Gilets jaunes : Le journaliste Gaspard Glanz condamné pour outrage après un doigt d'honneur adressé à des policiers

Partager l'article
Vous lisez:
Gilets jaunes : Le journaliste Gaspard Glanz condamné pour outrage après un doigt d'honneur adressé à des policiers
Gaspard Glanz lors de son interpellation le 20 avril 2019
Gaspard Glanz lors de son interpellation le 20 avril 2019 © Abaca
Le reporter indépendant avait été interpellé et placé en garde à vue.

Un doigt d'honneur qui ne restera pas impuni. L'AFP rapporte que le reporter indépendant Gaspard Glanz a été condamné, ce vendredi, par le tribunal correctionnel de Paris à trente jours d'amende à 10 euros, soit 300 euros, pour avoir fait un doigt d'honneur à des policiers lors d'une manifestation des Gilets jaunes en avril. Il devra également versé 200 euros, au titre du préjudice moral, aux deux policiers qui se sont constitués partie civile. Cette sanction est alignée sur la réquisition du parquet de Paris. Sur Twitter, le journaliste a indiqué "réfléchir", avec ses avocats, à faire appel "dans les jours à venir".

À lire aussi
Débat sur Blanquer sur I24 News : Sa compagne Anna Cabana estime avoir "fait son boulot de journaliste"
TV
Débat sur Blanquer sur I24 News : Sa compagne Anna Cabana estime avoir "fait son...
Bruno Guillon décroche un nouveau prime time sur France 2
TV
Bruno Guillon décroche un nouveau prime time sur France 2
Propos de Pécresse sur Bourdin : Coralie Dubost dénonce un "niveau terrible d'hypocrisie et de perversion"
TV
Propos de Pécresse sur Bourdin : Coralie Dubost dénonce un "niveau terrible...
"La France dans les yeux" : Quand Valérie Pécresse se plaint d'un débat de BFMTV... sur BFMTV
TV
"La France dans les yeux" : Quand Valérie Pécresse se plaint d'un débat de...

Jugé pour "outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique", Gaspard Glanz avait été interpellé le 20 avril, place de la République à Paris, avant d'être placé en garde à vue et mis sous contrôle judiciaire. Sur une vidéo diffusée à l'audience, on le voit apostropher les forces de l'ordre et affirmer avoir été visé par une grenade de désencerclement. Et c'est après avoir été poussé par un policier, qu'il leur a ensuite adressé un doigt d'honneur. Pour rappel, l'interpellation du reporter, à la tête du média Taranis.news, avait suscité une vague de protestations, le projetant alors sur le devant de la scène médiatique.

À l'époque, Gaspard Glanz avait en effet reçu le soutien de nombreux syndicats et sociétés de journalistes. Pas moins de 22 SDJ, dont celles de BFMTV, des "Echos", du "Figaro", de France 2, de France 3 National, de franceinfo.fr, de France Inter, du "JDD", de "Libération", de "Mediapart", du "Monde", de RFI et de RMC avaient apporté leur "plein soutien" au reporter.

l'info en continu
Mort de Gaspard Ulliel : Les chaînes bouleversent leur programmation
Programme TV
Mort de Gaspard Ulliel : Les chaînes bouleversent leur programmation
"L'amour (presque) parfait" : Maud Baecker et Tom Leeb dans la nouvelle série de France 2 ce soir
Programme TV
"L'amour (presque) parfait" : Maud Baecker et Tom Leeb dans la nouvelle série de...
Mort de Gaspard Ulliel : De nombreuses personnalités rendent hommage à l'acteur français
Cinéma
Mort de Gaspard Ulliel : De nombreuses personnalités rendent hommage à l'acteur...
Charly et Lulu célébreront la "Génération Hit Machine" le mardi 8 février sur W9
Programme TV
Charly et Lulu célébreront la "Génération Hit Machine" le mardi 8 février sur W9
Gaspard Ulliel est mort
Personnalités
Gaspard Ulliel est mort
"Qu'est-ce qu'elle a ma famille ?" : France 2 adapte le livre de Marc-Olivier Fogiel le mercredi 9 février
Programme TV
"Qu'est-ce qu'elle a ma famille ?" : France 2 adapte le livre de Marc-Olivier...