Prime-time, vacances scolaires : Comment les Français consomment-ils la SVOD ?

Partager l'article
Vous lisez:
Prime-time, vacances scolaires : Comment les Français consomment-ils la SVOD ?
-
- © DR
NPA Conseil et Harris Interactive ont réalisé une synthèse des grands enseignements tirés de leur baromètre de la SVOD en 2018.

La SVOD passée au crible. Ce matin, le cabinet NPA Conseil a dévoilé les résultats et grands enseignements de son baromètre de la SVOD en France, réalisé avec Harris Interactive, pour l'année 2018. Selon cette étude quotidienne, 2,3 millions de Français ont utilisé quotidiennement un service de SVOD l'année dernière. En comparaison sur un an, la consommation n'a cessé d'augmenter tout au long de l'année pour atteindre un pic à 3,9 millions de consommateurs en plein été. En janvier 2019, ce sont plus de 3 millions de personnes, ce qui représente 5,5% de la population de 15 ans et plus, qui utilisent un service de SVOD. Parmi ces utilisateurs, un sur cinq dit utiliser les identifiants d'un tiers. Du côté des usages, le téléviseur (65%) est l'appareil le plus utilisé pour deux tiers des répondants, loin devant les ordinateurs (20%), les tablettes (8%) et les smartphones (7%).

À lire aussi
César 2019 : "Jusqu'à la garde" et "Le grand bain" favoris devant "En liberté !" et "Les frères Sisters"
Cinéma
César 2019 : "Jusqu'à la garde" et "Le grand bain" favoris devant "En liberté !"...
Audiences : Succès pour le "Palmashow" sur TF1, "Chérif" 2e, Patrick Sabatier faible sur C8
Audiences
Audiences : Succès pour le "Palmashow" sur TF1, "Chérif" 2e, Patrick Sabatier...
"Touche pas à mon poste" : Victime d'homophobie, Matthieu Delormeau, en larmes, révèle vivre "avec une arme"
TV
"Touche pas à mon poste" : Victime d'homophobie, Matthieu Delormeau, en larmes,...

Début janvier, les abonnés SVOD ont consommé de la vidéo par abonnement 2h48 par jour et jusqu'à 2h58 chez les 15-24 ans. Selon l'étude, les vacances scolaires correspondent aux périodes de pic de consommation tandis que le mois de septembre a été, à l'inverse, le mois qui a enregistré le plus faible flux d'utilisateurs. Sans grande surprise, le prime-time est la tranche au cours de laquelle les abonnés consomment le plus leur programme, loin devant la deuxième partie de soirée et l'après-midi. En moyenne, selon l'étude, 1,7 million de personnes, avec une forte prévalence de Netflix, regardent tous les jours un service de SVOD en prime-time, avec des pics à plus de 2 millions de spectateurs. En volume, c'est l'équivalent d'une très forte audience moyenne sur une chaîne de la TNT.

Forte prévalence des jeunes parmi les "SVODistes"

Le contraste avec le public de la télévision traditionnelle est saisissant. Les 15-34 ans pèsent pour 63% du total des abonnés SVOD alors que ce public ne représente que 14% du total des téléspectateurs de la télévision. Les 15-24 ans représentent 28% des abonnés SVOD tandis qu'ils ne pèsent que pour 5% du total des téléspectateurs de la télévision. A contrario, les plus de 50 ans sont minoritaires (16%) parmi les abonnés SVOD alors qu'ils représentent l'écrasante majorité (64%) du public de la télévision traditionnelle. La forte prévalence des jeunes parmi le public de la SVOD se ressent à la lecture des programmes les plus consommés en 2018. La série adolescente "13 Reasons Why" domine largement devant d'autres titres plébiscités parmi les jeunes, dont "La Casa de Papel", "Orange Is The New Black", "Riverdale" - autre série adolescente - et "The Walking Dead". Toutes ont d'ailleurs le point commun d'être issues du catalogue de Netflix. La série adolescente "Elite", également sur Netflix, a, elle, été pendant trois semaines la série la plus consommée en SVOD.

La plateforme de Reed Hastings, dotée d'une force de frappe marketing inégalée et nettement supérieure à celle des chaînes de télévision traditionnelle, reste maître incontesté en son domaine avec une part de marché en France estimée à plus de 60%, selon NPA Conseil, en hausse de plus de dix points sur un an. La plateforme américaine devance Amazon, qui passe de la quatrième à la deuxième place. Le reste du top 5 est complété par les Français OCS, CanalPlay et SFR Play. À noter enfin que l'offre SVOD s'est enrichie l'année dernière. 8.053 oeuvres uniques ont été dénombrées en 2018 contre 7.129 en 2017. Sans grande surprise, c'est encore et toujours Netflix qui dispose du catalogue le plus fourni.

* Étude quotidienne réalisée auprès de 2.000 personnes sur un panel de 15.000 téléspectateurs recrutés par Harris Interactive.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
L'Œil

Peu importe, il n'a pas été cohérent.



A French

Haha! ^^ Tu fais référence à la tentative de coup d'Etat au Vénézuela? :) C'est assez drôle de comparer ça à la déclaration provoc d'Eric Drouet qui a foutu les pétoches aux bourgeois d'En Marche alors qu'on sait très bien que les Gilets jaunes n'auraient eu de toute façon aucune chance d'accéder à l'Elysée et que beaucoup seraient morts s'ils avaient osé tenter de le faire...



L'Œil

Sophia Chikirou, la compagne de Mélenchon.
LFI participe grandement au climat pourri qui frappe la France depuis quelques semaines.
Comme je te le disais dans un autre message, les mots sont une arme qui peuvent être utilisés à très mauvais escient par les supporters des camps politiques.
Et on ne peut pas à la fois taper sur les forces de l'ordre et les
journalistes à longueur de journée (toujours à demi-mot hein, ils sont
pas totalement cons à LFI) et affirmer que l'on respecte les
journalistes et les policiers.
C'est très hypocrite comme comportement.
Un peu comme quand on condamne un coup d’État d'un côté mais que l'on soutient un gars qui voulait prendre d'assaut l’Élysée de l'autre...



A French

Qui ça?



L'Œil

Non, je faisais allusion à une personne qui affirme ne ressentir aucune compassion quand un journaliste se fait tabasser. C'est dramatique de dire de telles choses publiquement.



A French

Quels propos? Ceux de Mélenchon sur son blog ont été tronqués et réinterprétés, et tu le sais. Il condamne la violence envers les journalistes. Mais cela ne doit pas empêcher la critique. Les journalistes sont intouchables physiquement, ça ne veut pas dire qu'ils le sont par ailleurs.



L'Œil

Certaines personnes de ton bord ont tenu des propos inacceptables sur les journalistes. Et les mots sont une arme.
Agresser des journalistes, c'est juste intolérable, quelle que soit l'étiquette politique.



A French

En tout cas ce ne sont pas les personnes de mon camp qui ont agressé les journalistes dernièrement..



L'Œil

Ouf, tu me rassures. Tu es donc moins extrémiste que certaines personnes de ton bord. T'es preque un trotskiste du centre finalement !



A French

Tu me prends pour qui? Ce n'est pas parce que je critique le fonctionnement actuel des médias traditionnels que je veux leur abolition.



L'Œil

C'est de bonne guerre...
Non, non, car je ne me sens pas plus foulard rouge que gilet jaune. Je me sens juste Français et plus attaché à la Ve que jamais.



A French

Franchement, je comprendrais parfaitement le rôle des forces de l'ordre si elles s'en prenaient vraiment aux casseurs et pas aux simples manifestants. Après je peux comprendre que vu que certains Gilets jaunes sont des casseurs, ils peuvent avoir du mal à les distinguer, mais en général on peut voir ceux qui cassent et ceux qui ne font que gueuler. Et gueuler ou manifester ne justifie aucunement de se faire éborgner. Pour moi il n'y a aucune violence légitime à l'encontre de personnes, d'où qu'elle vienne.
Au fait, t'es allé manifester avec un foulard rouge, ce week-end? :)



L'Œil

Tu regardes encore les médias traditionnels ? Ils sont pas un peu trop bien pensants ? :)



L'Œil

En tout cas, t'es en phase avec tes copains Insoumis.
Les victimes sont généralement ceux qui foutent le boxon et les coupables sont généralement les forces de l'ordre.
Je trouve cette façon de voir très inquiétante.



A French

De ce que j'ai pu observer. Via les médias traditionnels et les réseaux sociaux.



L'Œil

Ça sort d'où tout ça ?



A French

Les victimes des forces de l'ordre n'ont jamais été des casseurs. Les forces de l'ordre laissent faire les casseurs et préfèrent s'en prendre aux personnes isolées quand elles s'approchent trop près. Ou bien elles tirent dans le tas.



Simsoland2

perso 0, jai utilisé ce genre de svod qu'une seule fois ya 15ans pour voir un épisode d'une série de tf1 que javais manqué



Spontex

C'est mort, ces jours-ci, Netflix.



Mr.Eddy

Tu l'aimes ton Pascal hein !



Mr.Eddy

On est d'accord. Mais va expliquer ça à A French. Pour lui l'express c'est une revue d'extrême-droite..



Mr.Eddy

Gauchiste ! ;)



L'Œil

L'Obs est moyennement à gauche.
Et le Figaro n'est pas tant à droite que ça.



L'Œil

Je suis trop vieux pour être contaminé !



Mr.Eddy

Ah ok. T'as des gens de droite pour qui lire un article de l'obs c'est devenir Marxiste et des types de gauche pour qui ouvrir Le Figaro est un crime. Alors on sait jamais ! Je voudrais pas que tu penses que j'essaye de te transformer en Léniniste ! ;)



comments powered by Disqus
l'info en continu
"Dix pour cent" : Mimie Mathy parmi les guests de la saison 4 de la série de France 2
Séries
"Dix pour cent" : Mimie Mathy parmi les guests de la saison 4 de la série de...
"Empire" : Jussie Smollett écarté des deux derniers épisodes de la saison 5
Justice
"Empire" : Jussie Smollett écarté des deux derniers épisodes de la saison 5
"L'Aventure Robinson" : Tal et Jarry partent à l'aventure ce soir sur TF1
TV
"L'Aventure Robinson" : Tal et Jarry partent à l'aventure ce soir sur TF1
"Leaving Neverland" : Le doc choc de HBO sur Michael Jackson attaqué en justice
TV
"Leaving Neverland" : Le doc choc de HBO sur Michael Jackson attaqué en justice
Interview polémique dans "Valeurs actuelles" : Marlène Schiappa présente ses excuses
Politique
Interview polémique dans "Valeurs actuelles" : Marlène Schiappa présente ses...
"The Haunting of Hill House" : Netflix offre une saison 2 à sa série
Séries
"The Haunting of Hill House" : Netflix offre une saison 2 à sa série
Vidéos Puremedias