gagner en 2020
"SWAT" : La série veut mieux représenter les relations entre la police et la communauté noire
Séries
"SWAT" : La série veut mieux représenter les relations entre la police et la...
Vidéos Puremedias