Reportage sur le "Hellfest" dans "Zone Interdite" : M6 répond aux "métalleux"

Partager l'article
Vous lisez:
Reportage sur le "Hellfest" dans "Zone Interdite" : M6 répond aux "métalleux"
Capture d'écran du reportage sur le "Hellfest" de "Zone interdite" du 24 juillet 2013
Capture d'écran du reportage sur le "Hellfest" de "Zone interdite" du 24 juillet 2013 © DR, M6
Après la diffusion d'un reportage polémique sur le festival de métal "Hellfest" dans "Zone Interdite", M6 a tenu à préciser sa démarche aux "métalleux" mécontents.

M6 répond enfin aux "métalleux". Après plusieurs jours de silence malgré les sollicitations répétées de nombreux journalistes (dont ceux de puremedias.com), la chaîne a enfin tenu à s'expliquer sur la diffusion dans "Zone Interdite" d'un reportage controversé sur le festival de musique métal, "Hellfest".

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

Mercredi 24 juillet, l'émission d'information présenté par Wendy Bouchard se penchait sur la cohabitation estivale parfois difficile entre touristes et habitants locaux. Au cours de cette soirée, un reportage était consacré au festival de métal "Hellfest" qui se déroule chaque année en France, à Clisson. Le sujet s'attachait à présenter les tensions que le rassemblement suscitait avec les habitants de la petite commune de Loire-Atlantique. Dès le début du reportage, la journaliste annonçait d'ailleurs clairement la couleur : "Des hordes de zombies gothiques débarquent sur la ville. (...) Pendant quatre jours, plus de 100.000 visiteurs aux looks parfois effrayants débarquent à Clisson. La petite cité se métamorphose en décor de film d'horreur".

"Drogués, alcooliques, irrespectueux, voleurs, sales, satanistes"

Un ton que n'ont visiblement pas apprécié les fans de métal. Très remontés par la présentation faite des participants à ce festival, ils ont décidé de rendre public leur mécontentement en créant sur internet une pétition traduite en six langues et destinée à obtenir des "excuses publiques" de la part de M6 pour "diffamation". Dans un court texte, les auteurs ont expliqué : "Drogués, alcooliques, irrespectueux, voleurs, sales, satanistes, voilà une mince partie des termes désignant les festivaliers. Est-il normal que des 'journalistes' émettent de tels propos ? Non". La dite pétition a vite rencontré un écho médiatique et populaire assez important. A cette heure, plus de 51.000 personnes l'ont signée.

Après avoir choisi de ne pas communiquer sur le sujet, la chaîne a donc dû finalement se résoudre à sortir du silence devant l'ampleur de la mobilisation. Le 31 juillet, c'est l'animatrice de l'émission en personne, Wendy Bouchard, qui a publié sur son compte Twitter, un message explicitant la démarche de ses journalistes : "Bonjour, Zone interdite ne cherchait pas à dénigrer les fans mais à mettre en évidence la perception du Hellfest qu'ont certains habitants" a-t-elle ainsi affirmé. Mêmes éléments de langage sur le site internet de M6. Dans un court texte non daté, la chaîne a ainsi tenu à rappeler l'angle général de l'émission du 24 juillet : "Ce numéro de Zone interdite était consacré au tourisme avec pour angle précis 'l'invasion de touristes : quand les habitants se révoltent !'" a ainsi expliqué M6 dans un premier temps.

"Ce sujet ne cherche en rien à dénigrer les fans de métal "

Puis, plus précisément sur le reportage à l'origine de la polémique : "Il nous a semblé intéressant d'aborder le Hellfest qui réunit chaque année 115.000 festivaliers sur trois jours, et engendre de nombreuses protestations (association de riverains contre les dérangements occasionnés par le festival, lobbying, etc.)". Sans présenter ses excuses, la chaîne de Nicolas de Tavernost a tenté malgré tout de jouer l'apaisement en concluant : "Ce sujet ne cherche en rien à dénigrer les fans de métal mais met en évidence la perception qu'en ont certains habitants de la région". Pas sûr que cela suffise à calmer les ardeurs des "métalleux".

Sur le même thème
l'info en continu
Laurent Ruquier sur la première d'"On est en direct" : "On a fait trop long, mais on va régler tout ça"
TV
Laurent Ruquier sur la première d'"On est en direct" : "On a fait trop long, mais...
"Ici tout commence" : Gims interprètera le générique du nouveau feuilleton de TF1
TV
"Ici tout commence" : Gims interprètera le générique du nouveau feuilleton de TF1
Squeezie débarque sur NRJ à partir d'aujourd'hui
Radio
Squeezie débarque sur NRJ à partir d'aujourd'hui
Jean-Marie Bigard répond aux attaques de François Cluzet : "Il se retrouve à lécher le cul des gouvernants"
TV
Jean-Marie Bigard répond aux attaques de François Cluzet : "Il se retrouve à...
C8 : Bernard Montiel et Isabelle Morini-Bosc remplacent Cyril Hanouna ce soir dans "A prendre ou à laisser" et "TPMP"
TV
C8 : Bernard Montiel et Isabelle Morini-Bosc remplacent Cyril Hanouna ce soir dans...
Eric Dupond-Moretti veut des procès filmés et diffusés à la télévision d'ici 2022
TV
Eric Dupond-Moretti veut des procès filmés et diffusés à la télévision d'ici...
Vidéos Puremedias