"Pékin Express, duos de choc" épisode 2 : "Ce plateau de merde nous porte chance"

Partager l'article
Vous lisez:
"Pékin Express, duos de choc" épisode 2 : "Ce plateau de merde nous porte chance"
Stéphane Plaza et Sandrine Corman dans "Pékin Express, duos de choc"
Stéphane Plaza et Sandrine Corman dans "Pékin Express, duos de choc" © Patrick ROBERT/M6
Après les dangers des montagnes, c'est à la campagne et à la ville que se poursuit "Pékin Express". Drapeau noir, rancoeurs et les maladresses de Stéphane Plaza, l'épisode est à nouveau intense.

Cette semaine, les équipes de Pékin Express laissent derrière elles les montagnes pour s'aventurer dans la campagne indienne, direction Delhi ! Stéphane Rotenberg explique que dans cet épisode, les vaches, sacrées en Inde, seront les stars et c'est d'ailleurs un joli panier rempli de bouse de vache qui servira de handicap à Isabelle Morini-Bosc et Christian Califano. Stéphane Plaza est hilare. « On n'est pas dans la merde ! », lance Isabelle Morini-Bosc.

« Mets la blonde en avant ! »



La course à l'auto-stop commence, et les duos fonctionnent pour certains en quatuor. Isabelle et Christian montent en voiture avec Jeanne et Alain, et Taïg et Chloé s'associent à Victoria et Frédéric. Les dandys et les animateurs, eux, sont à la traîne, et suivent finalement la tendance puisqu'ils trouvent de la place dans le même camion. Mais quand le véhicule des premiers s'arrête, c'est un peu la panique pour Jeanne, Alain, Isabelle et Christian. Leur présence crée des attroupements que les quatre décrivent unanimement comme « oppressants », tandis qu'Isabelle trouve les Indiens un peu trop tactiles, et que Jeanne déplore même que certains lui aient « touché les seins ». L'ambiance est tendue.

Les duos d'animateurs et de dandys, eux, ont une arme secrète : Sandrine Corman. « Mets la blonde en avant, mets la blonde en avant », lance ainsi Albert de Paname quand il faut trouver un nouveau véhicule. Seul handicap : Stéphane Plaza. Le candidat perd ses acolytes et doit se mettre à courir pour les rattraper, perdant son pantalon au passage. Un grand moment ! Après la bouteille dans le Gange AVEC le bouchon, Stéphane confirme son statut de candidat maladroit ! La course reprend, et quand les quatre candidats trouvent un char à boeuf avec lequel se faire photographier, l'animal devient fou ! Ecume au bord des lèvres, souffles, mouvements brusques et... petit caca en public.

Leçon de fair play avec Stéphane et les dandys



Taïg, Chloé, Victoria et Frédéric, eux, ont la vie beaucoup plus facile. Ils arrivent d'ailleurs en tête et se qualifient pour l'épreuve d'immunité. Ils affronteront les dandys, que Stéphane Plaza a décidé de laisser passer avant lui et Sandrine Corman. Cette dernière, apprenant qu'elle n'est pas qualifiée, et que les dandys ont un logement tout trouvé, craque et fond en larmes. Mais Emmanuel de Brantes et Albert de Paname décident de lui offrir leur logement, pour les remercier de les avoir laissés participer à l'épreuve d'immunité. Pendant ce temps-là, la balise sonne pour Christian, Isabelle, Alain et Jeanne, qui sont un peu dépités.

Pour remporter cette immunité, les trois équipes doivent trouver une aiguille perdue dans une meule foin - ou plutôt un objet dans des bacs remplis de feuilles. En gros, c'est une question de chance plus que de puissance physique ou d'intelligence. Et ce sont Emmanuel et Albert qui l'emportent, gagnant au passage le droit à la limousine bonus ! Les deux candidats quittent donc tranquillement la course.

L'arrivée du drapeau noir



La deuxième partie de l'étape va être modifiée par un élément : le drapeau noir. L'équipe qui termine l'étape avec le drapeau noir est rétrogradée d'un rang. Pour le trouver, les équipes vont devoir interroger les enfants du village où ils se trouvent - mais ils ne pourront leur poser de questions que s'ils gagnent à Chi Fou Mi (ciseau/papier/pierre). Et apparemment, c'est plus difficile qu'il n'y paraît. Le Chi Fou Mi, discipline olympique en Inde ? Au bout de dix minutes, c'est Chloé qui découvre le fameux drapeau noir, et elle et Taïg décident de le donner à... Victoria et Frédéric. La course reprend, et Isabelle et Christian sont à nouveau les premiers à partir, poussant le rugbyman à se demander si ce n'est pas « ce plateau de merde qui nous porte chance ».

Mais si Frédéric et Victoria se font dépasser, ils retrouvent Stéphane et Sandrine et leur donnent le drapeau - un geste qui surprend beaucoup Stéphane, puisque Frédéric avait émis l'idée de le conserver jusqu'au bout pour être fair-play. Stéphane et Sandrine, de très bonne humeur avant cet incident, sont tout de suite moins enthousiastes. Mais la course continue et les équipes arrivent une à une à Delhi, et elles retrouvent Stéphane Rotenberg. Stéphane Plaza et Sandrine n'ont malheureusement pas réussi à se débarrasser du drapeau noir, et Stéphane ne s'est toujours pas remis de l'attitude de Frédéric. Heureusement pour eux, ils sont arrivés premiers et ne terminent donc que deuxièmes. Ils sont sauvés. Du coup, ce sont Victoria et Frédéric qui l'emportent.

Interrogé par Stéphane Rotenberg, Stéphane Plaza se permet de s'exprimer quant à l'attitude des "filles et fils de". « Quand je fais quelque chose, j'aime bien le faire devant ou avoir ma conscience pour moi », dit-il ainsi. Frédéric lui répond que c'est un jeu et qu'il espère que l'ambiance ne sera pas pourrie par des choses inutiles. Mais la révélation du palmarès reprend, et la dernière place se joue - comme la semaine dernière - entre Isabelle et Christian, et Jeanne et Alain. Et il n'y a pas d'ex aequo. Ce sont Isabelle et Christian qui sont éliminés, et largement. Et pourtant, une fois encore, les deux candidats sont sauvés. « Une crotte de chèvre, cette fois-ci », demande Isabelle quant à son handicap ? On ne le saura que samedi prochain !

A retenir de l'épisode
*« Putain fais chier la bite », c'est le juron de la semaine, signé Stéphane Plaza.
*« J'ai envie de rouler une pelle au chauffeur ! Enfin non... j'ai pas envie », c'est la phrase prononcée peut-être un peu vite par Alain Bouzigues quand il dépasse un bus grâce à un chauffeur digne de la Formule 1.
*Stéphane Plaza et l'anglais, ça fait deux. Quand il veut demander s'il peut essayer de faire un nan, il demande à Sandrine Corman comment ça se dit en anglais. Résultat... « Can I cry ? ». Hum.
*Assez cash, quand même, la discussion face caméra où Frédéric dit tout net que Victoria est « une enfant gâtée » à qui on ne peut rien dire. La jeune femme ne dit rien, mais elle n'a pas l'air de le prendre particulièrement bien.
*Le concours de rots entre Frédéric et l'un de ses hôtes, franchement, on aurait pu s'en passer !

l'info en continu
Attaques contre Karine Le Marchand dans les médias : M6 dénonce des propos "dénigrants et infondés"
TV
Attaques contre Karine Le Marchand dans les médias : M6 dénonce des propos...
"L'absente" : Thibault de Montalembert et Clotilde Courau dans une mini-série sur France 2 ce soir
Programme TV
"L'absente" : Thibault de Montalembert et Clotilde Courau dans une mini-série sur...
"Affaires sensibles" : Fabrice Drouelle débarque sur France 2 ce soir à 23h05
Programme TV
"Affaires sensibles" : Fabrice Drouelle débarque sur France 2 ce soir à 23h05
"Influences" : NRJ 12 lance son feuilleton quotidien aujourd'hui à 17h55
Programme TV
"Influences" : NRJ 12 lance son feuilleton quotidien aujourd'hui à 17h55
France Télévisions s'associe à Amazon Prime Video pour produire une série d'action
SVOD
France Télévisions s'associe à Amazon Prime Video pour produire une série...
"Objectif Top Chef" : La saison 7 arrive sur M6 aujourd'hui
Programme TV
"Objectif Top Chef" : La saison 7 arrive sur M6 aujourd'hui