Premières séances : "La Belle époque" de Nicolas Bedos démarre fort, Costa-Gavras au plus bas depuis plus de 25 ans

Partager l'article
Vous lisez:
Premières séances : "La Belle époque" de Nicolas Bedos démarre fort, Costa-Gavras au plus bas depuis plus de 25 ans
Bande-annonce de "La Belle époque" © DR
La comédie dramatique signe le 3e meilleur démarrage d'un film français en 2019.

"La Belle époque" frappe fort. Lors des premières séances parisiennes, la comédie dramatique française de Nicolas Bedos avec Daniel Auteuil, Guillaume Canet et Doria Tillier s'est imposé face à la concurrence en accueillant 3.081 cinéphiles dans un parc - important - de 28 salles. Il s'agit là du 12e meilleur démarrage de l'année - et du 3e pour un film français, battu uniquement par "Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?" (3.205 curieux en janvier) et "Nous Finirons ensemble" (5.816 cinéphiles en mai). Nicolas Bedos fait également mieux qu'avec "Monsieur & Madame Adelman", son précédent film sorti en mars 2017 (1.410 entrées).

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM
Radio
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM

Loin derrière, le film américain "Midway" de Roland Emmerich avec Ed Skrein, Patrick Wilson et Luke Evans a pour sa part convaincu 775 Parisiens dans 18 salles. Il s'agit là du deuxième plus faible démarrage de la carrière du réalisateur dans la capitale, qui n'a fait moins bien qu'avec "Anonymous" en janvier 2012 (117 spectateurs). "Midway" devance ainsi "Adults in the Room", le nouveau film de Costa-Gavras. Ce drame franco-grec porté par Christos Loulis, Alexandros Bourdoumis et Ulrich Tukur a séduit 533 personnes sur 12 copies, là aussi le deuxième plus bas lancement du réalisateur, n'ayant fait pire qu'avec "La Petite apocalypse" (270 curieux en février 1993).

Parmi les autres nouveautés, dans 14 salles de la capitale, le film d'animation français "J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin a séduit 416 amateurs du genre tandis que la comédie dramatique "Et puis nous danserons" de Levan Akin a rassemblé 227 personnes sur 5 écrans. Enfin, le drame germano-français "L'Audition" d'Ina Weisse avec Nina Hoss, Simon Abkarian et Jens Albinus a réuni 129 personnes dans 6 salles tandis que la comédie dramatique française "Place des Victoires" de Yoann Guillouzouic avec Guillaume de Tonquédec, Piti Puia et Richard Bohringer a totalisé 106 sièges occupés dans 2 endroits de la capitale.

l'info en continu
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
TV
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
Séries
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
TV
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
Programme TV
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une 100% masculine
Presse
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une...
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Confinement
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Vidéos Puremedias