P. Vilamitjana (France 2) : "Nous avons été d'une sérénité et d'un pragmatisme total sur le projet de talk à 18h"

Partager l'article
Vous lisez:
P. Vilamitjana (France 2) : "Nous avons été d'une sérénité et d'un pragmatisme total sur le projet de talk à 18h"
France 2
France 2 © DR
Dans une interview à puremedias.com, Philippe Vilamitjana, directeur des programmes de France 2, répond à ses détracteurs et détaille toutes les nouveautés de la rentrée.

Avant l'été et en prévision de la rentrée, Philippe Vilamitjana, directeur des programmes de France 2, dresse un bilan de la saison passée et détaille à puremedias.com les projets de la rentrée pour France 2.

À lire aussi
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El Rhazoui dans "L'heure des pros" sur CNews
TV
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El...
"Radio Nostalgie Socialiste" : Quand Daniel Cohn-Bendit rebaptise France Inter et agace Léa Salamé
Radio
"Radio Nostalgie Socialiste" : Quand Daniel Cohn-Bendit rebaptise France Inter et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...

Propos recueillis par Julien Lalande et Benoît Daragon.

puremedias.com : Depuis le début de la saison, France 2 réunit 14,2% des téléspectateurs, en baisse de 0,4 point sur un an. Quel bilan faites-vous des mois écoulés ?

Philippe Vilamitjana : Comme d'autres, nous avons connu une année compliquée en audience parce que la fragmentation fait que les audiences baissent pour la plupart des chaînes. Mais nous sommes satisfaits car France 2 reste la première chaîne publique, la deuxième nationale, très loin (et de plus en plus loin) de la troisième. Nous avons eu un début d'année un peu compliqué à cause du fond de grille et à cause de certains rendez-vous de fiction qui n'avaient pas rencontré leur public. Depuis, le fond de grille est nettement remonté, la fiction connaît vraiment une très belle embellie et les prime times ainsi que les deuxième parties de soirée sont remontés. En juin, on termine la saison à 15,1% de parts d'audience, c'est-à-dire 0,5 point de plus que l'an dernier.

Tout cela dans un contexte de rigueur budgétaire face à la baisse des ressources de France 2...

Grosso modo, le coût de grille de France 2 en 2011 et en 2012 était de 522 millions d'euros (hors info et hors sport). En 2013, il était de 514 millions d'euros. Nous sommes donc à - 8 millions d'euros. Ce contexte économique nous a contraints à faire des choix compatibles avec nos ambitions. L'ambition, c'est que France 2 reste une chaine généraliste, de service public, différente et qui rassemble. Elle doit rester la première chaîne publique et la deuxième chaîne nationale. On doit enfin rester la chaîne du vivre ensemble, du lien social et de l'événement qu'il soit de n'importe quel style (information, sport, divertissement, culture, etc.)

"France 2 est le vaisseau amiral de France Télévisions et nous devons assumer ce rôle"

Pourquoi France 2 a-t-elle été plus épargnée que France 3, dont le budget des programmes a chuté de 25 millions d'euros ?

Nous avons un rôle à tenir. France 2 est le vaisseau amiral de France Télévisions et nous devons assumer ce rôle. Les perspectives pour 2014 sont compliquées. On aura encore des restrictions budgétaires mais, déjà, en 2013, -8 millions d'euros, c'était une somme importante.

France 2 a décidé d'arrêter plusieurs émissions. Seules les restrictions budgétaires ont guidé vos choix ?

Pas du tout. L'arrêt de ces émissions (le jeu de Julien Courbet, ONDAR, "Histoires en série", "Des mots de minuit", "Taratata", etc.) est imputable à notre volonté de reconstruire une chaîne pleinement dans son époque. On a donc été amené à arrêter certains programmes et les remplacer par une nouvelle offre. L'exemple le plus caractéristique, c'est la musique. On crée un lieu, une marque ("Alcaline"), on décline et on expose mieux qu'avant. Et on dépense moins d'argent. Nous programmerons "L'Instant Alcaline" chaque soir à 20h40, "Alcaline, le mag" le jeudi à 23h15, "Alcaline, le concert" le jeudi une fois par mois à 23h15 (plus d'une heure avant "Taratata"). Premiers concerts d'Alcaline : Matthieu Chedid puis Christophe Maé. Un lieu unique : le Trianon. Nous aurons également une offre digitale inédite.

Venons-en aux nouveautés. A la rentrée, vous allez lancer un nouveau 17h30-20h. Pourquoi ?

Le chantier de l'access est un de nos plus grands chantiers. On s'est rendus compte qu'il fallait reconstruire la structure et l'offre. On s'est demandé en combien de marche on devait aller pour aller jusqu'à 20h. Trois ou quatre ? Après, sur quels genres de programmes on va ? Le divertissement, le jeu, la fiction ? Nous avons choisi les meilleurs projets que nous avons étudiés.

A 17h30, France 2 diffusera "Dans la peau d'un chef". Que verront les téléspectateurs ?

Nous nous sommes dit qu'il y avait des univers où nous n'étions pas. Pourquoi nous n'irions pas sur la cuisine ? On a travaillé et Air Prod (la société de production de Nagui, NDLR) nous a proposé un format, "Dans la peau d'un chef", qui nous a convaincus. C'est très esthétique, très sympa. Un vrai divertissement autour de la cuisine. Pendant une semaine, deux chefs vont accueillir des candidats qui vont faire un plat et les chefs n'ont pas le droit de toucher. Ils donnent des conseils. A la fin, il y a un jury de goûteurs qui élit le meilleur plat lors d'une dégustation à l'aveugle. Parmi les deux chefs, l'un sera toujours le même : Christophe Michalak sera ainsi l'un des nouveaux visages de France 2 à a rentrée.

"Nous avons été d'une sérénité et d'un pragmatisme total sur le projet de talk"

Vers 18h, vous proposerez le fameux talk-show de Sophia Aram qui a beaucoup fait parler...

Je tiens à vous dire une chose, nous n'avons jamais communiqué quoi que ce soit autour de ce programme. Quand j'ai vu, lu ou entendu que la communication de France 2 autour de l'access était désastreuse, je me suis dit "De quoi ils parlent ?". La vérité, c'est que nous avons été d'une sérénité et d'un pragmatisme total sur le projet de talk que nous avons décidé il y a trois à quatre mois. Nous avions sollicité quatre à cinq sociétés de production auxquelles nous avons donné une feuille de route. Il y a deux mois et demi, nous avons sélectionné le projet qui nous plaisait le plus, celui de Morgane. Il s'agira d'une émission d'une heure programmée en direct du lundi au vendredi et en public. Après, nous avons cherché qui pour l'animer. Avec Bruno Patino (le directeur des programmes de France Télévisions, NDLR) nous avons décidé d'aller chercher un nouveau visage et un nouveau visage féminin. Nous pensons que France 2 n'a pas assez d'animatrices sur son antenne. Et là, nous avons rencontré énormément de gens. J'ai lu partout : "Elle a refusé", "Elle a refusé elle aussi". Mais parmi les gens cités, il y a des gens que je n'ai jamais rencontrés ! Pour d'autres, c'est France 2 qui a décliné au regard des prétentions salariales réclamées.

Au final, pourquoi avez-vous choisi Sophia Aram ?

Un jour, il y a un mois, nous avons rencontré Sophia Aram dans un bar. A la fin de notre discussion, je lui a proposé de soit faire une rubrique dans l'émission, soit de l'animer. Ce n'était pas prévu ni pour elle, ni pour nous. Mais la rencontre était tellement convaincante sur les plans professionnel et humain que j'ai eu envie. Un jour plus tard, elle nous a donné son accord pour animer l'émission. En la voyant, j'ai su que c'était elle. C'est une femme, elle est libre. J'ai aimé sa personnalité. C'est un coup de coeur, totalement fondé et raisonnable puisque je l'avais déjà vue dans un pilote et qu'elle est faite pour ça. Depuis, on construit ensemble l'émission que vous pourrez découvrir au mois de septembre.

L'image clivante de Sophia Aram ne vous effraie pas ?

C'est une personnalité qui ne laisse personne insensible. Quand Bruno Patino nous a dit que France 2 devait monter en gamme et devait faire preuve d'audace, ben voilà... Je ne voulais pas d'eau tiède. Elle ne vient pas pour faire du scandale, elle vient pour animer. Elle aussi a envie d'évoluer. On s'est totalement entendu. Je suis convaincu de ce choix. Et elle aura le temps pour s'installer.

"J'ai dit à Sophia Aram que je voulais que ça soit chaud et show"

Que verra-t-on dans " 18h précisément " ?

Ce n'est pas le titre définitif de l'émission. Ce sera une émission souriante où on tord l'actualité. Il y aura de très nombreux rendez-vous avec de l'humour et de l'humeur. Il y aura des invités. Il y aura des visages inattendus qui seront présents soit à travers des magnétos, soit en plateau. Parmi eux, François Berléand officiera dans un magnéto de manière régulière. Il y aura un orchestre, ça sera un vrai show. J'ai dit à Sophia Aram que je voulais que ça soit chaud et show.

Parmi les autres chroniqueurs inattendus, on nous a parlé d'Elie Semoun...

Effectivement, nous sommes en train de discuter avec lui...

Vers 19h15, vous proposerez non plus deux mais un seul jeu. Quel format avez-vous choisi ?

Nous testons en ce moment deux jeux à 19h, "Avec ou sans joker" et "Le Cube". Nous garderons l'un d'eux à la rentrée que nous programmerons du lundi au vendredi à 19h15. Pour l'heure, les deux sont bien partis. "Le Cube" est nettement au-dessus de la moyenne de "Mot de passe" (qui est pour l'heure suspendu de l'antenne) et "N'oubliez pas les paroles".

A 19h50, vous renouerez avec le programme court quotidien...

Nous avons lancé deux projets en matière de fictions courtes quotidiennes. Un chez Elephant&Cie, "Parents mode d'emploi", et un chez Jérôme Commandeur et Dany Boon, "Y'a pas d'âge". Les deux sont formidables. Nous avons déjà recommandé des épisodes des deux côtés. Nous débuterons en septembre avec "Y'a pas d'âge" à 19h50. Les téléspectateurs retrouveront Marthe Villalonga, Carmen Maura, Arielle Dombasle, Claude Brasseur, Jérôme Commandeur et une pléiade de comédiens et d'animateurs qui se sont prêtés au jeu, à l'instar d'Elie Semoun, Dany Boon, Fred Testot, Michel Drucker.

Avant d'en arriver aux prime times de France 2, quel bilan faites-vous des nouveautés lancées ces dernières années dans le flux ?

"La Parenthèse inattendue" reviendra à partir de janvier 2014. Nous sommes très contents de cette émission, d'autant plus que c'est une des plus fortes notes dans notre baromètre qualitatif. Nous gardons "Grand public" que les téléspectateurs pourront retrouver à la rentrée le samedi après-midi après "Envoyé spécial, la suite" et le mercredi soir en troisième partie de soirée. En divertissement, "Simplement pour un soir" de Patrick Sabatier ne reviendra pas. On va développer les "Grands shows" qui recevront, la saison prochaine, Patrick Bruel et Laurent Gerra notamment. Enfin, nous avons décidé d'arrêter la quotidienne de "On n'demande qu'à en rire" mais nous gardons trois numéros de l'émission que Laurent Ruquier animera en prime time. La quotidienne aura duré trois ans et nous sommes très satisfaits de ce programme qui a permis de faire émerger une nouvelle génération d'humoristes. Vous savez, la vie d'un programme, c'est de naître, de grandir et de disparaître un jour. C'est la vie de la télé.

"Je suis toujours en discussion avec Alessandra Sublet pour venir en 2014 sur France 2"

La presse parle beaucoup d'une arrivée d'Alessandra Sublet sur France 2 pour une émission récurrente. Qu'en est-il ?

C'est moi qui suis allé chercher Alessandra Sublet pour "C à vous". J'ai fait partie de cette aventure pendant quelques années avec elle et Pierre-Antoine Capton, le producteur de l'émission. Alessandra va rester sur France 5, elle aura des prime times à la rentrée. Elle a marqué sa volonté de prendre ses distances avec l'access aujourd'hui. Je suis toujours en discussion avec Alessandra Sublet pour venir en 2014 sur France 2. Tout est ouvert.

Le lundi soir est votre soirée la plus puissante avec les séries étrangères. Est-ce que vous allez proposer de nouvelles marques ?

Les téléspectateurs retrouveront des séries étrangères bien évidemment. Il y aura "Castle" et "Rizzoli & Isles" bien sûr, mais aussi une nouvelle marque : "Broadchurch". C'est une série policière britannique qui est remarquable, à tel point qu'on envisage de l'adapter sur France 2. En deuxième partie de soirée, "Mots croisés" sera bien sûr de retour.

"Apocalypse reviendra cette saison"

Le mardi soir est un peu la case fourre-tout de la chaîne, avec des audiences aux amplitudes très fortes...

Non, ce n'est pas une case fourre-tout. C'est la case de l'événement et où France 2 innove. Elle est toujours incarnée par un visage de la chaîne. Nous aurons deux numéros de "Rendez-vous en terre inconnue" avec Mélissa Theuriau et François-Xavier Demaison, c'est aussi la case d'"Apocalypse" qui reviendra cette saison lors de trois soirées consacrées à la guerre 14-18. C'est la case des "Nous" (Phare Ouest), une nouvelle émission animée par Marie Drucker qui sera une photographie de la société française.

Les téléspectateurs retrouveront également "Les Pouvoirs extraordinaires du corps humain" de Michel Cymes et Adriana Karembeu. Chacun aura d'ailleurs sa propre émission en prime time la saison prochaine : Michel Cymes animera "Aventures de médecine" tandis qu'Adriana présentera "Les explorateurs" (Bonne pioche) où elle partira 21 jours avec 4 participants pour vivre une aventure en terre sauvage. Première destination : la Cordillère des Andes et la Patagonie. Nous aurons aussi des documentaires, un docu-fiction sur Marie Curie, le nouveau film de Yann-Arthus Bertrand, les prime times de Stéphane Bern ("Le village préféré", "Le jardin préféré", "La maison préférée") et deux numéros de l'adaptation française d'une émission de iTV où nous filmerons le même jour le même thème avec 50 caméras. Le premier thème sera la santé. Enfin, nous proposerons davantage de "Secrets d'histoire" et de "Un jour, un destin" en prime. Nous aurons également la déclinaison "Un jour, une histoire" sur Pétain et la collaboration, d'autres sur Alain Delon, Charlie Chaplin et Johnny Hallyday.

Le mercredi restera le jour de la fiction française ?

Oui, nous retrouverons des fictions françaises et notamment des soirées avec une fiction suivie d'un débat animé par Benoît Duquesne. Nous le ferons notamment autour du sujet des violences conjugales. En deuxième partie de soirée, nous aurons "Cash Investigation" puis "Un jour, un destin". Et à partir de janvier, "La Parenthèse inattendue" reviendra.

"Je n'ai pas laissé tomber l'idée de fictions de day time"

Quels seront les événements de France 2 en matière de fictions françaises la saison prochaine ?

On développe une stratégie de séries longues (8 à 10 épisodes par saison dorénavant) et de fictions unitaires évènementielles avec des castings très forts. Le mercredi, ca sera société et comédie et le vendredi, du polar. En termes de marques, on va retrouver les séries "K1", "Candice Renoir", "Détectives", "Fais pas ci, fais pas ça", "Les Hommes de l'ombre", "Les Petits meurtres d'Agatha Christie", "La Smala s'en mêle". Il y aura également des nouvelles séries et des unitaires prestigieux. Richard Berry, Patrick Chesnais, Olivier Marchal, Didier Bourdon, Clovis Cornillac, Michèle Bernier ont tourné pour nous. J'ajoute enfin que je n'ai pas laissé tomber l'idée de fictions de day time.

De jeudi à dimanche, le programme ne change pas...

Effectivement. Le jeudi, nous aurons le duo "Envoyé spécial"/"Complément d'enquête" qui alternera avec "Des paroles et des actes" suivi d'"Alcaline". Le vendredi, polar puis "Ce soir (ou jamais !)" de Frédéric Taddéï. Le samedi, c'est le divertissement : "Le Grand show", les émissions de Patrick Sébastien, une émission avec Céline Dion, "Hier encore" avec Virginie Guilhaume mais aussi du spectacle vivant comme du théâtre avec "Les Tontons flingueurs" ou encore la pièce "Une heure de tranquillité" avec Fabrice Luchini. Nous aurons également des événements comme "La vie parisienne à Paris" et "Piaf à New York" avec des artistes de haute volée qui rendront hommage à Edith Piaf. Laurent Ruquier et son émission "On n'est pas couché" reviendront bien sur le samedi vers 23h. Le dimanche, un film puis "Non élucidé" ou "Faites entrer l'accusé".

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Sanction contre Cyril Hanouna : Le CSA finalement condamné à verser 1,1 million d'euros à C8
Justice
Sanction contre Cyril Hanouna : Le CSA finalement condamné à verser 1,1 million...
Premières séances : "J'accuse" de Roman Polanski démarre fort malgré la polémique
Cinéma
Premières séances : "J'accuse" de Roman Polanski démarre fort malgré la...
Estelle Lefébure part en "Rendez-vous en terre inconnue" le 3 décembre sur France 2
Programme TV
Estelle Lefébure part en "Rendez-vous en terre inconnue" le 3 décembre sur France 2
"Los Angeles: Bad Girls" : Le spin-off de "Bad Boys" avec Jessica Alba débarque le 3 décembre sur TF1
Programme TV
"Los Angeles: Bad Girls" : Le spin-off de "Bad Boys" avec Jessica Alba débarque le...
Très émue, Monia Kashmire révèle avoir "pensé au suicide" lorsqu'elle était étudiante
TV
Très émue, Monia Kashmire révèle avoir "pensé au suicide" lorsqu'elle était...
Mort de Raymond Poulidor : Les chaînes bouleversent leur programmation
TV
Mort de Raymond Poulidor : Les chaînes bouleversent leur programmation
Vidéos Puremedias