Nathalie Toulza Madar (TF1) : "Avec 'Intouchables', on a pris un risque"

Partager l'article
Vous lisez:
Nathalie Toulza Madar (TF1) : "Avec 'Intouchables', on a pris un risque"
François Cluzet et Omar Sy
François Cluzet et Omar Sy © Gaumont Distribution
Alors que TF1 diffuse "Intouchables" ce soir, TF1 fait le point avec Nathalie Toulza Madar, la directrice générale de TF1 Films Production, la filiale de coproduction cinéma de la chaîne.

Ce soir, TF1 propose la première diffusion en clair d'"Intouchables", la comédie d'Eric Toledano et Olivier Nakache, avec Omar Sy et François Cluzet. La Une attend beaucoup de ce film aux 19,5 millions d'entrées en France pour lequel elle a fixé des tarifs publicitaires élevés. Et pour cause, lors du montage financier du film, la chaîne a pré-acheté la première diffusion du film pour 1,9 million d'euros. A l'occasion de cette diffusion, puremedias.com fait le point avec Nathalie Toulza-Madar, la directrice générale de TF1 Films Production, la filiale de coproduction cinéma de la chaîne.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

Propos recueillis par Benoît Daragon.

puremedias.com : Vous diffusez "Intouchables" ce soir. Lors du montage financier du film, TF1 a apporté presque un quart du budget. Vous aviez senti que ce film allait devenir un succès phénoménal ?
Nathalie Toulza-Madar : On venait de faire "Tellement proches" avec Eric Toledano et Olivier Nakache. Du coup, ils m'ont envoyé le scénario de leur film suivant. J'ai eu imméditament un gros coup de coeur sur le script ! Sur le papier, c'était déjà drôle, percutant et émouvant ! Avec mon équipe, on était tous enthousiasmés. Donc on a suivi les producteurs et les réalisateurs. On leur a fait confiance.

Et vous avez accepté que la vedette du film soit Omar Sy, un acteur qui à l'époque était surtout cantonné aux seconds rôles?
Oui ! Même si lui aussi était déjà dans "Tellement proches", ce n'était pas le Omar Sy d'aujourd'hui ! Mais là encore, on a fait confiance aux réalisateurs et aux producteurs qui trouvaient que le rôle était fait pour lui. Le choix de François Cluzet s'est fait un peu plus tard, et il a été extraordinaire dans le rôle.

"Il y a quatre ans, on a pris un risque"

Vous avez pris un risque ?
Vous avez l'air surpris ! (rires) Oui, il y a quatre ans, on a pris un risque. Et la suite a montré qu'on a bien fait ! Quand j'ai vu le film pour la première fois, j'ai eu le sentiment, comme cela n'arrive que très rarement dans sa carrière, de voir un grand film. Quelques mois plus tard, il a fait presque 20 millions d'entrées. Ce film, c'est une très belle histoire pour les réalisateurs, pour Omar, pour les producteurs, pour Gaumont qui a parfaitement sorti le film. Et pour nous, ce soir, la diffusion du film est un grand moment ! On attend ça avec impatience.

Vous avez mis en place des tarifs publicitaires très élevés. Vous pensez dépasser les 12 millions de téléspectateurs ?
J'étais sûre que vous me demanderiez un pronostic ! (rires) J'ai bien évidemment un chiffre en tête mais je ne vous le donnerai pas par superstition. Je pense que ce film va toucher un grand nombre de personnes pour son premier passage à la télévision. "Bienvenue chez les Ch'tis", qui avait connu un succès comparable au cinéma et en DVD, rassemble énormément de gens lors de ses diffusions à la télévision. Le public a encore l'envie de le regarder quand il passe à la télévision. C'est la chance des grands films populaires.

"Il n'y a pas forcément corrélation entre audience télé et box-office"

Un gros succès en salles, c'est toujours l'assurance d'une grosse audience à la télévision ?
J'espère ! (rires) Mais il n'y a pas forcement de corrélation entre audience à la télévision et le box-office. Mais c'est toujours un bon signe quand un film marche en salles. La semaine dernière, "Le Prénom" a fait 7,7 millions de téléspectateurs en première diffusion. Un très bon score puisque c'est la plus grosse audience pour un film sur TF1 depuis la rentrée !

Vous aviez investi 2,4 millions d'euros dans "Intouchables". C'est une somme habituelle pour vous ou vous aviez investi plus que d'habitude ?
Je n'ai pas la moyenne exacte de nos investissements par film cette année-là. C'est un montant conséquent mais je n'ai pas le sentiment que ce soit extraordinaire. Mais on avait envie de faire ce film et on voulait vraiment qu'il soit chez nous.

Tous les ans, TF1 investit environ 40 millions d'euros dans le cinéma. Comment choisissez-vous vos films ?
La réglementation nous demande d'investir 3,2% de notre chiffre d'affaires publicitaire dans le cinéma français. Notre job, c'est de trouver les meilleurs films pour notre case cinéma du dimanche soir. Conformément à la ligne éditoriale du Ciné dimanche, on cherche des films de divertissement populaire et familial. En premier lieu, des comédies au sens large, avec des comédies pures comme "Supercondriaque" ou "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?" mais aussi des comédies romantiques ou des comédies d'aventures. Ce sont des films évènementiels comme l'ont été "Samba" ou "La Belle et la bête" en début d'année. Et enfin des films d'action comme "Non-Stop" ou "Lucy" de Luc Besson et des thrillers.

Ce sont essentiellement des grosses productions... Vous ne faites pas de films plus modestes ?
Si, quand on a fait "La Cage dorée" l'année dernière qui a finalement fait un million d'entrées ou "20 ans d'écart" avec Virginie Efira et Pierre Niney... Ce sont des réalisateurs nouveaux et de jeunes acteurs. Au premier semestre 2015, on va sortir "Un homme idéal" d'un jeune réalisateur, Yann Gozlan, avec Pierre Niney, Ana Girardot et j'adore ce film. On prend souvent des risques et on traite des registres de cinéma très variés. On a toujours la place pour des sujets différents et des castings nouveaux.

"Nous venons de signer Les Visiteurs 3"

Quels seront vos prochaines coproductions ?
Nous venons de signer "Les Visiteurs 3" qui marquera le retour du trio Clavier/Reno/Poiré dans la suite des "Visiteurs" 1 et 2. Cette semaine, nous avons sorti "Paddington", un film familial que j'aime beaucoup ! Le 31 décembre, on sort "Une heure de tranquillité", le nouveau Patrice Leconte avec Christian Clavier et Carole Bouquet. En début d'année, on aura "Bis" de Dominique Farrugia, qui sera projeté à l'Alpe d'Huez. On aura aussi le film de clôture du même festival : "Les Gorilles" de Tristan Aurouet avec JoeyStarr et Manu Payet.

Les sommes que vous investissez dans les films ont tendance à augmenter ou à baisser ?
On va attendre la fin de l'année pour faire le bilan mais, cette année, j'ai le sentiment que ça s'est calmé... Nous, on évite la surenchère de prix. Mais attendons de faire un bilan précis.

Le coup de gueule de Vincent Maraval a eu du bon ?
La polémique est partie d'un film sur lequel TF1 n'était pas. Donc je ne me suis pas vraiment sentie touchée !

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
bobbyewing

Commentaire qui ne vaut que si vous nous citez et démontrez les "conneries".



inderweltsein

"C'est juste la volonté de dénigrer ce qui a du succès"
Après m'avoir dit que je réécrivais l'histoire, décidément tu en sais beaucoup plus que moi sur mes pensées, Furious Angel ;)
C'est impossible de songer, que vraiment, ces films sont oubliables?

Enfin, non, le beau et l'art ne sont pas subjectifs: il y a une vérité en elle, objectives, à découvrir... Et donc les grandes oeuvres d'art se révèlent avec le temps, principalement parce qu'elles parviennent à inspirer d'autres oeuvres. Et c'est ainsi que ces oeuvres ne rentrent pas dans l'obscurité de l'oubli comme tant d'autres oeuvres, parce qu'elles inspirent sans cesse. C'est pour cela que de Vinci est éternel.
C'est pour cela que des films initialement rejetés, y compris par la critique, en sus du public, sont considérés parfois 30, 40 ans plus tard, comme des chefs d'oeuvre y compris par le public (j'ai une poignée d'exemple en tête si cela intéresse)
Les deux films sur lequel on s'écharpe ;) me semblent incapables d'inspirer quoique ce soit.

Quand ta supposition qu'un film qui fait une proposition artistique et intellectuelle, mémorable et éternelle ne puissent presque rien couter, tu iras dire cela à la MGM pour 2001 A Space Odyssey, à la United Artists pour Heaven's Gate, ou à la production de plupart des films que j'ai précité.

Bon sinon on s'arrête là? A une autre fois, sans doute sur une discussion où nous serons surement d'accord ;) (car d'ordinaire, je suis assez souvent en accord avec tes propos) (ce qui, m'apercevant par hasard, juste avant de valider, au dernier moment, que le monde est vraiment petit, ne m'étonne guère)



Furious Angel

Ben l'article parle de risque financier donc évidemment, on parle de risque financier. On parle du risque que prend le producteur.

Le risque dont tu parle, il est extrêmement subjectif, et il n'a aucun rapport parce qu'un film risqué intellectuellement peut très bien coûter très peu d'argent. Ca on le sait tous, tu enfonce une porte ouverte.

Dire que The Artist et Intouchables sont des films médiocres, c'est juste la volonté de dénigrer ce qui a eu du succès, on ne peut pas dire ça de ces films... Ils ont abordé des sujets difficiles, qui sur le papier n'ont RIEN pour séduire le grand public et pourtant ça a marché. Donc il y avait un risque à financer ces films. Un risque de perte financière, évidemment.



inderweltsein

Le désaccord qui nous sépare, tient au fait que tu ne songes au risque que sur un critère financier.
Quand je songe au risque aussi et avant tout sur un critère artistique, un critère intellectuel.
Or les films risqués artistiquement, le sont automatiquement financièrement. L'inverse n'est pas vrai (les films risqués financièrement ne le sont pas tous risqués artistiquement).
Ou pour faire un corrélaire: les films artistiquement médiocres sont souvent peu risqués (je ne dis pas que le risque n'existe pas, je dis qu'il est limité, le film a beaucoup de chance de fonctionner en salle qu'un film exigeant... c'est donc cocasse pour moi de lire quelqu'un qui met le pied dans le petit bassin qu'il a été nager dans les rapides)

Et, par ailleurs, oui, le critère d'avance sur recette refuse les avances aux films qui sont jugés capables de se financer sur le marché, par ce qu'ils ne sont pas risqués..
Ainsi, des films (d'ailleurs relativement médiocre), comme The Artist, Polisse, et Intouchables ne l'ont pas obtenu, justement parce que ils étaient jugés tout à fait capable de se financer, prenant peu de risques.
Qui a pris le plus de risques: TF1 avec Intouchables, France 3 avec The Artist... ou plutôt Arte avec Tabou de Miguel Gomes..

Ou pour aller à l'international, RiverRoad et Bill Polhad avec l'assistance de Summit, en finançant à partir de 2006 The Tree of Life, sorti en 2011, ou encore Brothers K et les frères Kriegsfeld avec l'aide de FilmNation et Glenn Basner, en finançant en 2010 To the Wonder sorti en 2013, tous deux immenses films de Terrence Malick. Ou encore Andreï Sigle et Proline Film assistés de FilmBoutique, en finançant l'incroyable Faust d'Alexandr Sokurov, tourné dans la langue de l'oeuvre de Goethe, c'est à dire... la langue de Goethe :D , l'allemand.
Tous ces financements ont été faits pratiquement uniquement par mécénat, sans se poser la question d'un retour sur investissement, et sans l'espérer un instant, en considérant que c'était de l'argent en grande partie perdu d'avance, et investi pour l'art cinématographique.
Alors sur le risque de TF1 ou de France 3, assez minime. C'est de la chochotte par rapport à ces financements courageux.



Furious Angel

Je le dis à chaque fois mais tu réécris complètement l'histoire après coup. Si c'était si simple de miser sur les bons films, ça se saurait...



Furious Angel

Bon bah t'as pas franchement eu de flair sur ce coup ^^



#SaveAlAqsa

Avec le casting et le staff technique je me demande bien ou ils voient un risque pris ...Surtout avec le martelage médiatique !!!
Le sujet du film était larmoyant et populaire donc tout pour une réussite à la française!!!



Eiphel Labéy

Je veux bien que l'absence de bons sentiments soit à la mode mais franchement ce film, sans être spécialement une prise de risque comme dit plus haut, est quand même touchant et réaliste (ce qui est déjà pas mal), et drôle en plus.



inderweltsein

Oui, oui.. Je le connais par coeur le discours "Sans France 3 qu'aurait-on fait !? blabla... Et puis heureusement que j'ai mis tous mes deniers, quel visionnaire je fus..."
Sauf que c'est beaucoup de presse, de spin, de propagande qui justement réécrit l'histoire pour se faire mousser, tout ça, pour la légende et ça n'a pas grand rapport avec la réalité..
Il n'a pas eu besoin d'aller voir Arte, non?
Donc ça n'était pas si risqué que ça ..
On lui a refusé l'avance sur recette, non?
Donc ça n'était pas si risqué que ça..



Furious Angel

Je suis certain que ça dépassera nettement les 10 millions



Furious Angel

Justement, tu sais à quel point The Artist a été dur à monter ?



jean-le-bon2

C'est Ozap



jean-le-bon2

Pas vu et pas envie non plus



inderweltsein

Il y a des dizaines et dizaines et dizaines de films plus courageux (et meilleurs, et que pour les meilleurs d'entre eux je chéris) en 2011 que The Artist et Intouchables. Evidemment, si on prend le point de vue de Thomas Langmann, sans cesse dans la démagogie et facilité, de son point de vue The Artist c'est un film courageux, il a du en avoir des sueurs héhé (tsss..)

Mais bon j'ai compris, un jour ici on nous dira que en "musique" que Pascal Nègre prend des risques...

Vous irez dire ça (que ces films étaient risqués) à certains des plus grands cinéastes mondiaux qui y compris dans le havre le plus accueillant qu'est la France mettent parfois des années à boucler un budget (ou même ne peuvent plus tourner).

Ah, et pour info, je ne réécris rien du tout, ce fut toujours mon point de vue, dès que j'eus vent des projets, avant tournage.



jean-le-bon2

Comme je n'aime ni Sy ni Cluzet ça a été F5 pour moi ce soir



Furious Angel

Encore une fois tu réécris l'histoire après coup. Pour toi un film muet en noir et blanc ce n'était pas un risque ? Un film sur un handicapé et un jeune de banlieue ce n'est pas un risque ? Sois un peu sérieux...



nic

grosse concurrence ce soir entre tf1, un gros film inédit sur la 2 et capital special noel



cineberry

Il y a 30 ans, il y avait 4 chaînes de télé et 4 films par semaine dans les salles. Le risque était quand même beaucoup plus limité qu’ aujourd’hui...



l-oeil-de-moscou2

"on sourit plus qu'on ne rit"

C'est ce que je me suis dit après l'avoir vu en salle. D'ailleurs - et c'est vraiment très mauvais signe pour une comédie -, je serai incapable de te citer un seul passage d'anthologie. Attention, le film n'est pas désagréable en soi, mais je doute qu'il supporte plusieurs visionnages.



generalis-admonitio2

Produire du Hazanavicius ce n'est pas un risque ? Demandez ça aux producteurs de son dernier film hein...



azen

de votre avis aussi même en entier je ne le trouve pas terrible , mais faut pas s'en faire ils feront de l'audience quand même



azen

Perso se sera M6 j'ai vu intouchable en DVD , pour moi rien d'extraordinaire. le début et la fin avec Omard en voiture ça m'a laissé perplexe et déçu car à part quelques scènes long pour pas grand chose



Spontex

Ceux qui pronostiquent seulement 9 millions pour ce soir, vous n'y connaissez vraiment rien.



lalo-19

"Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?", "Supercondriaque", "Lucy", "Samba", "La Belle et la Bête", "Barbecue", "Non-stop", "Tu veux ou tu veux pas", "Paddington" parti pour un carton... Grosse année pour TF1, en effet.
Mais comme tous les films ne peuvent être des succès, quelques (très ?) gros échecs comme "Les Francis" (plus petit film ceci-dit) et "On a marché sur Bangkok".

Pour les autres chaînes on notera pour France 2 : "Les trois frères, le retour" et pour M6 : "Fiston", "Les vacances du petit Nicolas", "Le crocodile du Botswanga", "Astérix et le Domaine des Dieux", "Sous les jupes des filles"...

Concernant le pronostic de "Intouchables", je sais pas du tout. Ce sera au-dessus de 10 millions je pense mais de là à faire 14,4 millions comme "Bienvenue chez les Ch'tis"...
Et puis la concurrence est pour le moins différente : "Le come back" contre Boon/Merad alors que là, c'est tout de même "La vérité si je mens ! 3".



inderweltsein

Quand je me moque, je me moque tant du terme "risque" que du jugement "grand film" alors que c'est un film très médiocre, et bourré de facilité, offrant au spectateur finalement, ce qu'il attend, le caressant dans le sens du poil sans jamais l'élever.
Et justement quand les films ont de telles facilités , il n'y a pas de risque.. Produire Toledano et Nakache, ça n'est pas prendre des risques.
Il fut un temps, il où la télévision française, produisait puis diffusait du Bergman (lui accordant plus de 5h d'antenne, il y a presque tout juste 30 ans), ou quelques années auparavant, du Billy Wilder, et n'avait même pas le sentiment de prendre un risque, mais au contraire, de faire plaisir, un cadeau au téléspectateur (ce qui en était bel et bien un !)

De nos jours on produit du Hazanavicius et du Toledano/Nakache et on a le sentiment de prendre un risque ? Je rigole !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
TV
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
TV
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
TV
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
TV
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour "20h30 le samedi"
TV
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour...
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand show de l'humour"
TV
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand...
Vidéos Puremedias