Laurent-Eric Le Lay : "S'il y a un sport qui a le moins besoin de France Télé, c'est le football"

Partager l'article
Vous lisez:
Laurent-Eric Le Lay : "S'il y a un sport qui a le moins besoin de France Télé, c'est le football"
Laurent-Eric Le Lay
Laurent-Eric Le Lay © GUYON Nathalie / FTV
Hier à 19h sur RTL, "Les Dessous de l'écran" recevait le patron des sports de France Télévisions, accompagné de Laurent Luyat.

Hier soir à 19h dans "Les Dessous de l'écran" sur RTL, Philippe Robuchon et Benjamin Meffre recevaient Laurent-Eric Le Lay, patron des sports de France Télévisions, et Laurent Luyat, visage des sports du groupe public, à l'occasion du coup d'envoi des Jeux olympiques d'hiver en Corée du Sud qui commence vendredi 9 février. Un problème pour cette compétition : le décalage horaire de 9h. Comment France Télévisions espère le contourner ?

À lire aussi
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

"Nous avons fait une proposition très sérieuse pour les JO 2024 à Paris"

"Nous avons prévu un dispositif assez global avec comme objectif de proposer à chacun des Français de regarder les Jeux olympiques en fonction de leurs habitudes de vie", a expliqué Laurent-Eric Le Lay, annonçant un direct à partir de 1h du matin chaque jour pour les fans de sports. Pour ceux qui doivent dormir, ils auront accès à des replays le soir sur France 4 en access prime-time ou en deuxième partie de soirée. France Télévisions a prévu d'envoyer une quinzaine de journaliste sur place pour assurer 350 heures de programmes diffusés en linéaire et 900 heures sur le digital.

L'un des gros enjeux de France Télévisions, c'est aussi l'acquisition des droits des JO 2024 à Paris. Discovery, le détenteur de la compétition, en demanderait près de 130 millions d'euros, en incluant les JO d'hiver 2022 à Tokyo. "C'est un prix significatif", a confirmé Laurent Eric Le Lay, évoquant des discussions "depuis longtemps" avec Discovery à ce sujet. Le patron des sports de France Télé a assuré avoir fait une "proposition très sérieuse" il y a un an, sans convaincre l'opérateur américain. "Les jeux ont lieu dans 6 ans et demi, ça donne le temps à la discussion. France Télévisions a toujours diffusé les Jeux olympiques. Naturellement, nous sommes candidats à leur diffusion en 2024 à Paris", a tout de même tenu à rappeler le cadre du service public. "Si le détenteur de droits souhaite partager ces droits entre plusieurs acteurs, on va l'étudier bien évidemment", a-t-il par ailleurs ajouté, interrogé sur un possible partage avec TF1.

"Si les JO n'étaient pas diffusés sur le service public, ce serait historique !"

Alors que le service des sports doit lui aussi faire des économies, notamment sur les acquisitions de droits, Laurent-Eric Le Lay a rappelé que le Tour de France, Roland-Garros et le Tournoi des 6 nations étaient les "trois piliers" à conserver en priorité. "S'il y a un des sports qui a le moins besoin de France Télévisions, c'est le football. Ses enjeux financiers sont plutôt avec nos confrères payants", a ajouté le patron des sports, tout en se disant "ravi" de diffuser pour l'instant la Coupe de France et la Coupe de la Ligue.

Interrogé sur les économies imposées aux sports de France Télé, Laurent Luyat a pour sa part commenté : "On est un petit peu inquiets. On a des grosses économies à faire. Il faut que nos grands évènements soient maintenus. Si les JO n'étaient pas diffusés sur le service public, ce serait historique ! (...) Il faut rappeler que tous nos évènements cartonnent ! Ce sont des audiences énormissimes. Les JO font monter les audiences des chaînes à l'année. Il ne faut pas l'oublier. Le sport est très important sur FTV", a commenté le journaliste.

"On préférerait que 'Stade 2' soit un peu plus tard"

Interrogé un peu plus tard sur "Stade 2", le magazine sportif de France 2, Laurent-Eric Le Lay a assuré qu'il ferait "tout" pour qu'il soit maintenu à l'antenne dans les années à venir. "On préférerait que ce soit un peu plus tard", a-t-il cependant reconnu à propos de la diffusion du magazine en milieu d'après-midi. Et d'ajouter : "Ca fait partie de la vie des chaînes. C'est aussi accepter une certaine flexibilité. Sur une chaîne généraliste, on parle de sport mais pas que".

Ecoutez l'intégralité des "Dessous de l'écran" du dimanche 4 février 2018.

Laurent-Eric Le Lay
Laurent-Eric Le Lay
"Stade 2" de retour à 17h30 dans une nouvelle formule dès le 8 janvier
Sur le même thème
l'info en continu
TikTok bannit à son tour Dieudonné de sa plateforme
Internet
TikTok bannit à son tour Dieudonné de sa plateforme
"Une saison au zoo" : La saison 12 démarre le 31 août sur France 4
Programme TV
"Une saison au zoo" : La saison 12 démarre le 31 août sur France 4
Qui sont les acteurs les mieux payés en 2020 ?
Cinéma
Qui sont les acteurs les mieux payés en 2020 ?
"Le Prince de Bel-Air" : Un remake produit par Will Smith en préparation
Séries
"Le Prince de Bel-Air" : Un remake produit par Will Smith en préparation
"La garçonne" : La série événement avec Laura Smet arrive le 31 août sur France 2
Programme TV
"La garçonne" : La série événement avec Laura Smet arrive le 31 août sur France...
"Alex Hugo" de retour le 2 septembre sur France 2
Programme TV
"Alex Hugo" de retour le 2 septembre sur France 2
Vidéos Puremedias