Michel Sardou : "Les artistes ont une mentalité de fonctionnaires"

Partager l'article
Vous lisez:
Michel Sardou : "Les artistes ont une mentalité de fonctionnaires"
Michel Sardou, en concert.
Michel Sardou, en concert. © Abaca
Interrogé dans "Le Point", Michel Sardou ne mâche pas ses mots.

Michel Sardou a décidé de l'ouvrir. C'est dans Le Point, cette semaine, sur cinq pages. Le chanteur, de retour au théâtre dans quelques jours, tire à vue. Tout y passe. L'une de ses premières cibles, les artistes, intellectuels, politiques, bien moins engagés selon lui qu'à son époque.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
Denis Brogniart ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Voilà pourquoi l'épisode de ce soir a été raccourci"
Interview
Denis Brogniart ("Koh-Lanta : L'île des héros") : "Voilà pourquoi l'épisode de ce...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...

"Aujourd'hui, c'est un ruisseau d'eau tiède. Bienvenue chez les Bisounours ! Le langage de l'époque est très édulcoré, on tourne autour du pot", fustige-t-il. Le chanteur estime que la liberté d'expression a disparu, "il faut faire attention à ce que l'on dit ", il s'estime en "liberté surveillée". Si certains s'engagent encore, Michel Sardou ne les entend pas.

"C'est à vous faire regretter l'époque de Georges Marchais"

"Même les artistes ont une mentalité de fonctionnaires ! Ils ne se lancent plus sans l'assurance que l'Etat va les aider", lâche-t-il. Les chansons n'ont selon lui plus aucune aspérité aujourd'hui. "Je me demande où l'auteur veut en venir. Souvent, nulle part. Ca ne raconte rien, poursuit-il. Alors que la chanson française c'est le mot. Le mot juste. Désormais, on produit du son". Vlan. Pour Sardou, "il n'y a que les rappeurs qui ont des couilles". Il n'en cite pas car "il ne connaît pas les noms", et reconnaît qu'il en écoute peu, "car ça (lui) casse les oreilles".

Même les politiques ne trouvent plus grâce à ses yeux. Finie, l'idylle avec Nicolas Sarkozy. "Ca manque de tripes, c'est à vous faire regretter l'époque de Georges Marchais, il avait du chien le bougre". Il n'en reste qu'un qui "dit ce qu'il pense" : Jean-Luc Mélenchon, même si ses idées ne sont pas son "genre de beauté".

Sur le même thème
l'info en continu
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
TV
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
Séries
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
TV
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
Programme TV
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une 100% masculine
Presse
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une...
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Confinement
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Vidéos Puremedias