Les SDJ de France Télévisions interpellent la ministre de la Culture

Partager l'article
Vous lisez:
Les SDJ de France Télévisions interpellent la ministre de la Culture
France Télévisions
France Télévisions © Nathalie Guyon / FTV France 5
Les journalistes du groupe audiovisuel public signent une lettre ouverte ce matin dans "Libération".

C'est un appel au secours. Les sociétés de journalistes de France 2, France 3 et francetvinfo.fr signent ce matin une tribune dans Libération adressée à la nouvelle ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay. En ligne de mire, la future chaîne d'info du service public qui "inquiète" les rédactions de France Télévisions "depuis plusieurs mois."

À lire aussi
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets racistes et homophobes
TV
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets...
Affaire Duhamel : François Morel dénonce sur Inter "l'esprit de meute" des médias et tacle sa propre station
Radio
Affaire Duhamel : François Morel dénonce sur Inter "l'esprit de meute" des médias...
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème technique"
TV
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème...

"Un manque d'ambition et une méconnaissance du travail"

"Madame la ministre, le choix de baptiser cette nouvelle offre 'France Info' est un 'symbole'. Le 'symbole' d'une entité singulière de Radio France, avec un ton et une ligne éditoriale qui lui sont propres. Comment peut-elle aujourd'hui prétendre rassembler l'audiovisuel public dans toute sa diversité ?", écrivent les SDJ, rappelant que la station radio a "une grande notoriété" et un "sérieux incontestable", mais une présence "faible sur le numérique."

Dans cette lettre ouverte, les journalistes se demandent comment ce projet "peut prétendre incarner le renouveau et conquérir des publics qui boudent les médias traditionnels au profit des réseaux sociaux ou des sites de 'réinformation'." Selon eux, le projet de fusion des rédactions ne voit dans le numérique qu'un canal de diffusion des contenus de la chaîne. "Cela témoigne à la fois d'un manque d'ambition et d'une méconnaissance du travail réalisé par les journalistes de FranceTV Info, CultureBox et Géopolis", poursuivent-ils, précisant que "France Télévisions s'est hissé à la cinquième place des sites d'informations."

"Marchandage politique"

Les syndicats des journalistes de France Télévisions veulent préserver un service public, qui "se distingue par une offre riche et plurielle." "Demain, cette diversité disparaîtra, de fait, sous la marque unique France Info", se désolent-ils, pointant du doigt qu'il s'agit plus du "résultat d'un marchandage politique, déconnecté de la réalité du travail des rédactions." Ils concluent : "Serez-vous la ministre qui recréera l'ORTF ?".

l'info en continu
"Et si on se rencontrait ?" : M6 prépare une nouvelle émission de dating
TV
"Et si on se rencontrait ?" : M6 prépare une nouvelle émission de dating
Audiences février : TF1 leader en forme, F2 en hausse, M6 au top grimpe sur le podium, Arte et CNews survitaminées
Audiences
Audiences février : TF1 leader en forme, F2 en hausse, M6 au top grimpe sur le...
Salon de l'agriculture annulé : Les chaînes de télé invitent la ferme sur leurs plateaux cette semaine
TV
Salon de l'agriculture annulé : Les chaînes de télé invitent la ferme sur leurs...
"A prendre ou à laisser" : Le jeu de Cyril Hanouna ne reviendra pas ce lundi sur C8
TV
"A prendre ou à laisser" : Le jeu de Cyril Hanouna ne reviendra pas ce lundi sur C8
CNews : Le maire de Grenoble tacle en direct Vincent Bolloré, Jean-Pierre Elkabbach le défend
TV
CNews : Le maire de Grenoble tacle en direct Vincent Bolloré, Jean-Pierre...
Un photographe du journal "L'union" violemment agressé à Reims, une enquête pour tentative de meurtre ouverte
Presse
Un photographe du journal "L'union" violemment agressé à Reims, une enquête pour...
Vidéos Puremedias