Pub en ligne : Google écope d'une amende de 150 millions d'euros

Partager l'article
Vous lisez:
Pub en ligne : Google écope d'une amende de 150 millions d'euros
Par Pierre Dezeraud Journaliste
Journaliste à puremedias.com depuis octobre 2016, Pierre Dezeraud est diplômé en histoire, journalisme, sciences politiques et communication. Après un passage au sein du groupe TF1, il rejoint puremedias.com...
"<span>Google ne peut pas avoir tous les avantages sans avoir des contraintes. Nous attendons vraiment un changement de pratiques de la part de Google" a déclaré Isabelle De Silva.</span>
" Google ne peut pas avoir tous les avantages sans avoir des contraintes. Nous attendons vraiment un changement de pratiques de la part de Google" a déclaré Isabelle De Silva. © DR
L'Autorité de la concurrence sanctionne le géant américain, qui va faire appel, pour "abus de position dominante" sur le marché de la publicité.

L'Autorité de la concurrence lance son assaut contre les géants du numérique. Dans un communiqué, l'organisme qui arbitre la concurrence en France annonce avoir infligé au géant américain une sanction pécuniaire de 150 millions d'euros. La filiale d'Alphabet se voit reprocher un "abus de position dominante" sur le marché de la publicité. L'Autorité de la concurrence dénonce en effet les règles imposées par Google aux annonceurs qui utilisent les services de Google Ads, sa régie publicitaire.

À lire aussi
&quot;L&#039;heure n&#039;est plus à la neutralité&quot; : Plus de 200 streamers appellent à voter contre l&#039;extrême droite et pour le Nouveau Front populaire aux législatives
Internet
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter...
Elephant (groupe Webedia) distribue ses meilleurs portraits et reportages sur TikTok
Internet
Elephant (groupe Webedia) distribue ses meilleurs portraits et reportages sur TikTok
&quot;Il s&#039;agit d&#039;une affaire concernant un homonyme&quot; : France Télévisions soutient le journaliste Julien Pain, &quot;faussement accusé de violences&quot; sur les réseaux sociaux
Internet
"Il s'agit d'une affaire concernant un homonyme" : France Télévisions soutient le...
&quot;Choquée&quot; et &quot;en colère&quot; : Scarlett Johansson accuse Open AI d&#039;avoir copié sa voix pour ChatGPT, la société dément mais suspend son utilisation
Internet
"Choquée" et "en colère" : Scarlett Johansson accuse Open AI d'avoir copié sa voix...

L'Autorité considère ainsi que les règles de fonctionnement de Google Ads sont "établies et appliquées dans des conditions non objectives, non transparentes et discriminatoires" et génèrent "des dommages à la fois pour les clients annonceurs mais aussi pour les utilisateurs du moteur de recherche". En conséquence, l'organisme ordonne à Google de clarifier les règles régissant Google Ads et réclame également à ce qu'un résumé de la décision soit accessible sur la page d'accueil française de Google pendant une semaine. L'Autorité attend également que Google lui rende des comptes via des rapports détaillés sur les mesures prises "pour se conformer aux injonctions" dans les prochains mois.

Google déjà épinglé pour ses pratiques anticoncurrentielles

Google a d'ores et déjà annoncé, ce vendredi, son intention de faire appel de la décision de l'Autorité de la concurrence. Laquelle a encore du pain sur la planche. Plusieurs enquêtes sont en cours sur la publicité en ligne, notamment suite à la plainte du français Criteo contre Facebook. Criteo qui avait déposé plainte contre le géant américain dans l'espoir de "recréer les conditions d'une concurrence saine et juste dans le secteur, en restaurant la possibilité pour Criteo et d'autres entreprises d'accéder aux services de la plateforme Facebook selon des termes équitables". "Il s'agit en priorité de remettre de la transparence et d'instaurer des règles claires qui inciteront Facebook à ne pas favoriser ses services aux dépens de ceux de ses concurrents" avait écrit Criteo.

Une problématique sensiblement similaire à celle qui conduit aujourd'hui à la condamnation de Google, dont l'Autorité de la concurrence rappelle qu'il a été averti à plusieurs reprises sur "l'importance du respect des règles de concurrence". Dans le dossier Criteo contre Facebook, la décision est attendue en 2020. Au cours d'une conférence de presse, Isabelle De Silva, présidente de l'Autorité de la concurrence, a précisé que l'amende de 150 millions d'euros infligée à Google est "la troisième sanction" la plus importante jamais prononcée pour ce type de faits. Pour rappel, Google a déjà fait l'objet de plusieurs sanctions de la Commission européenne pour des pratiques anticoncurrentielles. Ces deux dernières années, le géant américain a été condamné à un total de 8,25 milliards d'euros d'amende par la Commission.

l'info en continu
&quot;Ça fait deux ans que je prends sur moi&quot; : Marine Tondelier revient sur son échange musclé avec Jean-Philippe Tanguy sur France 2
Politique
"Ça fait deux ans que je prends sur moi" : Marine Tondelier revient sur son...
Netflix : 48 heures après sa sortie, cette comédie romantique double &quot;Super Mario Bros&quot; et s&#039;empare de la tête du classement dans le monde
SVOD
Netflix : 48 heures après sa sortie, cette comédie romantique double "Super Mario...
&quot;Ils m&#039;ont fait un programme sur mesure&quot; : Matthieu Lartot explique comment il a pu participer à &quot;Fort Boyard&quot; malgré son handicap
TV
"Ils m'ont fait un programme sur mesure" : Matthieu Lartot explique comment il a...
&quot;La formule et le nom vont changer&quot; : Cyril Hanouna annonce la fin de &quot;PAF&quot; sur C8, Pascale de La Tour du Pin conserve sa case
TV
"La formule et le nom vont changer" : Cyril Hanouna annonce la fin de "PAF" sur...
Fabien Namias, directeur général adjoint de LCI, démissionne pour rejoindre BFMTV
Mercato
Fabien Namias, directeur général adjoint de LCI, démissionne pour rejoindre BFMTV
&quot;Je n&#039;ai pas été conviée&quot; : Claire, qui avait détrôné Christian Quesada, dénonce son absence à la 5.000e des &quot;12 coups de midi&quot; sur TF1
TV
"Je n'ai pas été conviée" : Claire, qui avait détrôné Christian Quesada, dénonce...