Manuel Valls fait condamner "Paris Match" pour "atteinte à la vie privée"

Partager l'article
Vous lisez:
Manuel Valls fait condamner "Paris Match" pour "atteinte à la vie privée"
Manuel Valls
Manuel Valls © Abaca
L'hebdomadaire avait publié fin août des photos volées montrant l'ancien Premier ministre avec sa nouvelle compagne.

Victoire pour le candidat à la mairie de Barcelone ! En septembre dernier, Manuel Valls avait décidé d'attaquer "Paris Match" en référé devant le tribunal de grande instance de Paris pour "atteinte à la vie privée et au droit à l'image". Le déclenchement de cette procédure faisait suite à la publication fin août par l'hebdomadaire de photos volées le montrant avec sa nouvelle compagne, la femme d'affaires catalane Susana Gallardo.

À lire aussi
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Presse
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
Presse
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
"Au coeur des régions" : Jean-Pierre Pernaut lance à son tour son propre magazine
Presse
"Au coeur des régions" : Jean-Pierre Pernaut lance à son tour son propre magazine
"France Football" change de périodicité à partir d'aujourd'hui
Presse
"France Football" change de périodicité à partir d'aujourd'hui

L'article ne montre pas Manuel Valls "sous un jour dévalorisant"

Pour atteinte au respect dû à sa vie privée et à son droit à l'image, Manuel Valls a fait condamner hier à Paris la société éditrice de "Paris Match" à lui verser 8.000 euros de provision et 2.000 euros au titre des frais de justice, selon une ordonnance de référé consultée par l'AFP. L'ex-Premier ministre avait demandé à l'origine 30.000 euros de provision et la publication d'un communiqué judiciaire en Une de "Paris Match".

"Le fait que Manuel Valls soit candidat potentiel (à l'époque, ndlr) à la mairie de Barcelone (...) n'est pas de nature à justifier, au nom du droit du public à l'information, la multiplication des détails sur les lieux de villégiature des intéressés ou la publication de photographies en maillot de bain", a estimé le juge, précisant que les photos démontrent "une traque incompatible avec sa liberté d'aller et venir". Toutefois, le magistrat a noté que l'article ne montre pas Manuel Valls "sous un jour dévalorisant" et a remarqué que celui-ci "a pu s'être montré complaisant à l'égard des médias concernant sa vie sentimentale" dans le passé.

Manuel Valls
Manuel Valls
Manuel Valls : "Une partie de la gauche est prête à excuser ceux qui ont tué les journalistes de 'Charlie Hebdo'"
Manuel Valls attaque "Paris Match" pour "atteinte à la vie privée"
Protection de "Charlie Hebdo" : Manuel Valls favorable à ce que l'Etat aide davantage le journal
Voir toute l'actualité sur Manuel Valls
Autour de Manuel Valls
l'info en continu
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Presse
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un danger pour la liberté"
TV
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un...
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
Presse
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
"Most Wanted Criminals" : Julian McMahon à la tête de la nouvelle série américaine de TF1 le mercredi 14 juillet
Programme TV
"Most Wanted Criminals" : Julian McMahon à la tête de la nouvelle série américaine...
Pour Marine Le Pen, Eric Zemmour se comporte comme "un candidat à la présidentielle"
Radio
Pour Marine Le Pen, Eric Zemmour se comporte comme "un candidat à la...
CNews : Pascal Praud règle ses comptes avec Sonia Devillers
TV
CNews : Pascal Praud règle ses comptes avec Sonia Devillers