Le patron de SFR première victime du succès de Free Mobile

Partager l'article
Vous lisez:
Le patron de SFR première victime du succès de Free Mobile
Franck Esser
Franck Esser © Abaca
Alors que SFR a perdu 200.000 abonnés depuis le lancement des offres Free Mobile, nos confrères du "Figaro" indiquent que le patron de la filiale de Vivendi est "sur le départ".

Alors que Free Mobile communiquera pour la première fois en mai prochain le nombre de ses abonnés, les dirigeants de Bouygues Télécom ont estimé la semaine dernière que le quatrième opérateur avait recruté 2,2 millions d'abonnés depuis le lancement de ses offres, en janvier dernier. Un résultat qui placerait Free Mobile parmi les réussites les plus fulgurantes du secteur, même si la nouvelle filiale d'Iliad connaît quelques ratés.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

Face à ce succès fulgurant, l'ensemble de la concurrence fléchit. Il y a quelques jours, SFR a reconnu que 200.000 de ses abonnés sont partis rejoindre Free entre janvier et février. Selon Le Figaro, ces mauvais résultats devraient coûter sa place au patron de SFR.

"Free a provoqué un véritable tremblement de terre en se lançant sur le marché du mobile et en prenant de court tous ses concurrents. Une révolution en profondeur qui touche immanquablement les états-majors. SFR pourrait être la première victime de cet effet de souffle, jamais vu en Europe. En effet, selon nos informations, Frank Esser, PDG de l'opérateur, est sur le départ", indiquent nos confrères. Les Echos évoque le nom de Jean-Bernard Lévy pour prendre sa succession.

Propriétaire de SFR, le groupe Vivendi a dit s'attendre à deux années compliquées en raison de l'émergence d'un quatrième opérateur en France. "2012 et 2013 seront des années plus difficiles que 2011. Il faudra attendre 2014 pour retrouver une belle croissance", a indiqué il y a quelques jours Jean-Bernard Lévy, le président du directoire de Vivendi. Selon les analystes, à l'instar des opérateurs historiques, SFR pourrait procéder à des licenciements (ou tout du moins un nouvellement des départs à la retraite) pour limiter la baisse de ses marges.

Mise à jour : Vivendi a officialisé le remplacement de Franck Esser par Jean-Bernard Lévy, le soir du 26 mars 2012.

commentaires
comments powered by Disqus
l'info en continu
RT France recrute Alain Juillet, ancienne figure de la DGSE
TV
RT France recrute Alain Juillet, ancienne figure de la DGSE
"Un si grand soleil" : Une comédienne historique quitte le feuilleton de France 2
Séries
"Un si grand soleil" : Une comédienne historique quitte le feuilleton de France 2
Disney+ dévoile son premier spot publicitaire en France
SVOD
Disney+ dévoile son premier spot publicitaire en France
Laurent Bignolas incapable de présenter "Télématin" à cause d'une extinction de voix
TV
Laurent Bignolas incapable de présenter "Télématin" à cause d'une extinction de...
"Riverdale" : Deux acteurs quittent la série
Séries
"Riverdale" : Deux acteurs quittent la série
"C l'hebdo" : Les larmes d'un médecin humanitaire face à la situation en Syrie
TV
"C l'hebdo" : Les larmes d'un médecin humanitaire face à la situation en Syrie
Vidéos Puremedias