Mécontent de la chronique de Stéphane Guillon, Eric Besson estime en direct qu'il "dérive" (vidéos)

Partager l'article
Vous lisez:
Mécontent de la chronique de Stéphane Guillon, Eric Besson estime en direct qu'il "dérive" (vidéos)
L'échange a eu lieu ce matin sur France Inter.

Ambiance tendue ce matin dans le studio de France Inter. Une nouvelle fois, c'est la chronique de Stéphane Guillon qui a fait des vagues. Présent face à Nicolas Demorand, le ministre Eric Besson a souhaité faire part de son mécontentement après le billet de l'humoriste. Dans sa chronique, Stéphane Guillon expliquait comment Eric Besson aurait relancé un intérêt pour le Front National en proposant, par exemple, un débat sur l'identité nationale. Le chroniqueur n'a pas hésité à comparer le ministre à « une taupe » de Le Pen dont le clan serait pour lui « une famille de substitution ».

A l'instar de Dominique Strauss-Kahn il y a plusieurs mois (relire notre brève), Eric Besson a pris la parole au début de son interview politique. « Je ne l'ai pas entendu personnellement mais depuis tout à l'heure, je reçois des SMS d'amis qui me disent être scandalisés par ce qu'il a fait. Je voudrais attirer votre attention sur la dérive qui est la sienne. La dernière chronique ou l'avant-dernière chronique qu'il m'avait consacré, sur le supposé mariage gris qui aurait été le mien, je considère, et je pèse les mots, qu'elle était raciste. Venant d'une autre radio et venant d'un autre personnage, on aurait dit qu'elle était ouvertement raciste » a-t-il expliqué.

« J'aimerais que vous réfléchissiez à la responsabilité qui est la vôtre. C'est un combat inégal. Lorsque je parle comme ce que je suis en train de faire, je sais très bien que je suis en train de lui faire de la publicité, qu'on va considérer que c'est un martyre et qu'au nom de l'humour, il a le droit de tout dire. Or, l'époque souffre de ça. Il faut arrêter les amalgames, les anachronismes. La responsabilité de France Inter comme radio de service public, je pense que vous devriez y réfléchir » a ajouté Eric Besson avant que Nicolas Demorand lui réponde que le droit à la caricature existait sur France Inter.

La chronique de Stéphane Guillon diffusée ce matin





La réaction d'Eric Besson



commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Zone Interdite" : Un documentaire choc sur l'aide sociale à l'enfance ce soir
Programme TV
"Zone Interdite" : Un documentaire choc sur l'aide sociale à l'enfance ce soir
"Les Simpson" : Un comédien historique claque la porte du dessin animé culte
Séries
"Les Simpson" : Un comédien historique claque la porte du dessin animé culte
"Tout le monde veut prendre sa place" : Un candidat pris en flagrant délit de triche par Nagui
TV
"Tout le monde veut prendre sa place" : Un candidat pris en flagrant délit de...
BFMTV : La députée Danièle Obono prend la défense du journaliste Taha Bouhafs et étrille les éditorialistes de la chaîne
TV
BFMTV : La députée Danièle Obono prend la défense du journaliste Taha Bouhafs et...
Audiences samedi : Nagui creuse l'écart avec Nikos, les jeux sur France 3 en forme
TV
Audiences samedi : Nagui creuse l'écart avec Nikos, les jeux sur France 3 en forme
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
Vidéos Puremedias