Philippe Caverivière (TV Notes 2023) : "Je crois que les téléspectateurs sont contents que mon humour pique un peu"

Partager l'article
Vous lisez:
Philippe Caverivière (TV Notes 2023) : "Je crois que les téléspectateurs sont contents que mon humour pique un peu"
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision grâce à la « Star Academy ». Intrigué par l’envers du décor, il a décidé d’en faire son métier. 20 ans plus tard, s’il ne rate (presque) jamais un prime de « The Voice », il peut vibrer devant une compétition sportive, se passionner pour un documentaire ou dévorer une série en un week-end.
"Je me prends une fatwa sud-coréenne" : Philippe Caverivière insulté après avoir blagué sur le groupe BTS © Nathalie GUYON
La coqueluche de "Quelle Époque !" a remporté le premier TV Notes de l'histoire consacré aux humoristes. Il se confie auprès de puremedias.com.

L'humoriste de la saison, c'est lui ! Avec 23% des suffrages dans cette catégorie des "TV Notes" 2023, la grande enquête annuelle de puremédias.com sur la télévision, Philippe Caverivière a largement dominé la concurrence. Derrière lui, Alison Wheeler et Bertrand Chameroy s'installent sur le podium avec plus de 10 points de retard (13% des votes pour l'humoriste de "Quotidien", 11% pour celui de "C à vous"). Pour puremédias.com, l'humoriste de 52 ans qui a brillé cette saison aux côtés de Léa Salamé et Christophe Dechavanne dans "Quelle époque !" sur France 2, réagit à cette victoire.

À lire aussi
Julien Millereux (TF1) : "Nous ne sommes pas du tout déçus de la répartition des matchs de l'équipe de France à l'Euro 2024 avec M6"
Interview
Julien Millereux (TF1) : "Nous ne sommes pas du tout déçus de la répartition des...
Grégoire Margotton, commentateur de l'Euro 2024 : "J'espère que la personne qui me succèdera à TF1 sera une femme"
Interview
Grégoire Margotton, commentateur de l'Euro 2024 : "J'espère que la personne qui me...
Léa, gagnante de "Koh-Lanta" 2024 : "Le jeu a conforté l'idée que je me faisais de l'être humain"
Interview
Léa, gagnante de "Koh-Lanta" 2024 : "Le jeu a conforté l'idée que je me faisais de...
"Un incroyable tour de force" : Face au cyclone, l'épreuve des poteaux de "Koh-Lanta" 2024 délocalisée "à la dernière minute" dans un décor "inédit"
Interview
"Un incroyable tour de force" : Face au cyclone, l'épreuve des poteaux de...

Propos recueillis par Benjamin Rabier

puremédias.com : Vous remportez le "TV Notes" de l'humoriste de la saison. Heureux ?
Philippe Caverivière : Je reçois cette victoire avec beaucoup de plaisir. C'est particulier, parce que s'il y a une discipline où on ne peut pas quantifier quelque chose, c'est l'humour. J'ai regardé les autres nommés de la liste et je les aime beaucoup. Il y a dans cette liste, des copains, des gens qui me font beaucoup rire donc ça me fait très très plaisir pour moi et pour le travail de ma petite équipe d'auteurs (Clément Charton, Arnaud Tarride et Jonas Evain). Le secret de ce métier, c'est les auteurs. Donc c'est aussi une victoire pour eux.

Depuis quelques saisons, votre popularité ne cesse de s'accroître. Comment le vivez-vous ?
Toute l'année, je ne fais que travailler. Entre "C'est Canteloup", RTL et "Quelle époque !", je croise toujours les mêmes personnes. Mais quand je sors la tête de l'eau, quand je sors dans la rue, je croise beaucoup plus de gens qu'avant qui me font un petit clin d'oeil. Les gens m'interpellent en me lançant 'Canarivière, Cavenilière, c'est vous ?'. Ils n'ont pas mon nom dans l'ordre mais ils commencent à connaître pas mal de lettres. En une seconde, je vois sur leur visage le sourire qu'ils doivent avoir le matin. J'espère être associé à un bon moment de leur journée donc ça me fait super plaisir. C'est toujours bienveillant dans la vie normale contrairement aux réseaux sociaux.

Vous avez vécu des années dans l'ombre, comment vivez-vous ce succès tardif à plus de 50 ans ?
Ultra-tardif (il rigole).Léa Salamé me dit souvent "mais qu'est-ce que c'est que cette carrière ? Elle n'a aucun sens !". Ça l'a fait marrer.

Ils ont dit
"Je pensais faire trois chroniques sur RTL avant qu'ils ne me virent"
Philippe Caverivière

Ça aide pour ne pas prendre la grosse tête ?
Bien sûr. Peut-être qu'à 30 ans, je serai tombé dans la drogue au bout de huit jours. Là, c'est chouette, surtout que tout est parti pour moi d'un spectacle bénévole que j'ai donné en 2019 pour l'association dont je suis le parrain, l'association Léo. J'ai fait un spectacle caritatif dans ma ville de Saint-Raphaël où j'avais fait venir Michel Drucker, Nicolas Canteloup, Florent Peyre et Thomas Sotto. A la fin du spectacle, comme j'avais animé un peu comme un G.O du Club Med où j'avais fait des vannes sur un thème qui n'est pas très drôle, le cancer pédiatrique, Thomas Sotto est venu me voir et m'a dit "tiens t'es pas nul au micro, viens sur RTL". C'est vraiment parti de là. Comme mon copain Thomas Sotto m'avait rendu service en descendant exprès de Paris pour ce spectacle caritatif, je me suis dit que je lui étais redevable et j'ai été sur RTL. Je pensais faire trois chroniques avant qu'ils ne me virent. J'ai lâché les vannes, je m'en foutais. Finalement, ce lâcher prise est peut-être ce qui a plu.

On dit beaucoup qu'on ne plus rire de tout dans les médias. Vous êtes d'accord avec ça ?
Neuf fois sur dix quand on m'arrête dans la rue, c'est pour me dire "wahou, vous osez, ça fait du bien". Je crois qu'ils sont contents que ça pique un peu. Après, je ne suis pas le seul, Gaspard Proust va très loin aussi, Pablo Mira et Alison Wheeler disent des horreurs également. Comme je suis un peu exposé, les auditeurs de RTL et les téléspectateurs de "Quelle époque" qui ont entre 40 à 70 ans et qui ont connu un humour très très libre, aiment ça. Je crois qu'il y a une espèce de nostalgie de cet humour.

Comment envisagez-vous la suite de votre carrière ?
Je ne sais pas. J'ai zéro plan de carrière. Je suis le mec le plus velléitaire de la Terre. Je vais où le vent me porte. Je suis nul en stratégie et plan de carrière. La radio c'est Philippe Geluck qui m'a entendu et qui a harcelé Laurent Ruquier pour qu'il m'écoute. Je ne faisais qu'une chronique de 5 minutes par semaine sur RTL, autant vous dire que je n'existais pas. Après j'ai fait deux fois par semaine puis RTL m'a dit "non la radio c'est tous les jours et tous les matins si tu veux exister".

Ils ont dit
"Les fatwa sur les réseaux sociaux, ça secoue. C'est un peu particulier à vivre"
Philippe Caverivière

Qui dit succès, dit aussi exposition et donc critiques sur les réseaux sociaux. Cette année, vous avez découvert les communautés de fans avec ceux des BTS et de Linda de Suza. Comment vit-on ces déferlements ?
Sur le coup, ça secoue. C'est un peu particulier à vivre mais ça passe très vite. Ça fait le tri aussi. J'ai perdu tous les cons sur les premières semaines. Mais oui, je n'ai eu que des fatwas un peu ridicules. J'ai eu le droit à des fans des Forbans et de Linda de Suza. Je peux aussi dire que j'ai eu une petite fatwa internationale avec les fans des BTS où je me faisais insulter depuis 130 pays et dans toutes langues. Heureusement, ça s'arrête très vite.

Votre saison 2022/2023 a été marquée par votre présence remarquée dans "Quelle époque" sur France 2. Comment expliquez-vous le succès de ce talk-show ?
Je pense que le succès de l'émission s'explique par Léa Salamé et Régis Lamanna-Rodat, qui en est le chef d'orchestre. C'est un grand fan de Thierry Ardisson. Sans le copier, il a repris le meilleur de ses émissions, en intégrant une scénographie nouvelle en public. Sur les dernières saisons d'"On est en direct" pendant le covid c'était très dur, on avait douze figurants qui s'endormaient avec leur masque. C'était compliqué de faire des bonnes émissions dans ces conditions.
Léa Salamé a été une formidable cheffe d'orchestre. Les gens ont découvert qu'elle n'était pas que la journaliste incisive, parfois dure et tenace. Ils ont découvert une animatrice qui s'éclatait, qui riait et avec de la répartie. Elle a vraiment pris une dimension nouvelle cette saison en dévoilant cette autre facette de son talent. Il y aussi la présence de Christophe (Dechavanne) qui a rendu heureux les gens nostalgiques des années "Coucou c'est nous" et aussi celle de Paul de Saint Sernin qui a été une bonne surprise. Expliquer un succès, c'est difficile. Je crois qu'il y a eu cette alchimie un peu mystérieuse entre nous tous. On était tous contents de se retrouver le jour de l'enregistrement avec le public, la scénographie, les jingles, la musique, tout ça.

"C Canteloup", "RTL", "Quelle époque", vous repartez sur le même rythme la saison prochaine ?
Tous les ans, je dis que je vais calmer le jeu et tous les ans, je me rajoute des choses. Il y a une autre émission qui va arriver sur France 2 à la rentrée le dimanche après-midi. Ça s'appelle "En bande organisée" et c'est produit par Arthur. C'est un talk show hybride où Alex Vizorek et moi recevons deux invités pendant que des humoristes viennent faire un petit moment de stand-up. On n'avait jamais travaillé ensemble, Alex et moi, on s'est très bien entendus tout de suite. Il est généreux, intelligent. Ca a été une excellente surprise. J'ai aussi un one-man-show en tête. Je vais donc me rajouter deux trucs à mon emploi du temps déjà totalement débile.

Philippe Caverivière
Philippe Caverivière
"Mettez un symbole 'Attention branlettes !'" : Philippe Caverivière dézingue la soirée politique avec Jordan Bardella sur CNews et Europe 1
Pourquoi Philippe Caverivière (RTL, "Quelle époque") a-t-il (encore) un oeil au beurre noir ?
"Pour le RN, CNews est un centre de formation" : Philippe Caverivière dézingue la chaîne info du groupe Canal+
"Il faut lâcher Jean-Marc Morandini" : Philippe Caverivière en roue libre en évoquant l'affaire Emile sur RTL
Voir toute l'actualité sur Philippe Caverivière
l'info en continu
"Vous attendez quoi là ? La bonne phrase" : Invitée sur France Inter, Rachida Dati s'énerve au micro de Nicolas Demorand
Radio
"Vous attendez quoi là ? La bonne phrase" : Invitée sur France Inter, Rachida Dati...
"Canal+ n'a jamais voulu discuter" des droits de la Ligue 1 : Au pied du mur, Vincent Labrune appelle Maxime Saada et Vincent Bolloré à "renouer le dialogue" avec la LFP
Plateforme
"Canal+ n'a jamais voulu discuter" des droits de la Ligue 1 : Au pied du mur,...
"'C ce soir' en campagne contre le Rassemblement national" : Sur CNews, Pascal Praud prend pour cible l'émission de Karim Rissouli sur France 5
TV
"'C ce soir' en campagne contre le Rassemblement national" : Sur CNews, Pascal...
Netflix : Cette comédie romantique culte à voir une fois dans sa vie va (très) bientôt quitter la plateforme
TV
Netflix : Cette comédie romantique culte à voir une fois dans sa vie va (très)...
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter contre l'extrême droite et pour le Nouveau Front populaire aux législatives
Internet
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter...
La comédienne Anouk Aimée ("Un homme et une femme") est morte à l'âge de 92 ans
Personnalités
La comédienne Anouk Aimée ("Un homme et une femme") est morte à l'âge de 92 ans