Matinale d'Europe 1 : Furieux, Bernard Tapie quitte deux fois le studio

Partager l'article
Vous lisez:
Matinale d'Europe 1 : Furieux, Bernard Tapie quitte deux fois le studio
Bernard Tapie au micro d'Europe 1 dans la matinale de Thomas Sotto © Dailymotion
Bernard Tapie a quitté brusquement et à deux reprises le studio de la matinale d'Europe 1 aujourd'hui. Il a notamment eu un échange très tendu avec Thomas Sotto.

Ambiance électrique ce matin dans la matinale d'Europe 1. Ce vendredi, Thomas Sotto a eu le plus grand mal à interroger son invité du jour pour "L'interview vérité", Bernard Tapie, venu visiblement parler des européennes, de l'affaire Guéant et de l'arbitrage ou encore du Mondial.

À lire aussi
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en forme, Europe 1 au plus bas
Audiences
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en...
"13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut
TV
"13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut
Audiences : "La Stagiaire" leader, début mitigé pour "Un homme ordinaire" sur M6, catastrophe pour TF1
Audiences
Audiences : "La Stagiaire" leader, début mitigé pour "Un homme ordinaire" sur M6,...

"Il est rentré dans le studio et il vient de le quitter"

Tout est parti apparemment de l'annonce de cet interview par la speakerine de la radio, Julie, et par Thomas Sotto lui-même. A 7h38, Thomas Sotto a ainsi déclaré à l'antenne : "Lundi matin, Claude Guéant sera devant les policiers de la Brigade financière qui veulent comprendre quel rôle a pu jouer l'ancien bras droit de Nicolas Sarkozy dans l'arbitrage Tapie. Bernard Tapie qui est tout de suite mon invité". A 7h39, c'est Julie qui à son tour a "teasé" l'interview : "On ne l'a pas entendu depuis longtemps alors que l'affaire de l'arbitrage revient sur le devant de la scène. Dans un instant, Bernard Tapie, invité exceptionnel de Thomas Sotto".

Ces annonces n'ont visiblement pas du tout plu à l'homme d'affaires. Après le rappel des titres de 7h40, Thomas Sotto a ainsi subitement annoncé que Bernard Tapie avait quitté le plateau pendant la pub. "Un rebondissement puisque Bernard Tapie n'a pas aimé la façon dont nous avons annoncé sa venue. Il est rentré dans le studio et il vient de le quitter. Il est encore dans les locaux d'Europe 1. Je ne désespère pas qu'il reprenne sa place dans ce studio" a expliqué le journaliste, avant de passer à la chronique de Daniel Cohn-Bendit.

"La convocation de Guéant, tout le monde s'en fout !"

Après de longues discussions, la direction d'Europe 1 a fini par convaincre Bernard Tapie de revenir dans le studio pour une interview décalée à 8h50. Mais cette dernière ne s'est pas non plus déroulée tout à fait comme prévu. Thomas Sotto a commencé par interroger l'ancien président de l'OM sur l'incident de 7h40. "Je suis venu parce qu'il y a un peu plus de 20 ans, j'ai fait un gros score aux élections européennes et que l'Europe était en train de devenir ce qu'on espérait qu'elle devienne. Il me semblait que c'était ça l'objet de mon invitation" a expliqué un Bernard Tapie très en colère.

Avant de lancer à Thomas Sotto : "Alors à partir du moment où dans le titre, vous vous croyez permis de dire : 'le rebondissement, monsieur Guéant va être convoqué'. Je vous signale que c'est attendu, tout le monde le sait. Et je n'y aurais pas prêté plus d'attention que ça si vous aviez eu l'élégance, il y a quelques semaines, d'annoncer à vos auditeurs que la première demande du CDR (structure publique gérant le passif du Crédit Lyonnais, ndlr), qui était la demande d'annulation de l'arbitrage, ils avaient perdu. Vous voyez, ça c'est une information !". Et Bernard Tapie de conclure à propos de cette "information" : "Celle-là, ils en ont été privés. Les gens ne savent pas, à l'heure qu'il est, que le CDR a perdu dans sa demande d'annulation de l'arbitrage. Vous voyez, il y a deux poids deux mesures, la convocation de Guéant, tout le monde s'en fout !" a-t-il lâché.

Thomas Sotto a alors tenté d'apaiser les choses en parlant des Européennes avec l'homme d'affaires. Après quelques minutes plus calmes, le matinalier est ensuite revenu à l'affaire de l'arbitrage, provoquant de nouveau la colère de Bernard Tapie. "Je ne vous laisserai pas aller là-dedans. Je vais vous le résumer en deux mots si ça ne vous dérange pas" l'a coupé Bernard Tapie. Ce dernier s'est alors lancé dans un résumé personnel de l'affaire durant lequel il a semblé très agacé par plusieurs remarques de Thomas Sotto. Pugnace, le matinalier d'Europe 1 est quand même revenu une nouvelle fois sur Claude Guéant, demandant notamment à Bernard Tapie le rôle qu'avait joué l'ancien proche de Nicolas Sarkozy dans l'arbitrage et d'évoquer les contacts qu'il aurait eus avec lui dans cete affaire.

"Ce qui vous intéressait, c'était de touiller la merde !"

La situation s'est alors tendue un peu plus. "Je ne vous répondrai plus à ça (...) Je vais vous dire une chose. Ce que Monsieur Guéant a à dire ne m'intéresse pas. Ce qui m'intéressait, c'était de venir parler de l'Europe. Vous, ce qui vous intéressait, c'était de touiller la merde pour essayer de parler un peu de l'arbitrage !" s'est emporté Bernard Tapie. "C'est de parler de tout" s'est défendu Thomas Sotto.

"Vous ne connaissez rien à cette affaire. Vous ne connaissez que ce que les journalistes véreux font passer en messages" a poursuivi Bernard Tapie. Alors que Thomas Sotto demandait à l'homme d'affaires qui avait pris la décision de l'arbitrage, ce dernier a lancé brusquement "Allez, merci beaucoup, à très bientôt. Ça va !", avant de quitter le micro tout en refusant de serrer la main au matinalier et en lui tapotant sur la tête. "Bah voilà. Vous ne répondrez pas aux questions. Merci en tout cas d'être venu" a enchaîné Thomas Sotto.

On a alors pu entendre un Bernard Tapie plus énervé que jamais revenir et répondre : "Laissez, si ça ne vous dérange pas, la Justice faire son boulot ! Voyez ! D'accord !". "Eh, Arrêtez !" a alors lancé à l'antenne Thomas Sotto après que Bernard Tapie lui eut tapoté la tête une deuxième fois. Avant de conclure : "Enfin bon, bref. Merci d'être venu en tout cas Bernard Tapie et d'avoir répondu en partie aux questions". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

Bernard Tapie
Bernard Tapie
Bernard Tapie sur la fausse annonce de son décès : "Je ne suis pas au mieux mais il faudra encore attendre"
"Je n'ai jamais vu une horreur pareille !" : Bernard Tapie flingue le documentaire de BFMTV... sur BFMTV !
Fausse mort de Bernard Tapie : L'homme d'affaires tacle "Le Monde" et son absence de neutralité
"Je rentre dans le dur" : Privé de voix, Bernard Tapie s'exprime sur son état de santé sur CNews
Voir toute l'actualité sur Bernard Tapie
Autour de Bernard Tapie
  • Eva Joly
  • Doc Gyneco
  • Luis Fernandez
  • Sophie Tapie
  • Nora Arnezeder
Sur le même thème
l'info en continu
"20 ans à nouveau : 5 mamans incognito" : TFX lance sa nouvelle télé-réalité le 15 octobre
Programme TV
"20 ans à nouveau : 5 mamans incognito" : TFX lance sa nouvelle télé-réalité le 15...
Pernaut, Akenathon, Lemercier, etc. : France Bleu fête ses 40 ans vendredi avec 44 personnalités
Radio
Pernaut, Akenathon, Lemercier, etc. : France Bleu fête ses 40 ans vendredi avec 44...
"Les petits meurtres d'Agatha Christie" : Samuel Labarthe et sa bande tirent leur révérence le 16 octobre sur France 2
Programme TV
"Les petits meurtres d'Agatha Christie" : Samuel Labarthe et sa bande tirent leur...
"Les comiques préférés des Français" : Laurence Boccolini débarque en prime le 10 octobre sur France 2
Programme TV
"Les comiques préférés des Français" : Laurence Boccolini débarque en prime le 10...
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Cyril Hanouna accuse les "dessins de 'Charlie Hebdo'" de "mettre de l'huile sur le feu"
TV
Cyril Hanouna accuse les "dessins de 'Charlie Hebdo'" de "mettre de l'huile sur le...
Vidéos Puremedias