Présidentielle 2022 : Eric Zemmour perd 200.000 euros de remboursement de frais de campagne à cause de CNews

Partager l'article
Vous lisez:
Présidentielle 2022 : Eric Zemmour perd 200.000 euros de remboursement de frais de campagne à cause de CNews
Par Ludovic Galtier Lloret Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
"La France dans les yeux" à Aubervilliers : Éric Zemmour est "venu avec six policiers" sur BFMTV © Abaca
La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a estimé que le candidat Reconquête avait bénéficié d'une "promotion de sa personnalité" alors qu'il était sur le point de se déclarer.

Distribution des bons et des mauvais points. Neuf mois après l'élection présidentielle de 2022, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a approuvé, ce vendredi 27 janvier 2023, les comptes des douze candidats engagés dans la course à l'Elysée les 10 et 24 avril 2022. Seul celui de Marine Le Pen, contestant devant le Conseil constitutionnel l'invalidation de plus de 300.000 euros de ses frais de campagne, n'a pas été publié. De son côté, Eric Zemmour, arrivé quatrième du premier tour avec 7,07% des suffrages exprimés selon les résultats définitifs, a écopé de la plus lourde sanction forfaitaire de ce cru 2022.

À lire aussi
Taxé d''ordure antisémite' sur Radio J, Jean-Luc Mélenchon attaque en justice la radio juive et le journaliste Frédéric Haziza
Politique
Taxé d''ordure antisémite' sur Radio J, Jean-Luc Mélenchon attaque en justice la...
Rachida Dati qualifiée de "petite beurette" par Yves Thréard : Leïla Kaddour "consternée", Aïda Touihri fustige "une analyse de caniveau"
Politique
Rachida Dati qualifiée de "petite beurette" par Yves Thréard : Leïla Kaddour...
"Nous espérons que Slimane aura plus de chance" : Emmanuel Macron évoque les mauvais classements de la France à l'Eurovision
Politique
"Nous espérons que Slimane aura plus de chance" : Emmanuel Macron évoque les...
"Au vu de l'émoi suscité..." : Compagne d'un conseiller de Gabriel Attal, la cheffe du service politique du "Monde" quitte ses fonctions
Politique
"Au vu de l'émoi suscité..." : Compagne d'un conseiller de Gabriel Attal, la...

Une "promotion de sa personnalité" sur CNews

L'arbitre de la présidentielle a, en effet, décidé de retrancher 200.000 euros aux plus de 8 millions d'euros que devait normalement rembourser l'Etat au candidat Reconquête. Motif invoqué : sa présence quotidienne à l'antenne de CNews dans une période charnière. Avant d'officialiser sa candidature le 30 novembre 2021, le polémiste, livrait encore deux mois et demi plus tôt son avis sur l'actualité au micro de Christine Kelly dans "Face à l'info". La Commission a estimé que le journaliste de formation, dont le temps de parole a été décompté par l'Arcom dès le 8 septembre 2021, avait bénéficié là d'une "promotion de sa personnalité", ce "pendant une période limitée dans le temps".

Elle lui a aussi reproché de ne pas avoir versé des droits d'auteur, estimés (au doigt mouillé) à 16.000 euros, quand il avait utilisé, sans autorisation, des images dans sa vidéo de candidature. Ce montant a été fixé au doigt mouillé. "Quand il a été condamné, en mars 2022, pour ces utilisations frauduleuses, Eric Zemmour a quand même versé un total de 70.000 euros aux différents plaignants", nuance toutefois "Libération".

On se souvient, par exemple, que Yann Barthès, présentateur de "Quotidien" sur TMC, n'avait que peu goûté apparaître dans la vidéo officialisant la candidature du polémiste. "Ce clip est truffé d'extraits volés, de JT, de reportages, de plateaux comme nous et même de films piqués sur Youtube, donc volés (...) Notre service des images a estimé le vol à près de 100.000 euros d'archives sans compter les téléfilms, les reportages ou encore les drones. 100.000 euros, c'est s'ils avaient demandé les droits car maintenant, il va falloir rajouter les procès", avait commenté, furieux, le journaliste dans son émission du 30 novembre 2021.

A LIRE AUSSI : "Et puis bien profond" : La réponse cinglante de Yann Barthès au clip de campagne d'Éric Zemmour

"On notera d'autres irrégularités : à titre d'exemple, la CNCCFP a sorti du remboursement une somme de 13.000 euros, correspondant au salaire d'une certaine Jacline Mouraud pendant la campagne", observe "Libération". Selon le quotidien, le montant de ces sommes retranchées a été jugé "arbitraire" par les équipes du candidat d'extrême droite qui ont décidé toutefois de ne pas contester la décision de la CNCCFP.

Emmanuel Macron lui aussi sanctionné

Après avoir épluché chacune des dépenses du candidat Emmanuel Macron, la Commission a également retranché au remboursement des frais de campagne d'Emmanuel Macron la somme de 100.000 euros. Une sanction qui s'explique notamment par la publication de sa déclaration de candidature sur les comptes Twitter et Facebook de l'Elysée, alors respectivement suivis par "7,9 millions et 4,3 millions d'abonnés". "Il a ainsi bénéficié d'une audience importante constituée grâce à des moyens publics", un "avantage indirect" et "prohibé", selon l'organisme.

A l'époque, cette publication n'avait pas échappé à l'attentive Commission nationale de contrôle de la campagne électorale. Celle-ci avait fait savoir, le 7 mars 2022, aux équipes du candidat Macron "qu'un tel message se rattachait à la propagande électorale" et que, "compte tenu des caractéristiques de l'utilisation de ce compte Twitter, utilisé de longue date et de façon prépondérante pour relayer des messages afférents à l'exercice de ses fonctions de président de la République, il était préférable de ne pas utiliser ce compte pour y diffuser de tels messages". Emmanuel Macron s'était alors plié à ce rappel à l'ordre et avait retiré sa "Lettre aux Français" des réseaux sociaux officiels de l'Elysée.

A LIRE AUSSI : Présidentielle : Pourquoi Emmanuel Macron a retiré sa "Lettre aux Français" de ses réseaux sociaux ?

La CNCCFP a également décidé d'exclure plusieurs frais du candidat Emmanuel Macron, notamment quelques 30.000 euros versés à une photographe, une prime qui doit être payée par le parti présidentiel, d'après la Commission.

Eric Zemmour
Eric Zemmour
Eric Zemmour condamné à 4.000 euros pour "injure homophobe" sur CNews
"Je croyais qu'il devait se taire !" : Éric Zemmour s'accroche avec Laurent Joffrin, Pascal Praud prend sa défense
"Une taxe anti-Zemmour" : Un député veut surtaxer les médias qui diffusent les propos pour lesquels il a été condamné
Voir toute l'actualité sur Eric Zemmour
Autour de Eric Zemmour
l'info en continu
"L'investigation ne plaît jamais aux personnes concernées" : Face aux attaques virulentes contre "Complément d'enquête", Alexandre Kara réagit
TV
"L'investigation ne plaît jamais aux personnes concernées" : Face aux attaques...
Audiences samedi : Flop pour l'édition spéciale du "12.45" avec Karine Le Marchand, Léa Salamé toujours au top sur France 2
TV
Audiences samedi : Flop pour l'édition spéciale du "12.45" avec Karine Le...
Audiences : "The Voice" large leader sur TF1, "100% logique" sur France 2 au coude-à-coude avec le polar de France 3
TV
Audiences : "The Voice" large leader sur TF1, "100% logique" sur France 2 au...
Pas vu à la télé dans Les Enfoirés 2024 : Ce duo qui a fait "pleurer tout le monde en coulisses" a été coupé au montage
TV
Pas vu à la télé dans Les Enfoirés 2024 : Ce duo qui a fait "pleurer tout le monde...
Pourquoi l'Arcom a-t-elle autorisé France 3 à insérer des écrans publicitaires dans le "Jeu des 1.000 euros" et "Météo à la carte" ?
TV
Pourquoi l'Arcom a-t-elle autorisé France 3 à insérer des écrans publicitaires...
"It's a Sin" : À l'occasion des 30 ans du Sidaction, France 2 va diffuser la série britannique événement en prime-time
Séries
"It's a Sin" : À l'occasion des 30 ans du Sidaction, France 2 va diffuser la série...