Le fils d'Eva Joly critique sévèrement Jean-Michel Aphatie, "alléché par l'odeur du sang"

Partager l'article
Vous lisez:
Le fils d'Eva Joly critique sévèrement Jean-Michel Aphatie, "alléché par l'odeur du sang"
Jean-Michel Aphatie
Jean-Michel Aphatie © Canal+
Le fils d'Eva Joly, Julien Joly, s'en prend au professionnalisme du journaliste politique Jean-Michel Aphatie après la publication d'une information exclusive sur l'état de santé de la responsable politique.

Dimanche dernier, vers 22h, Eva Joly a été victime d'une chute "sans gravité" dans un escalier à la sortie d'un cinéma de Montparnasse où elle s'était rendue seule. Hospitalisée, elle est sortie de l'hôpital Cochin moins de 24 Heures après son admission. Par conséquent, l'entourage de la candidate écologiste a dû annuler, tard dans la soirée de dimanche, son interview prévue lundi matin sur RTL, face à Jean-Michel Aphatie .

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"

Aujourd'hui, dans une tribune publiée sur Rue89, le fils d'Eva Joly livre une violente critique contre le journaliste politique de RTL, par ailleurs chroniqueur au "Grand journal de Canal+". En cause : un tweet de Jean-Michel Aphatie publié à 00h04 dans la nuit de dimanche à lundi où le "grand éditorialiste" a écrit : "Info RTL : Eva Joly hospitalisée, sa campagne est momentanément arrêtée".

"Personne ne sait rien, à ce moment, de l'état de santé d'Eva Joly et des éventuelles conséquences sur sa campagne. Les examens médicaux se poursuivent, écrit Julien Joly. Soixante minutes, c'est le temps que Jean-Michel Aphatie aura tenu, seul possesseur d'une information inexploitable parce qu'incomplète. En moins de soixante signes, Jean-Michel Aphatie improvise sur une info manquante, il l'invente, et la sentence tombe : la campagne est 'momentanément arrêtée'", poursuit-il.

Puis, le fils d'Eva Joly prend pour cible le professionnalisme de Jean-Michel Aphatie, celui-là même "qui a érigé le professionnalisme en valeur cardinale du traitement de l'actualité", explique-t-il. "Et c'est pourtant cet homme qui a publié dans la nuit de dimanche une information tronquée, sans la vérifier, sans la recouper, sans prendre la moindre précaution ni faire le moindre effort (...) Un stagiaire aurait fait mieux (...) Il y a quelques rédactions indépendantes, sur Internet notamment, qui pourraient lui apprendre que l'information en ligne n'oblige pas à confondre vitesse et précipitation", conclut-il.

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 14 au 20 novembre 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 14 au 20 novembre 2020
"La villa des coeurs brisés" : Découvrez les candidats de la saison 6 sur TFX
Programme TV
"La villa des coeurs brisés" : Découvrez les candidats de la saison 6 sur TFX
Audiences : Quelle performance pour "La flamme", la série de Jonathan Cohen sur Canal+ ?
Audiences
Audiences : Quelle performance pour "La flamme", la série de Jonathan Cohen sur...
"Bodyguard" : France 2 diffuse la mini-série britannique événement à partir du 16 novembre
Programme TV
"Bodyguard" : France 2 diffuse la mini-série britannique événement à partir du 16...
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
Séries
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux mesures sanitaires
TV
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux...
Vidéos Puremedias