Intermittents : Malaise avec Zaz aux Victoires de la musique

Partager l'article
Vous lisez:
Intermittents : Malaise avec Zaz aux Victoires de la musique
Intermittents : Malaise avec Zaz aux Victoires
Petit moment de malaise hier aux Victoires de la musique. Zaz a refusé de lire un texte sur les intermittents du spectacle que Virginie Guilhaume lui soumettait.

Les Victoires peuvent dire merci à Stromae ! Hier soir, le triomphe du chanteur belge, qui a vendu 1,3 million d'exemplaires à ce jour de son album "Racine Carré", a permis à la cérémonie de réaliser sa meilleure audience depuis 2010 ! En effet, la soirée présentée par Virginie Guilhaume et retransmise en direct sur France 2 a dépassé les 3,1 millions de téléspectateurs, soit 15,8% de parts d'audience.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1
TV
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?

Si la soirée a été marquée par les trois prix de Stromae et par le sacre de Vanessa Paradis, elle a aussi été traversée par un moment de gêne. A l'issue de sa prestation sur sa chanson intitulée "Gamine", la chanteuse Zaz, qui concourait dans la catégorie "artiste interprète féminine" a été très surprise par une question de Virginie Guilhaume. L'animatrice a demandé à la chanteuse son avis sur le dossier brûlant des intermittents du spectacle. "Alors, Zaz, on a parlé tout à l'heure des intermittents du spectacle. C'est vrai qu'on tient vraiment à dire un mot pour eux et je crois que vous aviez envie de dire quelque chose", a lancé l'animatrice.

"Tu veux que je parle de ça ?"

"Euh pour les intermittents du spectacle ?", a répété la jeune chanteuse visiblement très surprise par la question. "Bah c'est super important déjà qu'on soit reconnu...", a-t-elle bafouillé sans convaincre. "Tu veux que je parle de ça ? Je dois dire quelque chose que tu me dis de dire", s'est agacée Zaz en découvrant qu'un texte défilait sur un prompteur. "Non je pensais que vous vouliez le dire mais on peut le dire ensemble si vous voulez !", lui a expliqué Virginie Guilhaume. "Bah non vas y, dis-le, alors", s'est amusée l'interprète de "Je Veux".

C'est donc finalement Virginie Guilhaume seule qui a lu un texte appelant à une manifestation le 27 février pour défendre le régime spécifique des intermittents que le MEDEF a proposé de supprimer. "J'adore son caractère", s'est amusée l'animatrice avant de faire promettre à la chanteuse de tout de même participer au rassemblement.

Zaz
Zaz
Zaz : "J'aimerais bien faire du cinéma"
Disques : Pink Floyd loin devant Zaz, David Guetta détrône Sia
Zaz crée la polémique en évoquant la "légèreté" du Paris occupé
Zaz : "J'ai beaucoup de mal avec les télé-crochets"
Voir toute l'actualité sur Zaz
Autour de Zaz
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
karpis

Pas très pro de la part de Guilhaume de mettre quelqu'un dans cette position...

Surtout pour une cérémonie qui a été répétée la journée.



arthur alexandre

comment se fait il qu'on soit le seul pays ou il y a ce systeme d'intemittents du spectacle? ces intermittents constiuent je crois environ 0,3 pour cent des chomeurs et consomment pres de 25 ou 30 pour cent de l'aregent du chomage!!......c'est énorme!!! il faut obligatoirement réformer cela



Frédéric Baussart

Solution : on supprime les Intermittents et ils deviennent tous travailleurs indépendants ou auto-entrepreneurs et gérent le risque lié à leur travail comme un commerçant par exemple... Car finalement tout ceçi n'est qu'un commerce.



intermittent et alors

surtout, il faudrait arreter de debattre de sujet que vous ne connaissez pas, plutot que de gober tout ce que nous disent les media, complices du medef et des dirigeants!! "les intermittents", c est vrai que tout les maux viennent de leur fait!
si on regarde les autres metiers, les ministres qui vont toucher des salaires on ne sait combien de temps meme si ils ont été ministre pendant 1 an, la prime de charbon pour les cheminots, en 2014 la seule locomotive que j ai vu rouler au charbon, c est peut etre a la mer de sable! Alors plutot que de nous cracher à la gueule et de vous laisser manipuler et diviser par tout ces hauts fonctionnaires bien pensants, il faudrait peut etre se rassembler et faire corps contre tout ça, mais quand le principal interet des français, c est dieudonné ou les manifs pour tous ou anti- mariage gay! on va pas s en sortir! et le jour il ne se passera plus grand chose culturellement, il faudra pas venir pleurer!!



SLG29

Effectivement, mais il n'a pas non plus été crée pour faire des déficits abyssaux.



Roxy

Sinon ça ne choque personne qu'une autre artiste interpretait la chanson Gamine depuis 2011 sur des centaines de concerts dont des premières partie de ZAZ ???
Voici les vidéos:
https://www.youtube.com/result...



GEO 92

L'UNEDIC n'a pas été créée pour faire du profit...



GEO 92

Ah oui ça ne vous dérange pas de vous divertir toute l'année avec le travail des intermittents, de profiter de leurs spectacles, films, concerts, programmes TV...mais vous leurs interdisez de prendre la parole dans leur émission, sur leur scène, bref dans leur travail...C'est sur vous devez être sacrément docile dans votre entreprise si vous tenter de régler les problèmes de celle-ci partout sauf au bureau! Et puis comment osez-vous cataloguer les intermittents de citoyens privilégiés?En bon français que vous êtes, vous n'y connaissez rien, mais comme la télé vous dit que ce n'est pas normal, ben alors vous vous mettez à râler, parce que si la télé et les médias le disent, c'est que ça doit être vrai! Vous vous arrêtez à votre petit horizon de petit français déçu et triste et vous recrachez ce que l'on vous a pré-maché en vous croyant dans le coup et cultivé...Avec ce genre de réflexion, vous démontrez une nouvelle fois l'existence d'un courant français individualiste qui se permet de juger le travail des autres sans jamais lever son cul de son canapé et qui croit apprendre aux autres en gueulant devant sa TV comment il faut faire et ce que c'est que la vie... Pathétique et terriblement décevant.



Deepimpact

Je suis intermittent et oui il y a de l'abus mais c'est une minorité qui agace énormement les intermittents qui ne profitent pas du système. Les intermittents cherchent qu'une chose avoir du boulot, ce statut précaire n'est pas un choix pour tous. Moi je connais certaines personnes qui vivent du RSA sans réellement vouloir travailler. Eux oui ils ne cherchent pas à travailler. Il m'arrive de multiplier les cachets et travailler 48h par semaine de nuit parfois ça use énormément et c'est toujours plus que 35h. Je suis technicien et sans arrêt je dois me mettre au niveau sur toutes les avancées du domaine ce qui demande également du temps à l'exterieur. Je suis désolé je fais plus de 45h/ semaine je touche 1600 euros par mois. Non je ne vis pas sur le système si on me proposais un CDI de suite je le prendrai les yeux fermés. J'ai 25 ans pas d'appart je suis chez mes parents car mon statut m'en empêche. Faut parfois arrêter de stigmatiser, je suis passioné par mon métier, mais l'intermittence c'est souvent un choix par défaut. C'est un rythme compliqué qui vous use dans la mesure où vous ne profitez pas.
Avant de cibler la précarité ciblons nos politiques qui eux ne toucheront jamais à leur avantages car il y a plus a prendre de leur coté que du côté des intermittents.
Mais bon si on supprime ce statut, des festivals seront annulés et ce genre de choses rapportes quand même pas mal de fric à l'état. On prend du pognon mais on en rapporte aussi pas mal. J'attend de voir... Qui vivra verra.



Phper

Petite correction, avec mes excuses.

Le MEDEF et ses amis de la Finances et de
la politique lancent un rideau de fumée

pour diviser tous les Français et ça marche. On pointe du doigt les régimes
spéciaux, les fonctionnaires, les chômeurs, etc.

« La France est en déficit et c'est la
crise, il faut réformer » et qui doit payer ?

Tel est le discours que l'on martèle à
longueur de journée aux classes moyennes (ce qu’il en reste) et autres
(soi-disant assistées) c'est à eux de se serrer la ceinture.

Pendant ce temps on ne parle pas des
milliards d'euros dans les paradis fiscaux, on ne nous dit pas comment on va
les récupéré, et les grandes entreprises qui excellent en matière
d'optimisation fiscale. Le marché du luxe ne cesse de croître ainsi que les
grandes fortunes sans parler de l'Empire de la Finance qui spécule sur les
matières premières pendant que les autres s'appauvrissent de plus en plus.

Alors à qui profite la crise ?

PS Avant de subir les quolibets de certains, je précise que je suis apolitique
mais que je m'efforce d'avoir un regard le plus large possible sur le monde
dans lequel je vis.

Sur ce, je vous laisse à vos réflexions.



Phper

Le MEDEF et ses amis de la finances et de la politique lancent un rideaux de fumée
pour diviser tous les Français et ça marche. On pointe du doit les régimes spéciaux, les fonctionnaires, les chômeurs, etc. La France est en déficit et c'est la crise il faut
réformer, et qui doit payer ? Le discours que l'on martèle à longueur de journée aux classes moyennes (ce qui l'en reste) et autres (soi-disant assistées) c'est à eux de se serrer la ceinture. Pendant ce temps on ne parle pas des milliards d'euros dans les paradis fiscaux, on ne nous dit pas comment on vas les récupéré, et les grandes entreprises qui excellent en matière d'optimisation fiscale. Le marché du luxe ne cesse de croître ainsi que les grandes fortunes sans parlé de l'empire de la Finance pendant que les autres s'appauvrissent de plus en plus. Alors à qui profite la crise ?
PS avant de subir les quolibets de certains, je précise que je suis apolitique mais que je m'efforce d'avoir un regard le plus large possible du monde dans lequel je vis.
Sur ce, je vous laisse à vos réflexions.



norbertgabriel

""Le parcours de star est un long travail maxillaire sur le siège arrière d'une voiture de producteur, avant tout."

Depardieu a fait ça ? Gabin aussi ?? Belmondo ??? Clint Eastwood ???



karpis

Ah les intermittents. Ceux qui ne sont pas pris parce que ... ben finalement ils ne sont pas si bon que ça, peut-être, ou qu'ils n'ont pas couché avec les bonnes personnes ou le Président Lemou.

Le parcours de star est un long travail maxillaire sur le siège arrière d'une voiture de producteur, avant tout.

Bref les intermittents, c'est la bonne conscience des autres, des élus qui se font eux, du fric. Et ont raison de le faire, mais ne veulent pas pour autant partager. La bonté a des limites, on est dans le showbiz quand même.

Le faux-cul à la française porté en pendentif.

Dans la même catégorie :

Les Enfoirés
Le Soldat Rose
Etc...



salagadou

TOUS les intermittents du spectacle, fortunés ou pas bénéficient de ce système injuste. Mon pote (que j'adore) bien que travaillant à temps plein et bien que grassement payé pour son job de cadreur (3500 euros) bénéficient de 1000 euros/ mois avec ce système.



Liz M. Lizzard

faut alors aussi zapper le groupe TF1 (tmc, nt1...) qui est archi archi politisé ainsi que le groupe Canal (D8, D17..) M6 (W9...) idem



Liz M. Lizzard

oui car ce sont les majors qui s'en foutent plein les poches et non les artistes, lorsqu'on paye le téléchargement ! il n'y a que les bien pensants qui militent encore pour le téléchargement payant et ultra-payant, c'est tellement dépassé et dénoncé par tous ! c'est pas par hasard qu'HADOPI est enterré, avec sa suspension de connexion internet et tralala.



thor

Pardon, le message n'était pas pour vous, mais pour azen.



thor

Vous avez raison, nous n'avons pas besoin des artistes. Ils n'ont pas besoin de nourriture, ni d'un toit. À bas les artistas, n'est-ce pas? Je suis sur que vous êtes partidaire des téléchargements gratuits des musiques et films.



thor

Vous avez raison, nous n'avons pas besoin des artistes. Ils n'ont pas besoin de nourriture, ni d'un toit. À bas les artistas, n'est-ce pas? Je suis sur que vous êtes partidaire des téléchargements gratuita des musiques et films.



norbertgabriel

juste pour rire, la parabole du Médef, et ses zélés commentateurs sur les régimes spéciaux...



norbertgabriel

je crains que Liz ne soit imperméable à cette argumentation, pour elle le statut est surtout destiné aux techniciens, la création, c'est "du romantisme" et quand elle comprend que "faire ses gamme" c'est "réciter des gammes" elle n'a pas dû fréquenter de musiciens ... pas tellement des comédiens non plus..



norbertgabriel

c'est bien vous qui auriez lu "réciter ses gammes?' ou plutôt vous l'avez rêvé.. mais bon... vous extrapolez avec une grande fantaisie, où ai-je parlé de récompenser la création intellectuelle? je dis simplement qu'il faut la rendre possible dans un ensemble cohérent. Je n'ai jamais été méprisant envers qui que ce soit, en revanche vous semblez avoir un vrai problème avec les créateurs... Vous dérivez sur des considérations sur le romantisme de la création, quel rapport ? Essayez donc de faire vivre le spectacle sans comédiens sans musiciens... Un musicien , il va dans la rue, ou dans le métro, et il joue. Avec son accordéon, sa guitare, son violon.
Si les métiers sont complémentaires, c'est quand même la création qui va donner du travail aux techniciens, pas le contraire. Et je ne dévalue personne en disant ça. Molière quand il faisait ses tournées avait une troupe de comédiens, c'était quand même plus efficace qu'un troupe de menuisiers pour faire un spectacle. Et si vous avez bien lu, les "intermittents" que je conteste, ce sont les personnels qui n'ont rien à voir avec le spectacle, les vigiles, qui font exactement le même boulot que dans un supermarché, où ils ne sont pas "intermittents du spectacle". Idem pour les chauffeurs, ou pour les standaristes.



norbertgabriel

et si vous n'avez pas de congés à prendre, il se passe quoi ?



Liz M. Lizzard

lol....je serais imprécise....n'avez vous pas évoqué le premier les "pianistes" et les"comédiens " ? ? "Joyeux mélange" dites-vous...bien entendu que les professeurs ou avocats n'ont pas à intégrer le régime des intermittents ( inutile de me bassiner avec leur régime-que je connais parfaitement- ni avec les musiciens dont je n'en connaîtrais aucun- je n'en connais aucun effectivement et il n'y a pas de mal à ne pas en connaître....par contre je connais des intermittents), et c'est ce que je tendais à démontrer : justement le caractère intellectuellement créatif de l'activité importe peu. Ce qui compte jusqu'à présent est la nature de l'activité de l'employeur (dédiée au spectacle, à l'art) qui par essence est de durée indéterminée et soumise aux aléas (succès etc...). Ce que le régime tend à compenser n'est pas le temps de préparation de l'artiste (gammes, répétition de texte évoqués par vous naïvement) mais une insécurité de l'emploi dans un secteur que les pouvoirs publics tiennent à préserver : l'art, le spectacle. Il est donc légitime que ceux qui concourent au spectacle bénéficient d'un tel régime, peu importe qu'ils soient les très romantiques cantatrice et autres joueurs de mandoline (dont les prestations requièrent comme vous dites entraînement) ou très prosaïquement l'éclairagiste, le perchiste, le serrurier, le régulateur de stationnement ou le maçon (je vous invite à consulter l'annexe 8 à droite du document : http://www.pole-emploi.fr/info... ). Le but n'est pas de récompenser la création intellectuelle en elle même avec une vision romantique de la chose mais de rendre possible le spectacle. Evidemment le droit est par essence évolutif, cependant la législation actuelle pour le sujet que nous abordons n'est pas absurde, loin de là. Il faut savoir se départir d'une vision romantique de l'art et du spectacle, sinon renoncer à un régime particulier : ce n'est pas l'Art pour l'Art qui est favorisé, mais l'Art, et le Spectacle partagé avec un public. Et ceci requiert l'intervention de professionnels dont l'activité n'est ni romantique ni artistique par nature.



norbertgabriel

il coûte en gros ce que coûte le chômage en général; la totalité des indemnités pour les chômeurs "normaux est de 34 milliards(en 2008) pour 3 millions de chômeurs; éliminons du régime 'intermittents" tous les salariés qui devraient être en CDI ou CDD (surtout à la télé et aussi à Radio France) et le régime chômage intermittents sera en dessous des chiffres nationaux.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Bodyguard" : La série phénomène britannique bientôt sur France 2
Séries
"Bodyguard" : La série phénomène britannique bientôt sur France 2
"The Crown" : Netflix dévoile la bande-annonce officielle de la saison 3
SVOD
"The Crown" : Netflix dévoile la bande-annonce officielle de la saison 3
Un humoriste bègue surprend le jury de "La France a un incroyable talent"
TV
Un humoriste bègue surprend le jury de "La France a un incroyable talent"
Les Unes des journaux australiens recouvertes d'encre noire pour protester contre la censure du gouvernement
International
Les Unes des journaux australiens recouvertes d'encre noire pour protester contre...
"Les Mamans" : 6ter lance la saison 3 de son docu-réalité à 17h50
Programme TV
"Les Mamans" : 6ter lance la saison 3 de son docu-réalité à 17h50
"La dernière vague" : France 2 dégaine sa série française fantastique ce soir
Programme TV
"La dernière vague" : France 2 dégaine sa série française fantastique ce soir
Vidéos Puremedias