Grève à la SNCF : Une journaliste de BFMTV interpellée en plein duplex par une voyageuse

Partager l'article
Vous lisez:
Grève à la SNCF : Une journaliste de BFMTV interpellée en plein duplex par une voyageuse
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Une journaliste de BFMTV prise à partie en plein direct © BFMTV
Une femme a reproché à la journaliste Amélie Rosique d'employer un ton affolé pour décrire une situation apparemment calme depuis la gare de Lyon.

Les médias en font-ils trop autour de la grève à la SNCF contre la réforme des retraites ? A quelques heures des vacances de Noël, BFMTV a proposé ce vendredi matin un duplex avec sa journaliste Amélie Rosique qui se trouvait depuis la gare de Lyon pour faire un point sur la vague de départs. "Est-ce-que c'est la pagaille ou est-ce-que c'est le contraire, les gens se sont organisés et sont arrivés tôt ?", lui a ainsi demandé en plateau Céline Moncel. "Les gens sont arrivés tôt", a constaté sur place Amélie Rosique avant de développer son propos. Pendant ce temps-là, un bandeau à l'écran affichait la mention "Départs : seulement 1 TGV sur 2 garanti".

À lire aussi
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray domine la concurrence, records pour Nathalie Renoux
TV
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray domine la concurrence, records pour...
Audiences : La demi-finale de "The Voice Kids" a-t-elle résisté à Cyril Féraud ?
TV
Audiences : La demi-finale de "The Voice Kids" a-t-elle résisté à Cyril Féraud ?
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les appels au boycott de la Coupe du monde
TV
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les...
Magali Berdah, Rachida Dati... : Qui sont les invités de "Quelle époque" ce soir sur France 2 ?
TV
Magali Berdah, Rachida Dati... : Qui sont les invités de "Quelle époque" ce soir...

"Il y a des personnes qui ont pris leurs dispositions et qui sont arrivées par exemple deux heures en avance pour être sûres de pouvoir monter dans le train, pour être sûres de pouvoir être là au cas où le train en dernière minute était annulé. (...) D'ailleurs, sur la boutique pour échanger les billets, il y a déjà beaucoup de monde qui, eux, cherchent à échanger des billets pour des trains qui ont été annulés lundi ou mardi prochain et c'est pas gagné pour eux", a expliqué la journaliste de BFMTV, avant d'être interrompue dans ses explications par une voyageuse qui lui a fait la leçon.

"Il y a une période très difficile, on nous bourre le crâne"

"Ca me gêne d'entendre le ton que vous utilisez, lui a ainsi lancé cette femme d'une voix très posée. Il y a une période très difficile, on nous bourre le crâne avec tout ce qui est les cheminots, les enseignants etc. Le vrai problème, il n'est pas là. S'il y a des avantages, je ne suis pas sûre que ce soit ceux des cheminots ou des enseignants. Il faut peut-être chercher ailleurs, on est en train de nous détourner...", a-t-elle poursuivi. Amélie Rosique l'a coupée pour tenter de résumer sa pensée : "Ce que vous voulez dire c'est que, malgré les conditions de circulation, vous soutenez le mouvement", a-t-elle dit sans prendre en compte la critique de cette voyageuse à l'égard du traitement médiatique.

"Totalement, parce que je pense que c'est un projet beaucoup plus profond de société", a poursuivi cette anonyme avant de revenir à sa réflexion initiale. "Vous aviez un ton d'affolement et regardez, c'est calme...". Amélie Rosique a ensuite repris la main pour expliquer face caméra : "Ce qu'on explique madame et c'est ce qu'on va expliquer à l'antenne, c'est que comme vous, justement, malgré le 16e jour de grève, la majorité des Français continue comme vous à soutenir le mouvement et c'est ce qu'il faut aussi expliquer dans ce mouvement qui est très important", a-t-elle conclu. Le dialogue s'est ensuite poursuivi hors micro avec son interlocutrice. "Je pense qu'il faut vraiment poser les vraies questions", a insisté la voyageuse. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

BFMTV
BFMTV
"On parle de la fistule anale de Louis XIV" : Aurélie Casse prise d'un fou rire sur BFMTV
Un journaliste d'investigation annonce sur BFMTV la parution d'une enquête sur Patrick Drahi, actionnaire de la chaîne
"Pour ses cheveux, vous pouvez faire quelque chose ?" : L'interview improbable d'un marabout sur BFMTV
Pénurie de professeurs : Une journaliste de BFMTV embauchée à l'Éducation nationale en à peine 30 minutes
Voir toute l'actualité sur BFMTV
Autour de BFMTV
  • Julian Bugier
  • Ruth Elkrief
  • Olivier Mazerolle
  • Olivier Truchot
  • Altice Europe
  • Alain Marschall
  • Rachid M'Barki
  • Alba Ventura
l'info en continu
Mohamed Bouhafsi : "L'empathie n'empêche pas de poser les bonnes questions"
Interview
Mohamed Bouhafsi : "L'empathie n'empêche pas de poser les bonnes questions"
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray domine la concurrence, records pour Nathalie Renoux
TV
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray domine la concurrence, records pour...
Audiences : La demi-finale de "The Voice Kids" a-t-elle résisté à Cyril Féraud ?
TV
Audiences : La demi-finale de "The Voice Kids" a-t-elle résisté à Cyril Féraud ?
Ce soir à la télé : Une spectaculaire comédie d'action à la française
Programme TV
Ce soir à la télé : Une spectaculaire comédie d'action à la française
Amazon : Ce petit bijou de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Amazon : Ce petit bijou de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les appels au boycott de la Coupe du monde
TV
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les...