Olivier Minne : "Ça fonctionne moyen professionnellement ces six dernières années"

Partager l'article
Vous lisez:
Olivier Minne : "Ça fonctionne moyen professionnellement ces six dernières années"
Olivier Minne dans "La Nouvelle édition" sur Canal+ © Canal+
Interrogé sur Canal+, l'animateur de "Fort Boyard" et "Pyramide" sur France 2, Olivier Minne, est revenu sur son parcours récent et sa fausse candidature aux dernières législatives.

"De l'enfumage total !". Voilà comment Olivier Minne qualifie la courte rumeur qui a couru sur lui en février 2013, qui l'annonçait candidat aux élections législatives pour les Français de l'étranger en Amérique du Nord. L'animateur de "Fort Boyard" avait ainsi été présenté comme candidat suppléant de Gabrielle Durana, la prétendante du Parti socialiste dans la zone. Quelques jours plus tard, Olivier Minne n'était finalement plus candidat à cette élection, officiellement pour ne pas avoir remporté en interne le nombre de suffrages des militants suffisant pour représenter le PS.

À lire aussi
Repas clandestins : Alain Duhamel reconnait avoir déjeuné avec Brice Hortefeux
Personnalités
Repas clandestins : Alain Duhamel reconnait avoir déjeuné avec Brice Hortefeux
Après avoir jugé "effrayante" Hoshi, Fabien Lecoeuvre présente ses excuses
Personnalités
Après avoir jugé "effrayante" Hoshi, Fabien Lecoeuvre présente ses excuses
Doc Gyneco placé en garde à vue pour des faits de violences conjugales
Personnalités
Doc Gyneco placé en garde à vue pour des faits de violences conjugales
Le danseur Patrick Dupond ("DALS", "Prodiges") est mort
Personnalités
Le danseur Patrick Dupond ("DALS", "Prodiges") est mort

"Je n'ai jamais reçu autant de coups de fil"

Alors qu'il s'apprête à prendre les commandes cet été sur France 2 d'un remake du jeu "Pyramide" en access, l'animateur a accepté de revenir sur cet épisode à l'occasion d'une interview donnée à Anne-Elisabeth Lemoine pour "La Nouvelle édition" sur Canal+. Olivier Minne a ainsi tenu à préciser qu'il n'avait "jamais" voulu s'engager en politique.

"Non, non, c'est de l'enfumage total. C'était de l'intox ! Une intox épouvantable. Je parle sérieusement" a-t-il avoué. Et l'animateur de confier : "Mais ça m'a fait marrer parce que je n'ai jamais autant reçu de coups de fil depuis les six dernières années où pour moi, ça fonctionne moyen professionnellement. Je n'ai jamais reçu autant de coups de fils que pendant cette période-là (...), du 'Monde', du 'Nouvel Observateur'. Tout le monde m'appelait ! On a l'impression d'être intéressant tout d'un coup" a-t-il expliqué d'un ton sarcastique.

"C'est deux bastos dans la tête !"

Interrogé sur la grande curiosité qu'avait suscitée dans les médias cette rumeur de candidature, l'animateur de France 2 a mis en avant la consanguinité du milieu politique. "Il y a une forme d'aristocratie parlementaire et politique qui s'est mise en place. Donc forcément, si vous ne venez pas du sérail, d'une grande école, si vous êtes qui un animateur, qui une comédienne - on ne citera pas de nom mais on voit bien de qui je veux parler (Véronique Genest, ndlr) - forcément, c'est deux bastos dans la tête !" a-t-il commenté.

Avant d'ajouter : "Ça m'a attristé et fait marrer à la fois parce que j'habite en Amérique du Nord depuis un moment. Finalement, je pars là-bas pour essayer à la fois de m'en sortir et de trouver de nouvelles pistes de travail et on arrive même à m'emmerder quand je suis là-bas. Tout ça fait sans doute partie du jeu ou d'un certain jeu".

Au cours de l'entretien, Olivier Minne a également été questionné sur son éventuelle envie de reprendre l'access de France 2. L'animateur n'a pas semblé particulièrement emballé par une telle hypothèse. "Ahh, un champ de ruine pour une vieille ganache comme moi ! Ça serait raccord !" a-t-il d'abord commenté avec humour. Avant d'expliquer, plus sérieusement : "Il faut arriver armé sur des terrains minés, des champs de bataille. Sinon, ce n'est pas la peine. Arriver comme ça, la fleur au fusil, en n'ayant pas de projet particulier, ça n'aurait pas de sens". Et l'animateur de diagnostiquer : "Je ne suis peut-être pas assez 'pushy' sur l'idée de vouloir à tout prix avoir ma gueule partout. Il va falloir que je m'y mette. A bientôt cinquante ans, il est temps". puremedias.com vous propose de revoir cette entretien.

l'info en continu
Yann Moix : "Je suis en préparation de 'Podium 2'"
Cinéma
Yann Moix : "Je suis en préparation de 'Podium 2'"
Europe 1 : Fin de la grève, un "rassemblement public" envisagé
Radio
Europe 1 : Fin de la grève, un "rassemblement public" envisagé
"Kaamelott" : Première bande-annonce pour le film d'Alexandre Astier
Presse
"Kaamelott" : Première bande-annonce pour le film d'Alexandre Astier
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Presse
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un danger pour la liberté"
TV
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un...
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
Presse
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"