Pas de drapeaux, pas d'hymne national : Le CSA fixe ses règles pour les clips de campagne

Partager l'article
Vous lisez:
Pas de drapeaux, pas d'hymne national : Le CSA fixe ses règles pour les clips de campagne
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron © Abaca
Emmanuel Macron fera appel à l'agence de communication Jésus et Gabriel, qui collabore aussi avec TF1 et France 5.

Nouvelle campagne, nouvelles règles. Le CSA a communiqué hier aux candidats les réglementations précises pour la réalisation des spots de campagne qui seront diffusés à la télévision à partir du 10 avril, la période dite de "campagne officielle". Le Conseil des Sages a envoyé à chaque prétendant à l'Elysée un document de 11 pages définissant le cadre de production, de programmation et de diffusion de ces clips de campagne.

À lire aussi
"Quelle époque !" : Découvrez les invités de la première de Léa Salamé sur France 2
TV
"Quelle époque !" : Découvrez les invités de la première de Léa Salamé sur France...
"Cette émission, c'est pour les plus de 80 ans" : Cyril Hanouna étrille "C à vous" après une séquence polémique
TV
"Cette émission, c'est pour les plus de 80 ans" : Cyril Hanouna étrille "C à vous"...
TF1 : Qui est Rodolphe Belmer, le nouveau patron de la Une ?
TV
TF1 : Qui est Rodolphe Belmer, le nouveau patron de la Une ?
Edwy Plenel : "CNews est une chaîne de haine et xénophobe"
TV
Edwy Plenel : "CNews est une chaîne de haine et xénophobe"

Pas de drapeaux français ou européens

Selon L'Opinion qui s'est procuré les règles, le Conseil supérieur de l'audiovisuel réglemente drastiquement les clips de campagne, allant jusqu'à limiter le nombre de personnes pouvant accompagner le candidat en studio ou en salle de montage. Dans ce document de 49 articles, l'ensemble des équipes de campagne a l'interdiction de "faire apparaître tout emblème national ou européen", bannissant de ce fait tout drapeau français, européen ou d'autres pays. De plus, aucun candidat ne pourra y insérer "La Marseillaise".

S'il était auparavant possible de faire apparaître des drapeaux dans les spots, cette décision du CSA réside dans la crainte que certaines campagnes ne "misent sur un nationalisme délirant", explique une source proche du dossier au quotidien politique. En outre, le gendarme de l'audiovisuel veut aussi empêcher que certains drapeaux puissent être "maltraités ou utilisés de manière négative."

Jean-Luc Mélenchon et ses 18 spots

Par ailleurs, le régulateur de la télévision et de la radio réclame deux formats de clip, l'un d'une minute trente et l'autre de trois minutes trente. Du côté du camp de François Fillon, qui a dû jeter certains spots déjà tournés en raison de la présence de drapeaux, cinq à trois clips ont été tournés. Chez Jean-Luc Mélenchon, l'équipe de campagne mise sur un format dit de "web-série", avec pas moins de dix-huit vidéos, investissant près de 30.000 euros et s'attachant les services d'Henri Poulain, réalisateur de télévision et de cinéma. Le candidat En Marche !, Emmanuel Macron, mise sur l'agence de communication Jésus et Gabriel, qui collabore avec TF1, France 5 et "Libération ".

Que les candidats avec moins de moyens se rassurent, le CSA prévoit que les productions pour le premier tour soient pour moitié réalisées avec les moyens de France Télévisions, afin que l'ensemble des prétendants soient sur un pied d'égalité. Le groupe de Delphine Ernotte mettra ainsi à disposition des équipes de tournage, des studios et des infographistes.

Conseil supérieur de l'audiovisuel
Conseil supérieur de l'audiovisuel
Diversité à la télévision : Bonnet d'âne pour les chaînes info
L'Arcom exhorte YouPorn et RedTube à bloquer leur accès aux mineurs dans un délai de 15 jours
Florian Philippot réclame plus de temps de parole, le CSA estime sa demande injustifiée
Anti-vaccins traités de "connards" par Thierry Moreau : Le CSA ne relève aucun manquement de RMC
Voir toute l'actualité sur Conseil supérieur de l'audiovisuel
Autour de Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • France Télévisions
  • France 3
  • CNews
  • C8
  • Arte
  • NRJ 12
  • France 5
  • TMC
  • TFX
  • France 4
  • Aurélie Filippetti
  • Christine Kelly
  • Françoise Laborde
  • CStar
  • Médiamétrie
l'info en continu
"Quelle époque !" : Découvrez les invités de la première de Léa Salamé sur France 2
TV
"Quelle époque !" : Découvrez les invités de la première de Léa Salamé sur France...
Audiences Youtube : Joyca casse la baraque en se baignant dans une piscine d'insectes
Audiences
Audiences Youtube : Joyca casse la baraque en se baignant dans une piscine d'insectes
Cyril Féraud : "'100% logique' ? Un jeu vraiment différent de tous les autres quiz"
Interview
Cyril Féraud : "'100% logique' ? Un jeu vraiment différent de tous les autres quiz"
"Astrid et Raphaëlle" : Quel bilan pour la saison 3 de la série policière à succès de France 2 ?
Audiences
"Astrid et Raphaëlle" : Quel bilan pour la saison 3 de la série policière à succès...
"Ce groupe est dans le rapport de force" : Le PDG de TF1 tacle Canal+ après la coupure de ses chaînes
Business
"Ce groupe est dans le rapport de force" : Le PDG de TF1 tacle Canal+ après la...
"Cette émission, c'est pour les plus de 80 ans" : Cyril Hanouna étrille "C à vous" après une séquence polémique
TV
"Cette émission, c'est pour les plus de 80 ans" : Cyril Hanouna étrille "C à vous"...