Messe polémique sur France Culture : Piégée par l'archevêque d'Avignon, la station s'explique

Partager l'article
Vous lisez:
Messe polémique sur France Culture : Piégée par l'archevêque d'Avignon, la station s'explique
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Monseigneur Jean-Pierre Cattenoz lors de l'homélie du 15 juillet
Monseigneur Jean-Pierre Cattenoz lors de l'homélie du 15 juillet © Youtube
L'homélie prononcée lors de la messe retransmise il y a quelques jours sur France Culture a choqué des auditeurs.

La messe est dite. Une fois n'est pas coutume, France Culture a défrayé la chronique en diffusant sur son antenne une messe particulière il y a quelques jours. Retransmise en direct de de Notre-Dame des Doms à Avignon dans le Vaucluse, elle a été assurée par Monseigneur Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d'Avignon. Au cours de son homélie du 15 juillet, l'homme d'église a notamment pris pour cible le "mariage pour tous", qui "peut bien exister" mais "ne sera jamais qu'une amitié, aussi belle soit-elle", mais aussi le droit à l'avortement à propos duquel il a déclaré, affirmant citer le Pape François : "Au siècle dernier, tout le monde était scandalisé par ce que faisaient les nazis pour entretenir la pureté de la race. Aujourd'hui, nous faisons la même chose, mais avec des gants blancs".

À lire aussi
"Même après 40 ans de blanchiment et fraude fiscale" : Philippe Caverivière se paye Isabelle Balkany à qui "il faudrait 5.000 euros par mois pour vivre"
Radio
"Même après 40 ans de blanchiment et fraude fiscale" : Philippe Caverivière se...
"Une nouvelle étape d'un démantèlement" : Les journalistes de France Inter refusent la fusion de leur rédaction avec une partie de Franceinfo et France Culture, Léa Salamé monte au créneau
Radio
"Une nouvelle étape d'un démantèlement" : Les journalistes de France Inter...
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les agriculteurs après la venue mouvementée d'Emmanuel Macron au salon de l'agriculture
Radio
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les...
"Sonia Mabrouk à la matinale de France Inter" : Gaspard Proust ironise sur le "bordel" que crée dans les médias la décision du Conseil d'État sur CNews
Radio
"Sonia Mabrouk à la matinale de France Inter" : Gaspard Proust ironise sur le...

Sur ce dernier point, l'archevêque a même confessé, en référence à Simone Veil : "Je vous avoue que j'ai pleuré il y a quelques semaines en voyant conduire au Panthéon de la République le corps de celle qui a permis la légalisation de l'avortement". Cette homélie d'une dizaine de minutes a suscité nombre de réactions indignées sur les réseaux sociaux.

"Je n'écoute pas la messe le dimanche sur France Culture"

Interrogée mardi par "Tétu", la directrice de France Culture est revenue sur la polémique. "J'ai découvert l'existence de cette homélie de l'archevêque d'Avignon via les tweets. Et même un peu plus tard, puisque je n'écoute pas la messe le dimanche à France Culture", avoue Sandrine Treiner. Sollicitée par le médiateur de Radio France, elle avait qualifié quelques jours plus tôt les propos de Mgr Jean-Pierre Cattenoz, publiquement connu pour ses positions conservatrices sur les questions de société, de "propos déplacés". Elle a écrit à la Conférence des évêques de France dans l'attente d'un rendez-vous pour "faire en sorte que ce genre de situation ne se reproduise pas".

La directrice souligne que les contenus relatifs aux émissions cultuelles sont placés sous la responsabilité d'un producteur délégué, le frère Jérôme Rousse-Lacordaire. Egalement questionné par "Tétu", ce frère dominicain explique de son côté que c'est un autre prêtre qui devait à l'origine prononcer l'homélie de la messe à Avignon et qu'il a été remplacé une dizaine de jours avant par l'archevêque, sans aucune justification et sans que le producteur n'ait son mot à dire.

Il n'a pas jugé utile d'informer France Culture de ce changement d'intervenant, rappelant que chaque prêtre est maître en son église. "Je n'imaginais pas qu'il prendrait en quelque sorte l'homélie d'une messe pour une tribune pour lancer des anathèmes", explique le frère Rousse-Lacordaire. Il estime que l'archevêque n'a rien improvisé, poussant même le souci du détail jusqu'à se faire filmer afin que la vidéo de l'homélie soit disponible sur le site du diocèse.

"Ces obligations ne sauraient être une tribune"

"Tétu", qui craint que l'acte de l'archevêque d'Avignon ne crée un précédent propice à de futurs débordements, souligne qu'aucun garde-fou n'existe à l'heure actuelle pour la maîtrise de l'antenne de France Culture lors de ces retransmissions, qui font d'ailleurs partie du cahier des charges de Radio France.

"Ces obligations ne sauraient être une tribune, estime cependant la directrice de France Culture sur le site de la station. "C'est la première fois, à ma connaissance, qu'une pareille situation se présente et est imposée, en direct, sur notre antenne", ajoute-t-elle. Et de rappeler auprès de "Tétu" : "Toutes les discussions concernant un éventuel changement sur la présence de la religion catholique sur notre antenne passent par Radio France et par l'instance de régulation entre les cultes qui est le bureau des cultes du ministère de l'Intérieur". Le podcast intégral de la fameuse messe est toujours disponible sur le site de France Culture.

l'info en continu
Les Enfoirés 2024 : Voici la liste de toutes les chansons du concert
TV
Les Enfoirés 2024 : Voici la liste de toutes les chansons du concert
"C'est une histoire de gros sous..." : Arthur Dupont regrette l'arrêt brutal des "Petits meurtres d'Agatha Christie" sur France 2
TV
"C'est une histoire de gros sous..." : Arthur Dupont regrette l'arrêt brutal des...
"C'est un risque que nous prenons" : Maxime Saada assume "pleinement les débordements" de Cyril Hanouna dans "TPMP"
TV
"C'est un risque que nous prenons" : Maxime Saada assume "pleinement les...
"Les Enfoirés 2024" : Ycare, Santa, Yvon Demol, Gaëtan Roussel... Qui sont les 6 nouvelles recrues de la troupe ?
TV
"Les Enfoirés 2024" : Ycare, Santa, Yvon Demol, Gaëtan Roussel... Qui sont les 6...
"C'est absolument scandaleux !" : Dans "C à vous", Élise Lucet s'emporte contre la campagne de LFI utilisant l'image Nathalie Saint-Cricq
TV
"C'est absolument scandaleux !" : Dans "C à vous", Élise Lucet s'emporte contre la...
Santa nouvelle recrue des Enfoirés : "J'ai été prise d'émoi de les voir reprendre ma chanson 'Popcorn salé'"
Interview
Santa nouvelle recrue des Enfoirés : "J'ai été prise d'émoi de les voir reprendre...