Philippe Vandel ("Europe 1 Culture Médias") : "On va traiter de médias et de culture au sens large"

Partager l'article
Vous lisez:
Philippe Vandel ("Europe 1 Culture Médias") : "On va traiter de médias et de culture au sens large"
Philippe Vandel
Philippe Vandel © Eric Frotier de Bagneux/Europe 1
À la veille de sa rentrée, puremedias.com s'est entretenu avec Philippe Vandel.

Il est, depuis 2017, le Monsieur Médias d'Europe 1. Appelé sur la station il y a deux ans pour animer "Village Médias", en remplacement du "Grand Direct des Médias", Philippe Vandel a ensuite effectué une saison le week-end à la tête du journal du soir. En cette rentrée, le revoici à parler médias - mais pas que puisqu'il sera aussi question de culture dans son émission - dans la case du 9h/11h sur Europe 1. Case qui, jusqu'à l'année dernière était dévolue à la thématique. puremedias.com s'est entretenu avec Philippe Vandel.

À lire aussi
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El Rhazoui dans "L'heure des pros" sur CNews
TV
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El...
"Radio Nostalgie Socialiste" : Quand Daniel Cohn-Bendit rebaptise France Inter et agace Léa Salamé
Radio
"Radio Nostalgie Socialiste" : Quand Daniel Cohn-Bendit rebaptise France Inter et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...

Propos recueillis par Pierre Dezeraud.

puremedias.com : Philippe, vous entamez votre troisième saison à Europe 1. Vous avez connu trois directions successives à la tête de la station. Comment avez-vous fait pour ne pas être emporté par les coups de balais à répétition de fin de saison ?
Philippe Vandel : Quand j'étais à franceinfo, j'ai fait neuf saisons de "Tout et son contraire". On me demandait : "Comment vous faites pour vous renouveler ?". Donc, chaque année, soit on refait la même chose, soit on fait une nouvelle émission. Tout ça fait partie des médias. Il y a quelques années, j'étais déjà dans ces locaux, ici rue des Cévennes, à l'époque où c'était Canal+. Ici, c'était l'étage de "Nulle part ailleurs". On se posait déjà tous les ans la même question. Ce qui est étonnant, c'est que ma première saison à Europe 1, je présentais une émission médias. L'an dernier, je faisais de l'info pure et dure. Mais dans cette tranche 18h/20h du week-end, il y avait une interview médias et une demi-heure dédiée à la culture. Cette année qui arrive, c'est en fait l'addition de mes deux saisons passées à Europe 1. Donc, on peut dire que tout change mais que rien ne change.

De qui est venue l'idée de faire cette tranche de deux heures dédiée à la culture et aux médias ? C'est votre initiative ou celle de la direction ?
C'est celle de la direction. Ils m'ont appelé pour me le proposer. Je leur avais dit que j'étais très content d'être le week-end mais que s'ils me proposaient quelque chose de super, je serais aussi enchanté de le faire. C'est Donat Vidal Revel (directeur délégué à l'information d'Europe 1, ndlr) qui m'a appelé. Je n'ai même pas réfléchi dix secondes avant de dire oui.

Ils ont dit
"Cette émission, c'est l'addition de mes deux précédentes saisons à Europe 1"
Philippe Vandel

Les médias à 9h, c'est le retour à un fondamental d'Europe 1. Vous regrettiez l'absence de ce marqueur dans la grille de la saison dernière ?
Je ne suis pas directeur des programmes donc je ne regrette pas en jugeant une grille. En revanche, j'ai regretté que "Village médias" s'arrête, c'est vrai. J'aurais été ravi qu'elle continue. Mais je ne peux pas râlé parce que j'ai aussi été ravi de faire cette excursion dans le news le week-end. C'est un exercice que je n'avais jamais fait. Voilà, après je ne juge pas les grilles. Ce n'est pas aux joueurs de juger de la composition de l'équipe de l'entraîneur. Après, est-ce que j'ai regretté d'entendre moins de médias à la radio ? Oui. Est-ce que je lisais les sites médias tous les jours ? Oui. Est-ce que je lisais les pages médias dans les journaux ? Oui. Est-ce que je suis heureux de faire "Europe 1 Culture/Médias" ? Oui, carrément !

Venons-en au contenu. Comment vont s'articuler les deux heures d'émission ?
Premier parti pris, quand on dit "médias et culture", c'est les médias et la culture au sens large. Donc, niveau médias, ce sera évidemment la télé mais aussi les plateformes, la radio, les podcasts, la presse écrite, l'info en ligne, les pureplayers, les jeux vidéos... On fera à la fois des sujets avec des invités culturels et conjoncturels. Un jour, on fera un mec qui a fait une enquête pour "Envoyé Spécial". Mais on pourra aussi recevoir un animateur, tout comme un directeur de chaîne. Il y aura aussi parfois des débats. Et, tous les jours, on fera, comme dans "Village Médias", ce qu'on appelle "l'info médias du jour". Parfois, il y aura un invité en lien avec cette actu, parfois, on en débattra avec des spécialistes. Après, soyons honnête, l'émission est un "work in progress". Tout cela pourra évoluer au fil du temps, des retours et des ressentis. L'émission de demain ne sera pas forcément celle du mois de novembre.

Sur la feuille de brouillon, il y avait la structure des émissions médias qui ont précédé à cet horaire ?
Le début de la structure ressemble à "Village Médias". On commence bien sûr par les audiences de la veille. Ensuite, il y a "le journal des médias" puis l'info du jour et l'invité. Mais, si l'invité a beaucoup de choses à dire, on prendra le temps qu'il faudra. Si on a la chance d'avoir Delphine Ernotte, Gilles Pelisson ou Nicolas de Tavernost, ce seront naturellement des interviews au long court où on balaiera tous les sujets. On va aussi faire de la prescription, parfois de programmes.

Ils ont dit
"Il y aura une grande part de prescription dans la partie culture"
Philippe Vandel

Et quel contenu dans la partie culture ?
On parlera expos, théâtre, ciné, musique... D'évènements à Paris mais aussi en province. Il y aura un journal de la culture, qui sera assuré par Hélène Mannarino, qui est également sur LCI. Il y aura un ou plusieurs invités. Nous avons aussi prévu une grande part de prescription. Par exemple : "Dans la jungle des centaines de romans de la rentrée, nous en avons sélectionné trois". Pareil pour la musique où les gens sont écrasés par l'offre pléthorique des plateformes de streaming et ne savent plus quoi choisir. On va les aider à y voir plus clair.

La culture au sens large, c'est aussi les blockbusters US ?
Bien sûr ! Moi, j'aime tout. J'aime les grands restaurants et les chawarmas. On ne s'interdira rien du tout. La pop culture, c'est de la culture. Donc, oui à la culture académique et oui à la pop culture. La culture, c'est large. Quand il y a des bastons sur des clips de Booba, c'est de la culture.

C'est un peu l'esprit de "Stupéfiant".
Exactement ! En plus modeste, puisque "Stupéfiant" demandait des moyens énormes.

Les invités peuvent donc être des acteurs de ciné, des chanteurs ?
Oui, des "gros" comme des "petits" invités. Le seul truc dont je ne veux pas, c'est d'un robinet d'eau tiède.

Pas d'interview promo alors ?
Si ! L'interview promo, c'est formidable. Mais si je peux avoir en promo Houellebecq et Depardieu, je prends tout de suite ! J'ai rien contre la promo. Que veux-dire la promo ? Qu'on dit du bien d'un truc même si c'est naze. Mais si le film est bien, c'est de la promo ! Après si un film ou un livre n'est pas bon, on ne reçoit pas. On ne va pas perdre du temps avec ça alors qu'il y a tellement de bons films, de bons livres et de bonnes pièces. Il y en a même plus que ce qu'on ne peut voir.

Regarder la télé, aller au cinéma, au théâtre... Vous n'allez plus avoir de vie !
Je vais faire au mieux. J'irai voir le plus que je peux. Mais c'est impossible de tout faire. Heureusement, il y aura des gens avec moi qui auront vu ce que je ne peux pas voir. Après, on peut faire une bonne interview sans avoir vu le film. C'est Larry King qui faisait ça. Il n'allait jamais voir les films pour être dans la même position que le spectateur.

Ils ont dit
"C'est miraculeux que cette station soit toujours debout"
Philippe Vandel

Qui seront les premiers invités demain ?
Dans la partie médias, nous recevrons Aurélie Casse et Ruth Elkrief pour parler de la rentrée de BFMTV et dans la partie culture, nous serons avec Sorj Chalandon.

Vous avez dit que vous pourriez parler radio dans la partie médias. Vous pourriez recevoir Laurence Bloch (la patronne de France Inter, ndlr) par exemple ?
Oui, bien sûr ! D'ailleurs, elle est invitée, elle vient quand elle veut. Je n'ai aucune interdiction et on ne m'a jamais donné aucun ordre de cette nature. Dans "Village Médias", nous avions même reçu les dirigeants du Média qui critiquent les grands groupes comme TF1 et Lagardère.

Il y a un objectif d'audience qui a été fixé ?
Non, comme toujours, l'objectif c'est de faire mieux qu'avant. L'objectif, sur n'importe quel support, c'est de remonter. Que l'on soit à Europe 1, RTL ou TF1. Il faut toujours faire mieux qu'avant.

Vous avez le sentiment qu'il y a les moyens humains et financiers suffisants pour progresser ?
C'est miraculeux que cette station soit toujours debout. Dans n'importe quelle autre radio, ils auraient baissé les bras et tout laissé tomber. Ici, ils ne lâchent pas l'affaire.

Après toutes ces années de crise, les équipes qui font la station au quotidien y croient encore ?
Je crois, oui. Si on y croit pas, on ne peut pas le faire. Dans les médias, c'est la motivation qui compte. Si vous n'êtes pas motivés, ça s'entend. Qu'ont en commun tous les gens qui ont des émissions qui marchent ? Ils sont passionnés parce qu'ils font. Prenez la guerre de l'access en télé. Hanouna et Barthès sont passionnés par ce qu'ils font. Et leurs patrons aussi ! Sinon, ils seraient partis faire autre chose. Et ça arrive ! J'ai vu beaucoup de gens dans la presse écrite qui n'avaient plus du tout l'envie.

Mais ce n'est pas décourageant de voir que, depuis quelques années, les résultats s'aggravent à chaque vague ?
J'ai la carte de presse depuis 1985. Je pense avoir maintenant assez de bouteille pour dire que tout ça fait partie d'un seul et même flux. À "Nulle part ailleurs", j'ai connu la montée puis la descente. Pourtant, la dernière saison, la motivation n'avait pas bougé. Personne, à part en URSS ou en Corée du Nord, n'est numéro 1 tout le temps. Même à TF1, ils n'ont plus cette illusion.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Ramzy Bedy

apprend a ecrire



Ramzy Bedy

simplet



TéléQuaNon

Synonyme?



TéléQuaNon

LOL!!! Pleurez mon en enfant.



Ramzy Bedy

ont dit dictionnaire ma fille



TéléQuaNon

vous avez sorti votre dico?



Ramzy Bedy

pauvre niais



TéléQuaNon

Non, de vous, pauvre ignare.



Ramzy Bedy

tu parles de toi mdrr



TéléQuaNon

Ouais, grosse.



Ramzy Bedy

tu es lamentable



Saguilar

Oui mais là, c'est trop gros.



Yvonne Pras

Comme tout le monde, j'ai envie de dire! Et c'est valable aussi bien en télé qu'en radio!



arno2marcq

Europe 1 a eu tort, parmi leurs nombreuses erreurs, de supprimer Village Medias. Et ils y reviennent maintenant avec de la culture. Je crois que Village Medias ne marchait pas des masses mais au fil du temps l'émission aurait su je pense fidéliser. Quand Morandini cartonnait avec son émission médias, ça ne s'est pas fait en 1 an.



Vanessa Ritchi

" Le seul truc dont je ne veux pas, c'est d'un robinet d'eau tiède." Qu'est ce que j'ai ris ! https://media0.giphy.com/me...



TéléQuaNon

Lamentable!



Thom à l'ouest

Tu t'autolikes ?



Jean Pierre Wacquez

Pure medias vous faites du bon boulot,felicitations,chez Morandini,ils ne font que du chien ecrasé,et surtout,n ont pas annocé l emission de Philippe Vandel,encore bravo.
Faites nous une interview de Constence Benqué,ce serait interessant qu elle nous parle d Europe,



Yoni

j'espère qu'il y aura de nouveaux Raphaelle Baiot !!



Saguilar

Refaire du neuf avec du vieux...



Maryse Rambuteau

Très bonne interview. Bonne chance Philippe.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Sanction contre Cyril Hanouna : Le CSA finalement condamné à verser 1,1 million d'euros à C8
Justice
Sanction contre Cyril Hanouna : Le CSA finalement condamné à verser 1,1 million...
Premières séances : "J'accuse" de Roman Polanski démarre fort malgré la polémique
Cinéma
Premières séances : "J'accuse" de Roman Polanski démarre fort malgré la...
Estelle Lefébure part en "Rendez-vous en terre inconnue" le 3 décembre sur France 2
Programme TV
Estelle Lefébure part en "Rendez-vous en terre inconnue" le 3 décembre sur France 2
"Los Angeles: Bad Girls" : Le spin-off de "Bad Boys" avec Jessica Alba débarque le 3 décembre sur TF1
Programme TV
"Los Angeles: Bad Girls" : Le spin-off de "Bad Boys" avec Jessica Alba débarque le...
Très émue, Monia Kashmire révèle avoir "pensé au suicide" lorsqu'elle était étudiante
TV
Très émue, Monia Kashmire révèle avoir "pensé au suicide" lorsqu'elle était...
Mort de Raymond Poulidor : Les chaînes bouleversent leur programmation
TV
Mort de Raymond Poulidor : Les chaînes bouleversent leur programmation
Vidéos Puremedias