Nicolas de Tavernost ne veut pas que M6 étrille les annonceurs de la chaîne

Partager l'article
Vous lisez:
Nicolas de Tavernost ne veut pas que M6 étrille les annonceurs de la chaîne
Nicolas de Tavernost, dans "Le Supplément" de Canal+.
Le patron de M6 était l'invité dimanche de l'émission "Le Supplément", sur Canal+.

Voilà les journalistes de M6 prévenus. Invité du "Supplément" de Canal+ dimanche, Nicolas de Tavernost, patron de la chaîne, a expliqué ne pas souhaiter que les reportages de sa chaîne étrillent ses "clients", à savoir les annonceurs. "Nous n'avons plus de pression politique, ça c'est terminé mais nous avons la pression de nos clients. Je ne peux pas supporter qu'on dise du mal de nos clients, a-t-il expliqué. Souvent il y a des discussions, nous vivons de nos clients". Nicolas de Tavernost a rappelé un épisode de "Capital" consacré à la téléphonie mobile. En septembre 2012, un reportage sur Free avait été trappé, déclenchant la protestation de la rédaction. Et pour cause, M6 est partenaire d'Orange dans le secteur, avec la marque M6 Mobile.

À lire aussi
Nathalie Levy quitte BFMTV
Exclusivité
Nathalie Levy quitte BFMTV
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !

"Je leur ai expliqué, si on fait une émission sur la téléphonie, on va dire forcément, si elle est bonne pour Orange, on va comprendre. Et si elle est mauvaise, on va se fâcher avec notre client. Donc il n'y a pas de bonnes émissions", a-t-il détaillé. Pour le patron de la chaîne, "il y a des choses qu'il faut éviter", à savoir les reportages où les annonceurs de M6 pourraient être mis en cause.

"Je le dis avec beaucoup de clarté"

"Il y a des choses beaucoup plus difficiles à traiter que d'autres, je le dis avec beaucoup de clarté. On a une très grande liberté pour traiter beaucoup d'autres choses, a-t-il poursuivi. La téléphonie n'est pas un sujet unique, il y a d'autres médias qui pourront le traiter mieux que nous". M6 n'est pas la seule chaîne à subir des pressions économiques de ses clients. Sur France Télévisions aussi, "Cash Investigation" a mis à rude épreuve certains d'entre eux. Mais contrairement à la chaîne privée, le service public a toujours eu la liberté de continuer à enquêter et étriller ses "clients".

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
TV
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
Premières séances : "Roubaix, une lumière" démarre bien, les autres nouveautés faibles
Cinéma
Premières séances : "Roubaix, une lumière" démarre bien, les autres nouveautés...
"En famille" : Le prime time de la série de M6 reprogrammé le 10 septembre
Programme TV
"En famille" : Le prime time de la série de M6 reprogrammé le 10 septembre
Chérie FM : Alexandre Devoise et Sophie Coste à la tête de la matinale... dès demain !
Radio
Chérie FM : Alexandre Devoise et Sophie Coste à la tête de la matinale... dès...
"Killing Eve" : Canal+ lance la saison 2 le 12 septembre
Programme TV
"Killing Eve" : Canal+ lance la saison 2 le 12 septembre
"Jamais sans toi, Louna" : Un téléfilm avec Rod Paradot, Chloé Jouannet et Alice Taglioni le 9 septembre sur TF1
TV
"Jamais sans toi, Louna" : Un téléfilm avec Rod Paradot, Chloé Jouannet et Alice...
Vidéos Puremedias