Martin Bouygues : "Tout n'est pas à vendre, une entreprise n'est pas une marchandise comme une autre"

Partager l'article
Vous lisez:
Martin Bouygues : "Tout n'est pas à vendre, une entreprise n'est pas une marchandise comme une autre"
Martin Bouygues, au micro de RTL. © Dailymotion
Ce matin, Martin Bouygues, le président du groupe Bouygues, était l'invité de RTL.

Non, c'est non. Hier, le conseil d'administration de Bouygues a rejeté l'offre faite par Patrick Drahi de racheter Bouygues Telecom pour 10 milliards d'euros. Invité ce matin au micro de RTL, Martin Bouygues a justifié son choix. "Tout n'est pas à vendre. Une entreprise n'est pas une marchandise comme une autre, a-t-il expliqué. Tout n'est pas une histoire d'argent". Un véritable camouflet pour Patrick Drahi qui, avec son groupe Altice, pensait avoir fait une offre qui ne se refuse pas. Car 10 milliards d'euros, c'est 25% de plus que la valorisation actuelle de l'opérateur.

À lire aussi
Free dépose plainte contre Netflix
Téléphonie mobile
Free dépose plainte contre Netflix
Free déverrouille la 4G
Téléphonie mobile
Free déverrouille la 4G
SFR écope d'une amende de 40 millions d'euros
Téléphonie mobile
SFR écope d'une amende de 40 millions d'euros
Fusion de SFR et Virgin : Une amende de 80 millions d'euros infligée à Altice
Téléphonie mobile
Fusion de SFR et Virgin : Une amende de 80 millions d'euros infligée à Altice

Selon Martin Bouygues, ce rapprochement, faisant passer le nombre d'opérateurs de 4 à 3 sur le sol français, se serait heurté à de nombreuses contraintes et exigences de l'Autorité de la concurrence. Le patron de l'opérateur assure par ailleurs avoir confiance en l'avenir, grâce à ses nouvelles offres ADSL à bas coût. "Dans le fixe, notre offre déstabilise nos concurrents. Je comprends que ça les énerve et qu'ils cherchent à nous faire disparaître", a-t-il expliqué.

Par ailleurs, alors qu'Emmanuel Macron s'est montré publiquement hostile à ce rapprochement entre SFR/Numericable et Bouygues Telecom, Martin Bouygues a assuré qu'il n'avait subi aucune pression politique. "Ils m'ont laissé assumer le choix que je devais faire", a-t-il assuré, rappelant que le conseil d'administration du groupe a refusé "à l'unanimité" l'offre de Patrick Drahi. puremedias.com vous propose d'écouter l'intégralité de cette interview.

l'info en continu
"Barbie, le film" : Ryan Gosling jouera le "Ken" de Margot Robbie
Cinéma
"Barbie, le film" : Ryan Gosling jouera le "Ken" de Margot Robbie
Tir mortel d'Alec Baldwin : La production de "The Rookie" avec Nathan Fillion prend une décision radicale
Séries
Tir mortel d'Alec Baldwin : La production de "The Rookie" avec Nathan Fillion...
"Ca va être dur ce matin !" : Fou rire dans la pré-matinale de BFMTV
TV
"Ca va être dur ce matin !" : Fou rire dans la pré-matinale de BFMTV
Audrey Fleurot, Eric et Ramzy, Gérard Darmon... : Le cast de la saison 2 de "Lol : qui rit, sort" sur Amazon Prime
SVOD
Audrey Fleurot, Eric et Ramzy, Gérard Darmon... : Le cast de la saison 2 de "Lol :...
"C Politique-ment correct'" : Alain Finkielkraut s'en prend à "C Politique" sur France 5, Karim Rissouli lui répond
TV
"C Politique-ment correct'" : Alain Finkielkraut s'en prend à "C Politique" sur...
Valéry Giscard d'Estaing vivant : La gaffe d'Alba Ventura sur RTL
Radio
Valéry Giscard d'Estaing vivant : La gaffe d'Alba Ventura sur RTL