Martin Bouygues : "Tout n'est pas à vendre, une entreprise n'est pas une marchandise comme une autre"

Partager l'article
Vous lisez:
Martin Bouygues : "Tout n'est pas à vendre, une entreprise n'est pas une marchandise comme une autre"
Martin Bouygues, au micro de RTL. © Dailymotion
Ce matin, Martin Bouygues, le président du groupe Bouygues, était l'invité de RTL.

Non, c'est non. Hier, le conseil d'administration de Bouygues a rejeté l'offre faite par Patrick Drahi de racheter Bouygues Telecom pour 10 milliards d'euros. Invité ce matin au micro de RTL, Martin Bouygues a justifié son choix. "Tout n'est pas à vendre. Une entreprise n'est pas une marchandise comme une autre, a-t-il expliqué. Tout n'est pas une histoire d'argent". Un véritable camouflet pour Patrick Drahi qui, avec son groupe Altice, pensait avoir fait une offre qui ne se refuse pas. Car 10 milliards d'euros, c'est 25% de plus que la valorisation actuelle de l'opérateur.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM
Radio
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM

Selon Martin Bouygues, ce rapprochement, faisant passer le nombre d'opérateurs de 4 à 3 sur le sol français, se serait heurté à de nombreuses contraintes et exigences de l'Autorité de la concurrence. Le patron de l'opérateur assure par ailleurs avoir confiance en l'avenir, grâce à ses nouvelles offres ADSL à bas coût. "Dans le fixe, notre offre déstabilise nos concurrents. Je comprends que ça les énerve et qu'ils cherchent à nous faire disparaître", a-t-il expliqué.

Par ailleurs, alors qu'Emmanuel Macron s'est montré publiquement hostile à ce rapprochement entre SFR/Numericable et Bouygues Telecom, Martin Bouygues a assuré qu'il n'avait subi aucune pression politique. "Ils m'ont laissé assumer le choix que je devais faire", a-t-il assuré, rappelant que le conseil d'administration du groupe a refusé "à l'unanimité" l'offre de Patrick Drahi. puremedias.com vous propose d'écouter l'intégralité de cette interview.

l'info en continu
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
TV
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
Séries
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
TV
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
Programme TV
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une 100% masculine
Presse
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une...
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Confinement
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Vidéos Puremedias