Rémi Faure : "Bien sûr, on échange avec les producteurs de 'Star Academy' et 'The Voice' pour savoir quelle émission est la plus adaptée pour certains candidats"

Partager l'article
Vous lisez:
Rémi Faure : "Bien sûr, on échange avec les producteurs de 'Star Academy' et 'The Voice' pour savoir quelle émission est la plus adaptée pour certains candidats"
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision grâce à la « Star Academy ». Intrigué par l’envers du décor, il a décidé d’en faire son métier. 20 ans plus tard, s’il ne rate (presque) jamais un prime de « The Voice », il peut vibrer devant une compétition sportive, se passionner pour un documentaire ou dévorer une série en un week-end.
Rémi Faure évoque la saison 2 de "Mask Singer sur TF1 © Dailymotion
En octobre dernier, puremedias.com a rencontré le directeur des programmes de flux de TF1, lors des auditions finales de "The Voice 2024".

Il est à la tête des deux plus gros télé-crochets de France. Quelques jours après la fin de la "Star Academy", TF1 a lancé hier, la treizième saison de 'The Voice'. Après treize ans de succès, l'émission qui a révélé Kendji Girac, Amir, Louane et tant d'autres reste l'un des piliers de la grille de la chaîne privée. En octobre dernier, à l'occasion des "auditions finales" de "The Voice", la dernière étape du casting de l'émission où l'état major de TF1 découvre le casting réalisé par Bruno Berbères et les équipes d'ITV Studios France, puremedias.com s'est entretenu avec Rémi Faure, le directeur des programmes de flux de TF1. Morceaux choisis.

À lire aussi
Julien Doré, Audrey Fleurot, Franck Dubosc... Ces guests que Laurent Ournac aimerait voir dans "Camping Paradis" sur TF1
Interview
Julien Doré, Audrey Fleurot, Franck Dubosc... Ces guests que Laurent Ournac...
"Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons" : Philippe Gougler raconte la scène qui l'a "marqué à vie" dans "Des trains pas comme les autres" sur France 5
Interview
"Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons" : Philippe Gougler raconte la...
Laurent Ournac : "Je voulais faire de 'Camping paradis' une série américaine à énorme budget"
Interview
Laurent Ournac : "Je voulais faire de 'Camping paradis' une série américaine à...
"Il y a une épreuve de 'Fort Boyard' qui m'a donné du fil à retordre" : Claude Dartois se confie avant sa participation au jeu culte ce soir sur France 2
Interview
"Il y a une épreuve de 'Fort Boyard' qui m'a donné du fil à retordre" : Claude...

Propos recueillis par Benjamin Rabier

puremedias.com : Pendant deux jours, vous allez découvrir les 140 derniers talents du cru 2024 de 'The Voice'. En quoi consiste exactement ces "auditions finales" ?
Rémi Faure : C'est la dernière sélection, la dernière étape avant le plateau et les auditions à l'aveugle. Les équipes d'ITV Studios connaissent bien les talents mais nous du côté de TF1, on va les découvrir. Pour certains par exemple, on va changer les musiques. Mon rôle, chez TF1 c'est d'avoir la photographie finale, d'imaginer à quoi va ressembler la saison. Ils chantent tous très bien dans 'The Voice' mais mon rôle c'est de veiller à un équilibre : d'avoir assez de chansons en français, de chansons up-tempo, de moments qui vont animer les coachs, les faire se lever de leur fauteuil, qu'il y ait un peu de rap' pour Bigflo et Oli, un peu musique de face B pour Mika, pour que cela génère chez eux des émotions et donne lieu à des moments étonnants, émouvants, drôles, etc... À ce stade, il est encore temps de briefer les équipes d'ITV et de Bruno Berbères pour aller chercher un profil qui nous manque.

Ça vous arrive souvent de demander au directeur de casting de "The Voice" de repartir à la recherche de nouveaux talents ?
En général, on est très satisfait mais systématiquement il y a un petit réglage à faire. Soit on est un peu trop sérieux, soit il nous manque un profil ou deux un peu plus adulte, qui vont toucher un public plus large. En général, Bruno Berbères repart avec une toute petite feuille de route pour affiner la sélection vu qu'il y a un mois entre les auditions finales et les auditions à l'aveugle. Par exemple, il n'y a pas longtemps, on a fait les auditions finales de 'The Voice Kids' 2024, je trouvais que la couleur de la saison était trop intense, dark pour des enfants. Comme c'est une émission avec des moins de 16 ans, il faut faire attention à ce que l'intensité ne prenne pas le pas sur le plaisir d'être là.

Ils ont dit
"Une saison de 'The Voice' peut se gagner sur 1, 2 ou 3 profils"
Rémi Faure

Qu'est-ce qui fait une bonne saison de 'The Voice' selon vous ?
Une bonne saison de 'The Voice', c'est un bon casting et des bons coachs. Cette partie-là on la découvrira en plateau même si cette année, vu les coachs qu'on a choisi, on n'a pas trop de doute sur leur alchimie et sur leur vivacité. Sur l'autre moitié, on se dit que la magie opère, qu'on a tous les ingrédients pour faire une bonne saison. Pour être honnête, on a nos chouchous, mais une saison de 'The Voice', comme à l'époque de "Nouvelle star" par exemple, peut se gagner sur 1, 2 ou 3 profils qui vont porter toute l'édition et créer un emballement médiatique et du public. Parfois, on les devine ici, lors des auditions finales. Parfois non. Maelle, qui avait gagné en 2018 par exemple, on ne l'avait pas vu venir. J'ai repris mes notes après sa victoire, car je prends toujours des notes lors des auditions finales et Maelle n'était pas du tout dans nos favoris. Ce n'était pas une évidence. Inversement, Jim Bauer, dès qu'on l'a vu ici, on savait qu'il se passerait quelque chose.

Quelles sont les différences dans le casting entre 'The Voice' et 'Star Academy' ?
'The Voice', seule la voix compte. C'est la baseline de l'émission. On pourrait faire le casting en fermant les yeux. Du côté de TF1, je ne pose aucune question sur les histoires des candidats. On ne creuse pas plus que cela les personnalités. C'est vraiment la proposition artistique, la voix que l'on valide. Sur les castings de 'Star Academy' on veut un potentiel de voix mais qui ne soit pas totalement abouti ou maîtrisé. C'est beaucoup plus jeune, plus bleu. On assume ce potentiel. Le casting est également plus jeune. La personnalité compte dans 'Star Academy'. Un casting 'Star Ac', c'est le chant et l'interview. L'interview pèse lourd, pas autant que le chant, mais quand même sur le choix final, c'est important. Les castings de 'Star Ac' ont lieu en juin, ceux de 'The Voice' en octobre. J'en retrouve quelques-uns ici que j'ai vu il y a quelques mois au casting de la 'Star Academy'. Parce que ce sont des gens qui chantent bien et qui ont envie de percer. Ils font les deux castings, donc bien sûr on en parle avec les producteurs pour savoir quelle émission est la plus adaptée pour eux. Il y en a quelques-uns, il y en a peu, mais c'est normal. Je trouve ça bien. Les amis d'ITV Studios France travaillent extrêmement bien car il y a des gens que j'ai vu au casting de la "Star Academy" fin juin qui ont énormément progressé depuis. Et je sais que c'est les équipes d'ITV Studios France qui les ont fait travailler entre juin et octobre.

Ils ont dit
"À un moment, on avait oublié de raconter et de re-raconter les histoires des talents"
Rémi Faure

Depuis quelques saisons, 'The Voice' repart à la recherche de talents moins professionnels, plus proches des téléspectateurs. Pourquoi ce virage ?
La volonté n'est pas de chercher des talents aux profils atypiques mais de mieux les raconter. À un moment, on avait oublié de raconter et de re-raconter les histoires des talents tout au long de la saison. Contrairement à la 'Star Academy' où le casting s'établit sur une tranche d'âge de sept ans environ, il n'y pas d'âge limite dans 'The Voice'. C'est des gens infiniment plus divers que tous les autres programmes. Par exemple sur "Koh Lanta", à un certain âge ça devient compliqué pour une telle aventure. Dans "The Voice" tout est possible et parfois on a perdu ça. On le racontait pas mal dans les portraits puis on l'oubliait au fil de la saison.

Vous alliez chercher des profils trop professionnels ?
Peut-être. On avait déjà eu des magasiniers avant mais on le racontait dans le portrait et on passait à autre chose après. On voulait raconter la chrysalide qui devient une star. Cette année, on va remettre les familles en backstage avec les candidats. Mais pas qu'aux auditions à l'aveugle. Je veux qu'on continue à raconter qui sont ces gens, leur famille, leur proche, etc... Ça dit beaucoup d'eux aussi. On remettra également des images de leur métier tout au long de leur parcours. Dans les dernières phases de la saison, on va essayer de mettre des images de ce qui s'est passé à leur retour chez eux après leur audition à l'aveugle par exemple. On va filmer leur retour chez eux. Qu'est-ce qui se passe pour eux après les auditions ? On va essayer de mieux raconter tout ça car je crois que c'est l'énorme point fort du programme.

L'autre changement des dernières saisons de 'The Voice' c'est le retour à beaucoup plus de chansons en français. C'est votre décision ?
C'est un souhait de TF1 que la production de l'émission partage. On aurait dû le faire depuis le début car soyons honnêtes, les artistes qui sortent de 'The Voice' font tous une carrière en français après. Il n'y en a pas un qui fait une carrière en anglais. De temps en temps, on se fait déplacer nous même au gré des modes. Une année, c'était l'explosion de la musique urbaine. Cette année-là, on avait Soprano dans le fauteuil des coachs et on a eu une surreprésentation de la musique urbaine qui n'était pas totalement représentative du format 'The Voice'. On s'est un peu laissé embarquer dans cette mode. Ça chantait du Orelsan et compagnie. On avait été un peu loin dans cette mode-là. Il faut être vigilant par rapport à ça et revenir à un programme qui est large, accessible à tous.

l'info en continu
"Je ne suis plus invité" : Pascal Boniface explique pourquoi il n'intervient plus dans "C dans l'air" sur France 5
TV
"Je ne suis plus invité" : Pascal Boniface explique pourquoi il n'intervient plus...
"Nous serons bien là, à l'antenne, à la rentrée" : H2O, la société qui produit "TPMP", réagit après la décision de l'Arcom de ne pas renouveler la fréquence de C8
TV
"Nous serons bien là, à l'antenne, à la rentrée" : H2O, la société qui produit...
"Entre 10h et 0h30, on bascule sur une page blanche" : Découvrez les coulisses du studio de France Info qui délocalise et bouleverse son antenne pendant les JO (Photos)
Exclusivité
"Entre 10h et 0h30, on bascule sur une page blanche" : Découvrez les coulisses du...
"Les recours nécessaires" : NRJ 12 envisage de contester la décision de l'Arcom de lui retirer sa fréquence
TV
"Les recours nécessaires" : NRJ 12 envisage de contester la décision de l'Arcom de...
Audiences Netflix : "Super Mario Bros. le film" fait toujours la course en tête, la suite du classement chamboulée par des nouveautés
SVOD
Audiences Netflix : "Super Mario Bros. le film" fait toujours la course en tête,...
"Bolloré perd une fréquence mais en conserve six" : Le Média, candidat à la TNT non-retenu par l'Arcom, fait part de sa "consternation" et "engage un recours"
Business
"Bolloré perd une fréquence mais en conserve six" : Le Média, candidat à la TNT...