Présidence de France Télévisions : L'UMP dénonce "l'opacité" du processus de nomination

Partager l'article
Vous lisez:
Présidence de France Télévisions : L'UMP dénonce "l'opacité" du processus de nomination
<span>Olivier Schrameck, le président du CSA</span>
Olivier Schrameck, le président du CSA © Abaca
Un porte-parole de l'UMP a dénoncé aujourd'hui "l'absence totale de transparence" dans le processus de désignation du président de France Télévisions imaginé par le CSA.

Le processus de nomination du futur président de France Télévisions est-il trop opaque ? C'est en tout cas ce que dénonce l'UMP. Dans un communiqué publié sur son site et signé par le député Sébastien Huyghe, le parti politique s'en prend ainsi à la procédure établie par le CSA.

À lire aussi
&quot;Demain nous appartient&quot; : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l&#039;après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

L'UMP dénonce ainsi l'"absence totale de transparence" et le "mystère" entourant "le processus de désignation du président du premier groupe audiovisuel public". "Nous avons appris que la liste des candidats à cette fonction demeurerait secrète, que ceux-ci seraient auditionnés par le CSA dans des conditions qui ne seront pas rendues publiques, et que les critères de sélection du lauréat ne seraient pas non plus communiqués", a notamment protesté Sébastien Huyghe, bien que cette procédure soit connue depuis près de deux mois.

"A un moment où on exige des élus de la République un effort de transparence, il apparaît incohérent que le processus de désignation à un poste public d'une si grande responsabilité soit entouré d'un tel mystère", a fait valoir le député, soulignant que les candidats à la présidence des chaînes parlementaires (Public Sénat et LCP) seront pour leur part auditionnés publiquement par les députés dans les semaines à venir.

24 candidatures secrètes

Il est vrai que le processus de nomination imaginé par le CSA ne brille pas par sa transparence. Soucieuse de ne pas dissuaduer des candidatures de qualité, notamment en provenance du privé, l'autorité administrative indépendante a fait le choix début février d'autoriser les candidatures secrètes.

Sur les 33 dossiers reçus par le CSA, 24 sont ainsi toujours anonymes et pourraient le rester. Après un premier filtrage visant à éliminer les candidatures les plus fantaisistes, les Sages de l'audiovisuel dresseront une liste de candidats pré-sélectionnés dont l'identité sera révélee par le CSA si aucun d'entre-eux ne s'y oppose. Autrement dit sans doute jamais.

Décision motivée

Le secret entourera aussi les auditions des candidats qui se feront à huis clos conformément à une décision du Conseil constitutionnel du 27 juillet 2000 et à des dates inconnues. Même mystère enfin sur la date d'annonce de l'identité du prochain président de France Télévisions. Cette dernière a ainsi été fixée entre le 22 avril et le 22 mai. En résumé et si tout se passe comme le CSA le prévoit, l'institution d'Olivier Schrameck pourrait annoncer un jour d'avril ou de mai la nomination d'une personnalité dont on ignore peut-être à ce moment-là la candidature et à coup sûr le projet et les échanges avec les Sages de l'audiovisuel.

Précisons cependant que le CSA expliquera son choix au travers d'une décision motivée sans doute développée ensuite dans plusieurs médias. Le régulateur de l'audiovisuel rendra aussi publiques les grandes lignes du projet stratégique de la personnalité retenue "selon des modalités fixées en accord" avec elle.

Sur le même thème
l'info en continu
&quot;Chut, taisez-vous !&quot; : Didier Raoult coupe sèchement Margaux de Frouville sur BFMTV
TV
"Chut, taisez-vous !" : Didier Raoult coupe sèchement Margaux de Frouville sur BFMTV
RMC : Jean-Jacques Bourdin arrête la matinale, Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis Tourre remplacent Christophe Dugarry
Radio
RMC : Jean-Jacques Bourdin arrête la matinale, Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis...
Audiences access 20h : Record historique pour &quot;Quotidien&quot;, &quot;A prendre ou à laisser&quot; et &quot;Un si grand soleil&quot; en forme
Audiences
Audiences access 20h : Record historique pour "Quotidien", "A prendre ou à...
Audiences access 19h : Nagui leader devant Carole Gaessler, Cyril Lignac et Cyril Hanouna en hausse
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader devant Carole Gaessler, Cyril Lignac et Cyril...
Audiences : &quot;The Resident&quot; leader en baisse devant &quot;Top Chef&quot;, Arte en forme avec &quot;L&#039;Enfer&quot;
Audiences
Audiences : "The Resident" leader en baisse devant "Top Chef", Arte en forme avec...
Europe 1 : Fou rire de Jimmy Mohamed et Mélanie Gomez au sujet des morpions
Radio
Europe 1 : Fou rire de Jimmy Mohamed et Mélanie Gomez au sujet des morpions
Vidéos Puremedias