Gaza : Daniel Schneidermann critique le traitement des médias français

Partager l'article
Vous lisez:
Gaza : Daniel Schneidermann critique le traitement des médias français
Image d'un bombardement sur Gaza
Image d'un bombardement sur Gaza © Abaca
Dans un éditorial publié dans "Libération" il y a quelques jours, le journaliste Daniel Schneidermann a vivement critiqué la manière dont les médias français couvrent les actuels événements en Israël et à Gaza.

C'est une charge en règle contre les médias qu'a menée aujourd'hui Daniel Schneidermann dans Libération. Le 13 juillet dernier, l'éditorialiste fondateur de "Arrêt sur images" s'en est ainsi pris dans un texte intitulé "Le canapé de Sdérot" à la couverture des actuels évènements en Israël et à Gaza par les télévisions françaises. Il a notamment dénoncé le formatage des reportages sur le sujet.

À lire aussi
Europe 1, "un organe de propagande" : Patrick Cohen, Pascale Clark et des journalistes de la station appellent l'Arcom à "préserver l'indépendance des antennes"
Presse
Europe 1, "un organe de propagande" : Patrick Cohen, Pascale Clark et des...
Fin de "20 Minutes" en version papier : découvrez la dernière Une du quotidien gratuit parue aujourd'hui
Presse
Fin de "20 Minutes" en version papier : découvrez la dernière Une du quotidien...
"Marianne" : La modification d'un dessin paru dans le journal et représentant son potentiel racheteur Pierre-Édouard Stérin inquiète certains salariés
Presse
"Marianne" : La modification d'un dessin paru dans le journal et représentant son...
Les journalistes de "Marianne" en grève pour protester contre le rachat de leur titre par le milliardaire catholique Pierre-Edouard Stérin
Presse
Les journalistes de "Marianne" en grève pour protester contre le rachat de leur...

"Pourquoi l'Israélien parle et le Palestinien hurle"

"En tenir un. Un seul, une fois. Un de ces rédacteurs de la grande machine qui amorcent leurs sujets quotidiens du 20 Heures sur le Proche-Orient par les roquettes menaçant les villes israéliennes. Qui donnent la parole aux enfants israéliens, aux passants israéliens, aux mères israéliennes dont les enfants sont menacés. Et poursuivent et concluent la synthèse quotidienne par quelques plans, filmés de loin, sur les décombres de Gaza, en livrant mécaniquement le bilan des victimes palestiniennes, 20, 30, 50. Dans cet ordre (l'acte de guerre du Hamas précédant systématiquement l'acte de guerre d'Israël)" écrit le journaliste.

Et ce dernier de railler une objectivité des médias qu'il semble considérer comme factice : "Cet ordre qui, plus efficacement qu'un éditorial - surtout ne pas prendre parti, on est neutres, à la télé -, dit au téléspectateur : ce sont les Palestiniens qui ont commencé, et les Israéliens ne mènent que des 'représailles'. Seule nous importe cette chronologie, plus déterminante dans la hiérarchie que nous édictons que le nombre respectif des victimes" a-t-il ainsi critiqué.

"Le Palestinien n'est qu'un chiffre qui crame sous les décombres"

Selon Daniel Schneidermann, il existerait ainsi une inégalité de traitement inconsciente des médias français selon qu'ils évoquent les Israéliens ou les Palestiniens, inégalité perceptible selon lui jusque dans les mots différents employés pour décrire une même réalité. "Pourquoi le kidnappé israélien abattu par ses ravisseurs est un 'adolescent', et le bombardé palestinien un 'mineur'. Pourquoi les Israéliens qui se terrent dans les abris sont des 'personnes', et les Gazaouis bombardés des 'victimes civiles'. Pourquoi l'Israélien parle, témoigne, et le Palestinien hurle toujours, sa colère ou sa douleur" s'interroge ainsi Daniel Schneidermann.

Et d'ajouter : "Pourquoi l'Israélien se contemple de près, pourquoi on peut voir son intérieur, son jardin, visiter son abri antiroquettes douillettement décoré du drapeau israélien, pourquoi on est si près de sa peau, de ses rides, de sa peur. Alors que le Palestinien n'est qu'un chiffre qui crame sous les décombres. Qui se confond avec les décombres. Qui n'est plus que décombres, filmés de loin".

"Pourquoi commencez-vous toujours par les roquettes palestiniennes ?"

A la fin de son éditorial, le fondateur d'"Arrêt sur images" s'imagine enfin en train de retrouver l'un de ces journalistes couvrant le Proche-Orient. "En tenir un. Lui demander : mais pourquoi commencez-vous toujours par les roquettes palestiniennes, et pourquoi ne mentionnez-vous les bombardements israéliens qu'ensuite ? Pourquoi cet ordre ? Ecouter toutes ses réponses (c'est parce qu'on a des images des Israéliens sous les roquettes, et pas d'images de Palestiniens sous les bombes ; c'est parce qu'il est plus facile d'aller tourner en Israël qu'à Gaza ; c'est parce qu'il nous faut des francophones, et qu'il y a davantage d'Israéliens que de Palestiniens qui parlent français)" décrypte Daniel Schneidermann.

Et le journaliste de donner sa propre explication à ce comportement des médias français : "Regarder toutes ces justifications s'autodissoudre les unes après les autres, pour laisser à nu la seule réponse possible : c'est parce qu'on a toujours fait comme ça, et on fait comme ça parce que tous nos confrères sur place vivent à Jérusalem ou à Tel-Aviv, en tout cas pas en Palestine, et que nous sommes donc culturellement, économiquement, affectivement, intégrés à la société israélienne, et pas à la société palestinienne, même si c'est largement à notre insu, comme d'habitude".

Daniel Schneidermann
Daniel Schneidermann
Daniel Schneidermann arrête l'animation d'"Arrêt sur images"
"Arrêt sur images" reconnaît avoir ré-enregistré une interview de Louis Boyard sur son passé de dealer
Macron à la Rotonde : Patrice Romedenne se paye Daniel Schneidermann
Daniel Schneidermann dénonce la "fatwa anti-Arrêt sur images" de Patrick Cohen sur France Inter
Voir toute l'actualité sur Daniel Schneidermann
Autour de Daniel Schneidermann
l'info en continu
"Il y a une épreuve de 'Fort Boyard' qui m'a donné du fil à retordre" : Claude Dartois se confie avant sa participation au jeu culte ce soir sur France 2
Interview
"Il y a une épreuve de 'Fort Boyard' qui m'a donné du fil à retordre" : Claude...
"On voit une ministre qui prend l'eau" : En direct sur BFMTV, la ministre des Sports plonge dans la Seine
TV
"On voit une ministre qui prend l'eau" : En direct sur BFMTV, la ministre des...
Audiences pré-access : Combien de téléspectateurs ont célébré la dernière de la saison de "C à vous" sur France 5 ?
Audiences
Audiences pré-access : Combien de téléspectateurs ont célébré la dernière de la...
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara s'offre un record pour sa première de l'été au "20 Heures" de TF1
Audiences
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara s'offre un record pour sa première de...
Audiences : Quel score pour le lancement de "Ninja Warrior, le choc des Nations" sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel score pour le lancement de "Ninja Warrior, le choc des Nations"...
Guillaume Meurice tacle Adèle Van Reeth, visée par une motion de défiance à France Inter : "À ta dispo si tu as besoin de conseils pour ta réinscription à Pôle Emploi"
Radio
Guillaume Meurice tacle Adèle Van Reeth, visée par une motion de défiance à France...