Owain Yeoman : "Mentalist est une anti-série policière"

Partager l'article
Vous lisez:
Owain Yeoman : "Mentalist est une anti-série policière"
Owain Yeoman
Owain Yeoman © Crédits : Abaca
De passage à Monte-Carlo pour le Festival de Télévision, l'acteur de "Mentalist" en dit plus sur le succès de la série, les bons problèmes qui vont avec, l'ambiance sur le tournage mais aussi son côté clown. Entretien.

Cette semaine avait lieu la 51ème édition du Festival de Télévision de Monte-Carlo, une occasion pour les acteurs de séries de rencontrer la presse européenne. Parmi eux, Owain Yeoman, acteur gallois qui s'est rapidement fait une place à Hollywood en participant à quelques séries avant de décrocher un rôle dans Mentalist.

puremedias.com a pu rencontrer l'acteur et l'interroger sur la série, l'un des rares succès internationaux à avoir émergé à la télévision américaine ces trois dernières années. Il évoque le succès de la série et explique en quoi, selon lui, elle va à l'encontre du drama policier traditionnel, et en dit un peu plus sur la troisième saison de la série, pas encore diffusée chez nous, et les implications qu'elle pourrait voir sur l'avenir. Owain Yeoman révèle également à quel point il est content de travailler sur cette série, en dit plus sur l'atmosphère du tournage et le secret des scénaristes pour éviter les spoilers.

Attention, l'interview contient quelques spoilers sur la troisième saison de Mentalist, pas encore diffusée en France

À lire aussi
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Sport
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend au "Parisien"
TV
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend...
Altice renonce à faire payer le signal de ses chaînes à Orange et Free
TV
Altice renonce à faire payer le signal de ses chaînes à Orange et Free

.

« Le public décide si on est bon »



Mentalist est une série à succès un peu partout dans le monde. Je suppose que c'est plutôt agréable pour un acteur ?
Ce qui est agréable c'est de pouvoir payer le loyer ! (Rires)

La série a été renouvelée pour une quatrième saison, c'est aussi une bonne nouvelle.
Oui, on a vraiment énormément de chance de participer à une série qui touche toutes les générations. J'ai tourné dans assez de séries où ce n'était pas vraiment le cas. Et évidemment, on ne part jamais avec l'idée de faire une mauvaise série mais au bout du compte, c'est le public qui décide si on est bon ou pas. Le public est la dernière pièce du puzzle et elle est indispensable.

Quel est le secret du succès de Mentalist alors qu'il y a tellement de séries policières aux Etats-Unis ?
Si je le savais, je le mettrais en bouteille et vous et moi serions millionnaires ! On aurait chacun un million de maisons ! En fait, Mentalist est une série assez simple. Elle est arrivée à une époque où il y avait beaucoup de "séries à problèmes", comme Lost : les disparus. Si on rate un épisode de Lost, on est littéralement perdu. Simon (Baker, ndlr) évoque souvent un retour aux séries d'une autre époque comme Arabesque ou Columbo. Et c'est vrai.

Et le succès viendrait donc aussi du fait que Mentalist est moins "sérialisé" ?
Oui, c'est une série qui fonctionne très bien sur ses 40 minutes. Le téléspectateur peut jouer à "devine qui l'a fait" et faire un peu le détective. Et puis les personnages vivent des choses assez courantes, humaines. L'un est en quête de vengeance, dans mon cas c'est une histoire d'amour, dans le cas de Cho c'est échapper à un passé douloureux. Une série qui est basée sur des émotions humaines basiques est accessible à beaucoup de gens et beaucoup de cultures.

« Mentalist est un peu une anti-série policière »



Dans une interview, Dick Wolf, le créateur de la franchise New York Police Judiciaire, explique qu'il est de plus en plus difficile d'écrire des séries policières parce qu'il y en a énormément...
Je pense qu'il a raison. Il y a beaucoup, voire trop de séries policières à la télé. Chaque année il y en a des nouveaux et je me demande toujours si on a vraiment besoin de voir un autre groupe de policiers qui font la même chose à une subtilité près. Mais si nous, on s'en sort, c'est aussi parce qu'on est un peu une anti-série policière. Evidemment il y a le côté policier mais Patrick Jane se moque de ça constamment : « Je connais le règlement mais il ne m'intéresse pas vraiment, faites votre truc de policiers et moi je vais résoudre l'enquête à ma façon ». C'est un peu comme ça qu'il fonctionne. On est une série procédurale mais on est un peu unique parce qu'on pointe du doigt le côté ridicule aussi de cet aspect procédural. Les gens aiment se moquer de ça. C'est ça, je crois, qui nous sauve.

Les autres séries auxquelles vous avez participé n'étaient pas des séries policières et elles n'ont pas marché. Est-ce que c'est la faute des chaînes, qui ne prennent pas assez de risques, ou est-ce la réalité de ce que les téléspectateurs attendent ? Ils veulent des séries policières donc il faut bien leur en donner... ?
Ce que j'aime chez CBS, c'est qu'ils connaissent bien le genre de programmes qu'ils font et qu'ils connaissent bien leurs séries. Quelqu'un m'avait dit que CBS voulait dire "Crime-Busting Shows" (des séries où on combat le crime, ndlr). Je trouve ça assez drôle, et c'est vrai qu'ils ont un parcours impressionnant, regardez Les Experts, NCIS, toutes les déclinaisons... Je crois qu'en tant que téléspectateur on est un peu voyeur, tout simplement. On aime regarder des séries où il y a des meurtres parce qu'on a un peu de distance et en même temps on voit des choses qu'on aimerait pas voir nous arriver. Personne ne veut être victime d'un meutre ! Enfin, je n'en sais rien après tout ! (Rires) Je pense qu'il y a cet aspect de distanciation, l'idée de pouvoir jouer aussi au détective sans risque. C'est divertissant. Mais oui, on dirait qu'il y a une soif insatiable de meurtre et de sang. Je ne sais pas ce que ça dit sur la race humaine ! (Rires)

« Je pense qu'il ne faut pas tirer les intrigues trop en longueur »



Que va-t-il advenir de Rigsby et Van Pelt ? Vont-ils se remettre ensemble ?
Je pense que, comme John le Rouge, c'est une histoire qui va durer pendant toute la série. Je parle souvent du problème dans la série Clair de Lune : si on a un couple et qu'on le met ensemble trop vite, après on a des problèmes. Les gens perdent leur intérêt pour le couple dès qu'il y a le premier baiser. Bruno (Heller, ndlr), le créateur de la série, a trouvé des idées créatives pour rendre la relation intéressante. Comment fait-on pour créer un couple, le faire rompre... Il a eu cette idée de les empêcher d'être ensemble à cause des règles du Bureau. Et pendant la saison 3, celle qui a été diffusée cette année aux Etats-Unis, il y a un vrai rival pour Rigsby, un agent du FBI qui séduit Van Pelt et la fin de la saison se dirige vers un mariage. Rigsby doit alors être un ami pour elle mais vers la fin il réalise aussi qu'il doit s'occuper de lui-même. C'est un moment très important pour mon personnage. La saison 4 va être intéressante pour eux, la relation va évoluer. Ils ont tous les deux des sentiments l'un pour l'autre. Pour ma part, je suis assez enthousiaste parce que Bruno a évoqué l'idée que mon personnage allait sortir avec d'autres femmes. Je pense qu'il devrait sortir avec beaucoup d'autres femmes ! (Rires) Je pense qu'on devrait renommer la série The Sensualist et elle devrait suivre ma vie amoureuse.

Etes-vous satisfait de la fin de la troisième saison ? Elle a surpris beaucoup de fans de la série...
C'était une surprise pour nous tous. On en a discuté avec Bruno et on lui a demandé "Mais maintenant, a-t-on de quoi faire une saison 4 ?". Ce que j'ai aimé avec cette fin de saison, c'est que les deux premières saisons se terminaient de manière moins impressionnante, moins explosive. Et je pense qu'il ne faut pas tirer les intrigues trop en longueur. John le Rouge est important pour les téléspectateurs mais il faut qu'on dévoile des éléments au bon moment et je pense que c'était le bon moment pour un face à face entre Patrick Jane et John le Rouge. Maintenant, ça soulève énormément de questions pour Patrick et je ne sais pas comment on va commencer la saison 4.

« Les scénaristes ne nous disent pas tout ! »



On arrive sur le sujet des spoilers. Vous avez une clause dans votre contrat qui vous empêche de trop parler à la presse ?
En fait, on nous force à ne pas dire grand-chose par plusieurs moyens. D'abord, s'il y a un arc scénaristique important qui arrive, effectivement on est tenu par notre contrat de ne pas en parler. Mais il y a un deuxième moyen : on ne nous dit pas tout ! Ils savent que les acteurs ne sont pas très doués pour garder des secrets donc il n'y a rien de mieux que de les laisser dans l'ignorance pour éviter qu'ils parlent ! On a les scripts deux semaines en avance. En ce moment, les scénaristes commencent à travailler sur la saison 4. La production commence fin juillet, donc on devrait commencer à voir les scripts d'ici à la mi-juillet. Mais vous en savez sûrement plus que moi !

Il y a des côtés négatifs à travailler sur une série aussi populaire ?
En toute honnêteté, ce ne sont que des bons problèmes. Comme le dit un ami à moi, c'est le genre de problèmes du type "Mes chaussures en diamant sont trop serrés". J'avais un ami acteur qui me disait "Ca m'agace d'être toujours embêté en public" et je lui répondais "Oui, ça doit être terrible d'avoir des gens qui viennent sans cesse te voir pour te dire à quel point tu es génial" !

Peut-être que les gens lui disaient qu'il était mauvais !
Oui, c'est vrai mais on a de la chance, c'est très rare que les gens viennent te voir pour te dire "Tu es mauvais". Toutes les expériences qu'on vit sur la série sont géniales. C'est un luxe incroyable d'être tous les jours face à une caméra et de travailler avec des gens que je respecte en tant qu'acteurs et qu'amis. Et on a aussi la satisfaction de se dire qu'on fait ça pour un public, je crois qu'en moyenne, par semaine, on touche 90 millions de gens à travers le monde donc on est très reconnaissant de ce qui nous arrive.

« Je suis un peu le clown de service »



Quelle est l'atmosphère sur le tournage ?
On s'amuse beaucoup. Je pense que si vous demandez aux gens, ils vous diront que je suis un peu le clown de service. C'est un processus long : un épisode prend huit jours à être tourné, puis il y a une semaine de pré-production et une semaine de post-production donc il y a toujours trois épisodes qui sont en cours de confection. C'est un peu compliqué parfois et moi, je suis assez simple ! (Rires) On travaille 17 heures par jour donc c'est important de bien travailler quand il est temps de travailler mais aussi de savoir se détendre.

Est-ce que parfois vous êtes un peu frustré de jouer dans une série policière d'une grande chaîne ? On sait que les séries du câble sont beaucoup plus libres et ont la possibilité d'être plus réalistes...
Je ne vois pas les choses comme ça, pour moi c'est la qualité du projet qui prime, peu importe le média. J'ai commencé au théâtre donc si on me propose un bon rôle au théâtre, je suis partant. Si c'est un bon projet télé, ou un bon projet ciné, c'est pareil. Je crois que l'époque où quelqu'un disait "Je suis un acteur de cinéma, je ne fais pas de télé" est révolue. Ce type de snobisme a disparu. Un bon rôle est un bon rôle. C'est vrai que sur le câble il y a plus de liberté, moins de censure. Et nous sommes une série familiale, même si on passe à 22h, on a une responsabilité de ne pas aller trop loin. On ne peut pas être aussi violent ou gore qu'une série de HBO. J'ai tourné pour HBO il y a quelques années dans Generation Kill et c'était génial. C'est tout le contraire d'une série d'une grande chaîne parce que là, on te demande d'être plus vulgaire ! Alors que sur une grande chaîne, tu vois ton frère mourir dans la série et tu dis "Oh mince". Parfois ce n'est pas très réaliste mais ça pousse à trouver des façons créatives d'être proche de la réalité.

Mentalist - Saison 3
Mentalist - Saison 3
L'Agence de notation des médias : les succès TV 2011
Un épisode de "Mentalist" bientôt tourné en France ?
TF1 décroche le jackpot avec "Mentalist"
Voir toute l'actualité sur Mentalist - Saison 3
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Un homme ordinaire" / "La part du soupçon" : puremedias.com a vu les fictions inspirées de Xavier Dupont de Ligonnès
TV
"Un homme ordinaire" / "La part du soupçon" : puremedias.com a vu les fictions...
Téléthon: Jean-Paul Rouve parrain de l'édition 2019
TV
Téléthon: Jean-Paul Rouve parrain de l'édition 2019
"La chanson secrète" revient sur TF1 ce soir
Programme TV
"La chanson secrète" revient sur TF1 ce soir
"La Grande Darka" : Cyril Hanouna récupère la case de Thierry Ardisson dès aujourd'hui sur C8
Programme TV
"La Grande Darka" : Cyril Hanouna récupère la case de Thierry Ardisson dès...
Audiences : Le match de basket Argentine/France booste M6
Sport
Audiences : Le match de basket Argentine/France booste M6
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "Les Marseillais" au top, "Clique" au plus bas
Audiences
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "Les Marseillais" au top, "Clique"...
Vidéos Puremedias