Never Let me Go : Donne-moi ton Coeur

Partager l'article
Vous lisez:
Never Let me Go : Donne-moi ton Coeur
En visant en plein coeur, "Never Let Me Go", porté par ses interprètes féminines parfaites, pose habilement les questions existentielles sur le clonage, le don d’organes, et finit par rendre bien triste.

Autant vous prévenir, Never Let Me Go n’est pas le genre de film qu'on va voir pour se remonter le moral. Pas du tout. Si on a le cœur solide, là, ça va mieux, car le film reste marquant d’une façon nostalgique et poignante difficile à décrire. Le réalisateur Mark Romanek, s’il n’est pas très connu, reste mémorable en tant que réalisateur de Photo Obsession, un autre film dont le personnage principal semblait patauger dans une sorte de demi-vie, à moitié mort, dans une ambiance glauque, tout comme celle de Never Let Me Go.

A sujet génial, traitement équivalent



Le sujet, pour commencer, est des plus captivants : quoi de plus problématique que la question du clonage des êtres humains et du don d’organes pour sauver la vie d’autres personnes ? Interpellés, nous le sommes. Très bien écrit, se dévoilant peu à peu, le film au scénario brillant et subtil ressemble d’abord à la plongée dans un univers collégial, celui d’enfants, puis d’adolescents élevés sévèrement pour des raisons que l’on ne comprend pas encore. Seuls des détails nous éclairent. On a déjà oublié qu’on est au cinéma en train de regarder un film. La mise en scène sobre et intelligente permet une immersion complète, l’histoire d’amour impossible n’est que trop humaine.

Les interprètes féminines sont vraiment parfaites. C’est Sally Hawkins, la pétillante actrice de Be Happy, qui joue ici le rôle d’une enseignante qui dévoile la vérité sur le destin de ces adolescents particuliers, voués à la mort. Son opposé serait la directrice de l’école, campée par une Charlotte Rampling qui n’a rien perdu de sa classe. Kathy et Ruth sont interprétées par de touchantes Keira Knightley et Carey Mulligan. La première livre ici une performance inoubliable, bien loin de ses rôles de jeune fille séduisante. Elle l’est, mais comme un papillon éphémère, sa vie brisée rend extrêmement triste.

L’automne sombre glace mon cœur...



Sur un ton de « les violons longs de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone », nous sommes amenés à nous interroger sur une question universelle : comment se fait-il que des êtres humains traitent si mal d’autres êtres humains, pourtant en tous points identiques à eux ? Glaçant, beau et triste, Never Let Me Go serait l’effroyable pendant d’un film trop drôle comme Very Cold Trip, tous deux portés par un scénario original et des acteurs très humains, sympathiques dans leur malheur et leur volonté d’essayer de vivre du mieux qu’ils le peuvent malgré les circonstances. Cela pourrait finir par « I believe that the heart does go on… »

Never let me go
Never let me go
l'info en continu
Audiences access 20h : Enorme chute d'Anne-Sophie Lapix sous les 3 millions de téléspectateurs sur France 2
Audiences
Audiences access 20h : Enorme chute d'Anne-Sophie Lapix sous les 3 millions de...
Audiences pré-access : "C à vous" et Anne-Elisabeth Lemoine au million sur France 5, "Le Juste Prix" en forme sur M6, "Roland-Garros" booste France 3
Audiences
Audiences pré-access : "C à vous" et Anne-Elisabeth Lemoine au million sur France...
Audiences : "Parents à perpétuité", téléfilm choc avec Natacha Lindinger sur France 2, a-t-il mis fin à la domination de "Will Trent" sur TF1 ?
Audiences
Audiences : "Parents à perpétuité", téléfilm choc avec Natacha Lindinger sur...
"Il faut défendre nos droits !" : "Le Monde" signe un partenariat avec ChatGPT
Presse
"Il faut défendre nos droits !" : "Le Monde" signe un partenariat avec ChatGPT
"Parents à perpétuité" : Le fait divers glaçant derrière le téléfilm choc diffusé ce mercredi soir sur France 2
TV
"Parents à perpétuité" : Le fait divers glaçant derrière le téléfilm choc diffusé...
"J'aurais choisi Vianney" : Après avoir refusé une chanson de sa coach Zazie, Alphonse ("The Voice") annonce qu'il voulait le chanteur comme mentor
TV
"J'aurais choisi Vianney" : Après avoir refusé une chanson de sa coach Zazie,...