Maïtena Biraben : Canal+ condamnée à lui verser 3,4 millions d'euros

Partager l'article
Vous lisez:
Maïtena Biraben : Canal+ condamnée à lui verser 3,4 millions d'euros
Maïtena Biraben
Maïtena Biraben © Abaca
L'ex-présentatrice du "Grand Journal" avait attaqué la chaine cryptée après son licenciement de Canal+ en 2016.

Maïtena Biraben commence bien la journée. Comme le rapporte "L'Express" aujourd'hui, l'animatrice a gagné son combat contre Canal+ devant le conseil de prud'hommes. Ce jeudi, les conseillers prud'homaux ont estimé dans leur délibéré que son licenciement en 2016 par Canal+ était dénué de cause réelle et sérieuse, lui accordant la somme d'un peu plus de 3,4 millions d'euros. La chaîne cryptée peut faire appel de la décision.

À lire aussi
Le groupe Lagardère perquisitionné par le parquet national financier
Justice
Le groupe Lagardère perquisitionné par le parquet national financier
France Télévisions condamné à indemniser le célèbre "homme en slip à la pelle"
Justice
France Télévisions condamné à indemniser le célèbre "homme en slip à la pelle"
Gérard Louvin et son mari visés par une nouvelle enquête pour "viols sur mineurs"
Justice
Gérard Louvin et son mari visés par une nouvelle enquête pour "viols sur mineurs"
Départ de Thierry Ardisson de C8 : Canal+ condamné à verser plus de 5 millions d'euros à l'animateur
Justice
Départ de Thierry Ardisson de C8 : Canal+ condamné à verser plus de 5 millions...

Dans le détail toujours selon nos confrères, Maïtena Biraben touchera 38.456 euros de rappel de salaire sur mise à pied à titre conservatoire et 3.845 euros de congés payés afférents, 162.500 euros d'indemnités de préavis et 16.250 euros de congés payés afférents, sans oublier 138.356 euros d'indemnités de licenciement. Surtout, l'animatrice devrait recevoir 2.550.000 euros d'indemnités contractuelles de rupture et 510.000 euros d'indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse.

4 millions d'euros réclamés initialement

Le 18 juillet 2016, l'ex-présentatrice avait vu sa carrière se terminer par un licenciement pour faute grave à l'issue d'une difficile saison du "Grand Journal". Devant le conseil de prud'hommes il y a trois mois, celle qui officie désormais sur RMC avait réclamé 4 millions d'euros à son ancien employeur, dont 2,15 millions d'indemnités de rupture, 1,01 million d'euros pour licenciement sans cause réelle et sérieuse et 500.000 euros pour préjudice moral.

Contactée par puremedias.com, Canal+ n'a souhaité faire de commentaires.

Maïtena Biraben
Maïtena Biraben
Licenciement de Maïtena Biraben : Canal+ condamnée en appel à lui verser 3,5 millions d'euros
"Les grands entretiens" : Maïtena Biraben arrive sur LCP le 26 janvier à 23h
Maïtena Biraben va réaliser des interviews pour LCP
Plantée par Bilal Hassani, Maïtena Biraben déplore "un manque de respect" pour les auditeurs de RMC
Voir toute l'actualité sur Maïtena Biraben
Autour de Maïtena Biraben
  • France 5
  • Thierry Ardisson
  • Karine Le Marchand
l'info en continu
"The Artist" : Après le flop du lancement, Nagui mise sur une édition resserrée samedi sur France 2
TV
"The Artist" : Après le flop du lancement, Nagui mise sur une édition resserrée...
"En thérapie" : Arte dévoile le cast de la saison 2 de sa série à succès
Séries
"En thérapie" : Arte dévoile le cast de la saison 2 de sa série à succès
"En aparté" : L'émission culte revient en quotidienne sur Canal+ dès ce soir
Programme TV
"En aparté" : L'émission culte revient en quotidienne sur Canal+ dès ce soir
"Mais qui a tué Pamela Rose ?" : Kad Merad et Olivier Baroux vont adapter le film en série pour Canal+
Séries
"Mais qui a tué Pamela Rose ?" : Kad Merad et Olivier Baroux vont adapter le film...
Audiences radio été 2021 : France Inter et RTL en hausse, Skyrock en forme, Europe 1 souffle un peu
Audiences
Audiences radio été 2021 : France Inter et RTL en hausse, Skyrock en forme, Europe...
Attentats du 13 novembre : Manuel Valls dépose plainte pour "diffamation publique" après un doc d'Arte
Politique
Attentats du 13 novembre : Manuel Valls dépose plainte pour "diffamation publique"...