Pour Frédéric Mitterrand, LCI peut avoir un modèle économique sur le payant

Partager l'article
Vous lisez:
Pour Frédéric Mitterrand, LCI peut avoir un modèle économique sur le payant
Invité de LCI le 30 septmebre 2011, Frédéric Mitterrand explique pourquoi il estime que LCI devrait rester une chaîne payante © TF1
Ce matin, LCI a diffusé l'intégralité de l'entretien au cours duquel le ministre explique que, selon lui, ce serait un "très mauvais signal" que d'autoriser la chaîne infos de TF1 à basculer sur la TNT gratuite.

La petite phrase lâchée par Frédéric Mitterrand au sujet de l'avenir de LCI avait déjà fait beaucoup parler dès hier après-midi après l'enregistrement de "La Médiasphère" où le ministre avait été invité. Sur le plateau même de LCI, le ministre de la Culture et de la Communication avait expliqué pourquoi il pensait qu'autoriser la chaîne infos du groupe TF1 à émettre en gratuit était "un très mauvais signal".

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

Ce vendredi matin, LCI n'avait pas d'autre choix que de diffuser cette séquence en intégralité. Au cours de l'entretien mené par Julien Arnaud, le ministre est tout d'abord prudent quand on l'interroge sur la question des canaux compensatoires accordées aux chaînes historiques. "On se dirige vers une nouvelle loi", reconnait le ministre alors que Bruxelles vient de confirmer l'illégalité de ces chaînes, précisant que la France a tout de même deux mois pour faire appel de la décision. Néanmois, dans le cas où la France suit Bruxelles en abrogeant les canaux compensatoires, un des scénarios envisagés par certains serait le passage d'une chaîne payante au gratuit pour chacun des groupes concernés : Paris Première pour M6, TPS Star pour Canal+ et donc LCI pour TF1.

"Pour l'instant, je n'ai pas vraiment à porter un jugement sur cette question au stade où elle en est puisque c'est d'abord au CSA de donner son approbation et ensuite le Conseil d'Etat sera forcément saisi avec certainement l'approbation de quelques-uns de vos petits camarades donc, pour l'instant, je réserve encore ma réponse" répond alors le ministre avant que Julien Arnaud ne lui demande son "sentiment personnel". "Je vous regarde d'une manière régulière à travers mon abonnement, je n'ai pas de jugement là-dessus, j'attends d'être éclairé par l'avis du CSA. Mais, si vous voulez, d'une certaine manière, je ne suis pas absolument sûr qu'il faille faire entrer cette question dans les interrogations que l'on se pose sur l'avenir économique de LCI. Je pense que les questions portant sur l'avenir économique de LCI sont peut-être un petit plus larges que cet aspect-là de la question" explique alors Frédéric Mitterrand.

Le ministre répond ainsi aux déclarations de Catherine Nayl, la patronne de l'information du groupe TF1, qui avait expliqué que LCI fermerait ses portes si elle ne pouvait pas basculer sur la TNT gratuite. Pour le ministre, la chaîne a au contraire un modèle économique viable sur le payant : "Il y a un modèle économique, y compris dans le payant. Je pense qu'il est très important que LCI, dont je salue le professionnalisme (...) Le payant est un domaine essentiel à l'économie générale de la télévision et ce serait un très mauvais signal que LCI quitte précisément ce domaine-là pour l'ensemble du domaine du payant" précise-t-il alors devant un Julien Arnaud visiblement surpris et sonné.

Cette déclaration ayant été désormais diffusée sur l'antenne de LCI, des réactions sont à prévoir. Hier après-midi, l'entourage de Frédéric Mitterrand ne savait visiblement pas comment réagir après la sortie du ministre : "Ces propos ne sont pour l'instant pas publics. L'émission était enregistrée, vous verrez bien demain ce qui passera à l'antenne", nous expliquait le cabinet du ministère de la Culture et de la Communication.

Sur le même thème
l'info en continu
François Cluzet dézingue Jean-Marie Bigard, "roi des beaufs" et "abruti total"
Radio
François Cluzet dézingue Jean-Marie Bigard, "roi des beaufs" et "abruti total"
Jean-Michel Salvator à la tête de la rédaction du "Parisien"
Presse
Jean-Michel Salvator à la tête de la rédaction du "Parisien"
Audiences samedi : Bon lancement pour Laurent Ruquier, Jean-Luc Lemoine au million, record pour "C l'hebdo" en direct
TV
Audiences samedi : Bon lancement pour Laurent Ruquier, Jean-Luc Lemoine au...
Audiences : "Avis de tempête" large leader, "The Voice kids" au plus bas, score correct pour "Surprise sur prise"
TV
Audiences : "Avis de tempête" large leader, "The Voice kids" au plus bas, score...
"The Boys" : Amazon prépare un spin-off de sa série sur les super-héros
Séries
"The Boys" : Amazon prépare un spin-off de sa série sur les super-héros
"Surprise sur prise" : Donel Jack'sman et Laury Thilleman arrivent en prime time ce soir sur France 2
Programme TV
"Surprise sur prise" : Donel Jack'sman et Laury Thilleman arrivent en prime time...
Vidéos Puremedias