Laurence Ferrari au 20 heures de TF1, retour sur quatre années chaotiques

Partager l'article
Vous lisez:
Laurence Ferrari au 20 heures de TF1, retour sur quatre années chaotiques
Laurence Ferrari a été chahutée pendant quatre ans à la tête du JT.
Laurence Ferrari a été chahutée pendant quatre ans à la tête du JT. © Abaca
Quatre ans après son arrivée à TF1, Laurence Ferrari jette l'éponge. Retour sur une aventure très compliquée à la tête du 20 heures où la journaliste a dû faire face aux critiques, aux rumeurs et à des audiences déclinantes.

C'est la fin d'un feuilleton catastrophe. Quatre ans après son retour sur TF1 Laurence Ferrari quitte la chaîne pour retrouver Canal+. Quatre longues années où la journaliste a été attaquée, bousculée et critiquée de toutes parts. Tout a commencé un certain 8 juin 2008. Alors qu'elle jouit d'une presse unanime quant à la qualité de ses prestations dans "Dimanche+" sur Canal+, Laurence Ferrari bouscule le mercato 2008/09 en annonçant son arrivée aux commandes du 20 heures de TF1 en lieu et place de Patrick Poivre d'Arvor. Immédiatement, la machine médiatique va s'abattre sur elle.

À lire aussi
"Je rêve d'animer ce jeu" : Willy Rovelli candidat à la succession de Jarry à la présentation de "Tout le monde veut prendre sa place" sur France 2
TV
"Je rêve d'animer ce jeu" : Willy Rovelli candidat à la succession de Jarry à la...
Edito de Patrick Cohen sur Crépol dans "C à vous" : L'Arcom intervient auprès de France 5
TV
Edito de Patrick Cohen sur Crépol dans "C à vous" : L'Arcom intervient auprès de...
"Vous allez attendre septembre gentiment" : Cyril Hanouna reporte la diffusion de l'enquête de Jacques Cardoze sur France Télévisions
TV
"Vous allez attendre septembre gentiment" : Cyril Hanouna reporte la diffusion de...
Une spéciale JO de "Fort Boyard", "Le grand concert des régions"... Alexandra Redde-Amiel révèle ses projets pour les jeux et divertissements de France Télévisions
TV
Une spéciale JO de "Fort Boyard", "Le grand concert des régions"... Alexandra...

Affaiblie avant même la présentation de son premier JT

Après avoir passé vingt ans dans son fauteuil de star de TF1, Patrick Poivre d'Arvor ne va pas lui rendre la tâche facile. En plus de souligner le manque d'élégance de la direction de la chaîne, le journaliste reproche à sa consoeur de ne pas l'avoir "rappelé" après avoir appris son remplacement. Vexé par son éviction, PPDA joue la carte de la victimisation, affaiblissant Laurence Ferrari avant même la présentation de son premier JT.

25 août 2008, Laurence Ferrari revient sur TF1 en tant que titulaire. Et les critiques pleuvent. "TF1 a fait du France 2. On n'a rien inventé (...) mais disons qu'on les a vu changer un peu la hiérarchie du journal" déclare alors David Pujadas sur RTL avant de commenter le salaire mirobolant que percevrait Laurence Ferrari pour présenter le 20H (plus de 70.000 par mois) : "Je vous le dis tout net. Oui, ça me fait rêver. C'est clair, ce ne sont pas du tout les mêmes ordres de grandeur". Ni une, ni deux, le public rejette Laurence Ferrari. Son look, ses lancements, etc... Tout chez la journaliste est prétexte à commentaires. Après une première saison intense où elle essuie les critiques de la presse et où les audiences du 20h ont décliné de semaine en semaine, Laurence Ferrari montre quelques signes de lassitude. Dans un entretien accordé à Madame Figaro, la journaliste lâche qu'elle n'a pas "passé une année si terrible que cela" et qu'elle envie "la sérénité de Claire Chazal".

Une grossesse et deux feuilletons

Rentrée 2009, les audiences du 20h de TF1 s'effritent encore et toujours. Pour renverser la tendance, la journaliste multiplie les émissions événements (déplacement à New York, interview du Président iranien, Spécial Egypte...) mais rien n'y fait. Si la chaîne conserve encore son leadership, sa suprématie est remise en cause par les performances de plus en plus importantes de "Plus Belle la Vie" sur France 3 et "Scènes de Ménages" sur M6. A la fin de sa deuxième année au JT, Laurence Ferrari prend tout le monde de court et annonce sa grossesse. La nouvelle qui aurait pu attendrir le public et la rendre plus accessible va passer totalement inaperçue. Laurence Ferrari s'éloigne du JT de TF1 pendant deux mois et à son retour en janvier 2011, les vrais ennuis commencent.

Mars 2011, premières rumeurs de départ

Mars 2011, les premières rumeurs circulent dans la presse : TF1 songerait à se séparer de sa présentatrice. Quelques jours plus tard dans un sondage publié par le quinzomadaire Télé 2 Semaines, seulement 12% des Français interrogés répondent Laurence Ferrari à la question "Qui préféreriez-vous voir présenter le journal télévisée de 20 heures de TF1 ?". Un coup dur. Juin 2011, fait rarissime, les audiences du 20h de France 2 et de TF1 font jeu égal.

Septembre 2011, Laurence Ferrari entame sa quatrième saison au 20 heures. Sa dernière. Au fil des mois, la place de la journaliste semble de plus en plus vacillante. Cinq mois plus tard, alors que le 20h de TF1 n'attire plus que 6,6 millions de téléspectateurs chaque soir (contre 7,4 millions un an plus tôt), Laurence Ferrari évoque pour la première fois dans une interview sur RTL la suite de sa carrière loin du 20 heures. "Je sais très bien que le JT n'est qu'un passage (...) Je ne m'accrocherai pas autant (que Patrick Poivre d'Arvor)" explique-t-elle. L'échec de son émission politique sur TF1 et les ratés du suivi de la campagne présidentielle par la chaîne vont précipiter son départ.

"Quatre ans, c'est déjà bien ! Il fallait tenir"

Fin mars 2012, Télé Star annonce que Laurent Delahousse a été approché par TF1 pour la remplacer à la présentation des JT. Malgré les (nombreux) démentis de Catherine Nayl, directrice de l'info de TF1 et Nonce Paolini, patron de la chaîne, le départ de Laurence Ferrari semble inévitable. Mercredi 30 mai 2012, elle jette l'éponge. Dans une interview accordée au Parisien/Aujourd'hui en France, la journaliste annonce son départ de TF1 pour animer un "talk-show" sur Direct 8. "Il y a eu beaucoup d'injustices, mais elles ne m'ont jamais fait renoncer. Quatre ans, c'est déjà bien. Il fallait tenir !" conclut-elle. Fin du fiasco.

l'info en continu
"Ce n'est pas dingue" : Keen'V commente les premières audiences de "The song" sur NRJ 12
Audiences
"Ce n'est pas dingue" : Keen'V commente les premières audiences de "The song" sur...
"Hors de question de revivre les affres de l'ORTF" : Le SNJ signe une tribune contre le projet de Rachida Dati sur l'audiovisuel public
Politique
"Hors de question de revivre les affres de l'ORTF" : Le SNJ signe une tribune...
"Je rêve d'animer ce jeu" : Willy Rovelli candidat à la succession de Jarry à la présentation de "Tout le monde veut prendre sa place" sur France 2
TV
"Je rêve d'animer ce jeu" : Willy Rovelli candidat à la succession de Jarry à la...
"Non mais là je pense que c'est une blague" : Pascal Praud piégé par Julien Courbet sur Europe 1
Radio
"Non mais là je pense que c'est une blague" : Pascal Praud piégé par Julien...
Edito de Patrick Cohen sur Crépol dans "C à vous" : L'Arcom intervient auprès de France 5
TV
Edito de Patrick Cohen sur Crépol dans "C à vous" : L'Arcom intervient auprès de...
Audiences : Quel score pour l'interview d'Emmanuel Macron à 100 jours des Jeux olympiques de Paris 2024 sur BFMTV ?
Audiences
Audiences : Quel score pour l'interview d'Emmanuel Macron à 100 jours des Jeux...