Moussa ("Koh-Lanta) : "J'aurais aimé faire une alliance avec les héros"

Partager l'article
Vous lisez:
Moussa ("Koh-Lanta) : "J'aurais aimé faire une alliance avec les héros"
Moussa
Moussa © Philippe Le Roux/ALP/TF1/Starface
Après l'élimination de Moussa, seul un héros accèdera aux poteaux vendredi prochain.

Une élimination si près de l'étape finale. Vendredi soir, après plus de cinq heures de compétition, Moussa n'est pas parvenu à trouver le dernier poignard en jeu dans la redoutable épreuve d'orientation de "Koh-Lanta". Faisant partie de la tribu des héros au début de l'aventure, il a été un des piliers de l'équipe jaune au sein de laquelle il a noué de solides liens, quitte à laisser de côté ses collègues héros. Une stratégie que certains téléspectateurs ont eu du mal à comprendre de la part de quelqu'un qui avait déjà participé au jeu d'aventures à deux reprises, en 2003 et en 2012, avant de prendre part à "L'île des héros". puremedias.com a interrogé Moussa sur son parcours cette saison.

À lire aussi
"On est où là ?" : Vincent Cassel tacle "Quotidien"
TV
"On est où là ?" : Vincent Cassel tacle "Quotidien"
Mort de Bertrand-Kamal ("Koh-Lanta") : Denis Brogniart lui avait adressé un message lors de la dernière finale
TV
Mort de Bertrand-Kamal ("Koh-Lanta") : Denis Brogniart lui avait adressé un...
Durée plus courte, davantage d'invités, ambiance de club de nuit : Laurent Ruquier lève le voile sur "On est en direct"
TV
Durée plus courte, davantage d'invités, ambiance de club de nuit : Laurent Ruquier...

Propos recueillis par Christophe Gazzano

Vous avez semblé complètement perdu lors de l'épreuve de l'orientation. Comment avez-vous vécu cet épisode ?
Complètement perdu, non. Mais j'ai été déstabilisé par plusieurs choses. J'avais un fardeau à cause de ma perte de poids. Avec 15 kg en moins, je n'avais plus de forces. Mais les règles sont les mêmes pour tout le monde. Si on ajoute à cela la chaleur, en plein cagnard à 40°C et cinq heures d'épreuve d'orientation... A cela s'ajoute la sortie médicale d'Alexandra. Franchement, cette épreuve, c'était la folie. Pourtant, je connaissais l'orientation puisque je l'avais fait en 2003. Je savais que garder son calme pouvait être un atout majeur et finalement, quand on entend Denis faire résonner l'alarme, on a la pression.

Vous étiez-vous préparé à cette épreuve ?
Oui et non. J'ai fait quelques treks en montagne et quelques révisions avant de partir. Je ne pensais pas arriver à ce stade. Sur place, au fur et à mesure que le stress monte, ça devient de plus en plus compliqué.

Vous qui avez pu tester l'orientation et les poteaux, quelle épreuve est la plus redoutable ?
C'est différent. Les poteaux, c'est en plein cagnard alors que l'orientation est une épreuve hyper longue. C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Les deux épreuves sont à la hauteur de l'aventure et sont les plus difficiles.

Quel bilan tirez-vous de cette aventure ?
Je considère que celle de 2003 était la plus dure et que celle de 2020 était peut-être la meilleure pour moi. Je suis beaucoup plus assagi. Cela vient sûrement du fait que je suis papa. J'ai eu le rôle du grand frère, j'ai eu besoin d'accompagner cette équipe jaune en tant qu'ancien aventurier dans la première partie de l'aventure. J'aurais aimé gagner plus d'épreuves, mais c'est comme ça...

Ils ont dit
"Je n'aurais pas dû douter de Teheiura"
Moussa

Vos relations avec les autres héros n'ont pas toujours été simples cette saison. Peut-on dire qu'il y a eu un avant et un après "épisode de la flèche" pour vous (épreuve au cours de laquelle Teheiura a cassé la flèche de Moussa, l'éliminant de la partie, ndlr) ?
Sur le moment, j'ai pensé que ma flèche n'était pas celle qui était située le plus loin. Et étant donné que Teheiura et Claude avaient de bons rapports, je pensais qu'ils se protégeaient mutuellement. Je n'aurais jamais dû réagir comme ça et quand je me suis vu à la télé, j'ai d'ailleurs envoyé un message à Teheiura pour m'excuser. Je n'aurais pas dû douter de lui. C'est l'homme parfait. Moi qui en général n'aime pas les prises de tête et suis plutôt un mec cool, j'étais au milieu de tous les problèmes (sourire) ! Mais c'est sûrement à cause de mon côté grand frère parce que je viens d'une grande famille.
Pour revenir aux héros, j'aurais aimé faire une alliance avec eux mais je n'ai pas eu le même accueil chez les jaunes que eux chez les rouges. J'ai dit à Teheiura que nos votes étaient communs, mais il a trouvé un collier et derrière, une histoire de liste est sortie selon laquelle on allait sauter un par un, moi y compris. Qu'est-ce-que vous auriez fait à ma place ? Si j'avais trahi les jaunes, on me l'aurait reproché ; idem chez les héros. Ma position n'était pas facile : choix du coeur ou choix de la raison ? J'ai essayé de bien faire, de tenir ma ligne de conduite.

Au début de l'aventure, vous étiez proche de Sam, votre "Padawan", qui a fini par grandir et par prendre son indépendance. Quelle image gardez-vous de lui ?
Je ne retiens que du positif du jeune Padawan, aka Terminator. Sam est jeune. J'espère le revoir dans une autre édition et j'espère qu'il aura réglé ce problème social. Face à dix aventuriers, je parie sur Sam. Avec le recul, je ne peux pas lui en vouloir. Il a rêvé pendant toutes ces années de rencontrer ses héros : il les a rencontrés, il a partagé une aventure avec eux. J'aurais juste aimé qu'il vienne me voir sur ses intentions de vote, mais sinon Sam est une bonne personne. On se parle très souvent au téléphone.

Parmi vos autres co-équipiers, Inès s'est illustrée par son fort caractère et son franc parler. Quel rapport entreteniez-vous avec elle ?
J'avais aussi bien de bons rapports avec Naoil, qu'Alexandra ou Inès. C'est vrai qu'Inès est une râleuse, mais je la considérais comme une petite soeur et rien d'autre. C'étaient des rapports amicaux.

Arrivez-vous à prendre de la hauteur par rapport aux critiques diffusées sur les réseaux sociaux ?
Je prends du recul et d'ailleurs les internautes devraient faire la même chose. "Koh-Lanta", c'est juste un jeu et rien d'autre. C'est vraiment dommage d'en arriver à des menaces de mort ou à des insultes, comme cela a été le cas pour Régis. "Koh-Lanta" est une belle aventure humaine à vivre ou à découvrir à la maison. Je pense que le confinement a joué et que c'est pour ça que cela a pris des proportions hors normes.

Ils ont dit
"Je préfère vivre mes rêves que rêver ma vie"
Moussa

Quels sont vos projets ?
On a fait un clip participatif pendant le confinement pour apporter un peu de joie à tout le monde. Ca a donné un titre qui s'appelle "Aventuriers" et qui est disponible sur Youtube et toutes les plateformes de téléchargement. Petite dédicace d'ailleurs à l'artiste Davassy, qui a partagé ce titre avec nous. J'ai d'autres projets en cours. Je préfère vivre mes rêves que rêver ma vie. Je suis dans l'événementiel et dans la production musicale et je veux continuer dans ce domaine. Après, je vais faire les formations qu'il faut pour peut-être devenir un jour animateur télé ou autres. En tout cas, je suis ouvert à toutes propositions.

Sur le même thème
l'info en continu
Gilles-William Goldnadel : "Je veux une présentatrice de JT moche à la télévision !"
TV
Gilles-William Goldnadel : "Je veux une présentatrice de JT moche à la télévision...
Distribution de Téléfoot : Canal+ assigne Mediapro en justice
Justice
Distribution de Téléfoot : Canal+ assigne Mediapro en justice
Départ de Marie-Sophie Lacarrau : Nathanaël de Rincquesen fait ses adieux à sa place dans le "13 Heures" de France 2
TV
Départ de Marie-Sophie Lacarrau : Nathanaël de Rincquesen fait ses adieux à sa...
Caroline Got quitte France Télévisions
TV
Caroline Got quitte France Télévisions
"Ligue du Lol" : Alexandre Hervaud, ex-chef du service web de "Libération", réclame 204.000 euros au quotidien
Presse
"Ligue du Lol" : Alexandre Hervaud, ex-chef du service web de "Libération",...
Le comédien Roger Carel est mort
TV
Le comédien Roger Carel est mort
Vidéos Puremedias